Vous consultez : Le Typhlophile / Mon grain de sel sur les VDFR
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Mon grain de sel sur les VDFR

Quatre cannes blanches.

Mardi 16 juillet 2019 à 00:59:03 HaE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'un lecteur de livres numériques.
La première version du Victor Reader un lecteur de livres numériques adapté pour les personnes handicapées visuelles. Ces livres numériques utilisent le standard DAISY.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Mon grain de sel sur les VDFR

24 septembre 2002

Bonjour à tous.

Suite à la décision du ministre des transports de permettre les vdfr, et suite aux commentaires que j'ai entendus, je voudrais mettre mon grin de sel sur ça.

J'en ai discuté avec des conducteurs, conductrices, chauffeurs et chauffeurs, ces gens ne sont pourtant pas des personnes à mobilité réduite, tous et toutes et toutes sont en désaccord avec les vdfr.

Bien sûr, on va me dire que ça va occasionner des économie de temps et d'essance, que les conducteurs québécois ne sont pas plus fous que les autres et qu'il existe des règles sévères sur les vdfr, cependant, je ne suis pas sûr que les économie réalisées seront si réelles.

Quand on regarde la façon dont les conducteurs agissent sur la route, nous allons assister à des accidents du plus bénin au plus grave.

Il m'arrive de me faire claxonner à des intersections où on a des arrêts obligatoires "stop". Une fois que la voie est libre, ces personnes accélèrent pour aller plus vite.

Je me demande quel respect auront les conducteurs pour les personnes à mobilité réduite.

Est-ce que ces messieurs du gouvernement sont si occupés pour devoir économiser 20 secondes par année? Est-ce que ces mêmes messieurs du gouvernement sont si près de leurs sou pour sauver environ $2 par année? Pourtant, lorsqu'il s'agit des soux du public, ces mêmes messieurs s'en soucient avec moins de scrupules.

En terminant, je soumet cette question à votre réflexion: à quand le passage en ligne droite sur les feues rouge?

Pierre Monast.
Montréal
Courriel : pmonast@sympatico.ca


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

Charles Bonnet (1720-1793) Naturaliste et philosophe suisse, découvreur de la parthénogénèse (la reproduction sans fertilisation) et qui a élaboré la théorie de l'évolution. Bien que Bonnet était un avocat, sa vraie passion était les sciences naturelles. S'attardant d'abord à l'entomologie, il a étudié le comportement des aphides, et a découvert que l'insecte femelle pouvait se reproduire sans fertilisation par le mâle. En 1742, il a découvert que les chenilles et les papillons respirent par leurs pores, qu'il a nommées stigmates. Bonnet s'est ensuite intéressé à la botanique, en y étudiant les structures et les fonctions des feuilles.

Atteint de cécité, il s'est intéressé cette fois à la philosophie. Dans ses - Considérations sur les corps organisés - (1762), il élabora une théorie selon laquelle tout organisme femelle contient dans ses cellules sexuelles une quantité infinie d'individus préformés, entraînant l'immortalité et l'immuabilité des espèces. Dans la Palingénésie philosophique - (1769) il a élaboré l'idée que la Terre subi périodiquement des catastrophes universelles qui détruisent presque toutes les espèces vivantes, dont les survivantes accèdent au prochain stade évolutif. Bonnet a été le premier à employer le mot - évolution - dans un contexte biologique. Dans son - Essai de psychologie - (1754) ainsi que dans - Essai analytique sur les facultés de l'âme - (1760), il avait déjà entrevu la psycho-physiologie.

TyphloPensée

« La jalousie est le plus horrible des aveuglements, et le fruit défendu sera toujours le meilleur. »

Pamphile Lemay - Picounoc le maudit

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2019; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.