Vous consultez : Le Typhlophile / Les Actes du Forum de l'U.M.A. - Juin 1997 - TEXTES COMPLÉMENTAIRES - LE POINÇON MAGIQUE INTERNATIONAL DE LA FRANCOPHONIE
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Les Actes du Forum de l'U.M.A. - Juin 1997

Quatre cannes blanches.

Vendredi 15 décembre 2017 à 18:29:26 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'une BraillePlace.
L'imprimante braille ou embosseuse BraillePlace, un produit Américain, est un appareil qui permet d'effectuer des impressions braille à gros volume. D'une rapidité approximative de 10 pages minute.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Les Actes du Forum de l'U.M.A. - Juin 1997 - TEXTES COMPLÉMENTAIRES - LE POINÇON MAGIQUE INTERNATIONAL DE LA FRANCOPHONIE

Table des matières

Textes complémentaires

Le poinçon magique international de la francophonie

En 1771, à Paris, traversant la place Louis XV à l'occasion de la Foire Saint-Ovide, Valentin Haüy assista à une représentation singulière qui l'indigna : une dizaine de pensionnaires aveugles de l'Hospice des Quinze-Vingts, affublés de vêtements grotesques et portant des lunettes opaques, exécutaient, au moyen d'instruments divers "une musique discordante qui semblait exciter la joie des assistants". Dès ce moment, Valentin Haüy se jura de rendre aux aveugles leur dignité d'homme en leur apprenant à lire et à écrire...

En 1784, il créa la première école pour aveugles "l'Institution Royale des Jeunes Aveugles" qui accueillît, en 1819, le jeune Louis Braille, inventeur du système d'écriture qui porte son nom. Cet établissement devint plus tard l'Institut National des Jeunes Aveugles (INJA), qui existe toujours.

En 1995, à l'occasion du 250e anniversaire de la naissance de Valentin Haüy et à l'initiative du Comité de Toulouse que j'ai le plaisir de présider, l'Association Valentin-Haüy pour le bien des aveugles, créée il y a plus de 100 ans, a organisé un concours international de braille (regroupant plusieurs pays francophones) destiné à assurer la promotion de cette écriture cécographique basée sur une représentation en six points sur deux colonnes, de l'alphabet, des ponctuations, des mathématiques, de l'informatique et de la notation musicale.

Cette manifestation se présente sous la forme d'une dictée en braille pour les écoliers, les lycéens, les étudiants universitaires et les adultes, aveugles ou malvoyants. Les textes proposés, communs à tous les pays, élaborés par des enseignants ou des auteurs contemporains, présentent peu de difficultés orthographiques ou linguistiques : il s'agit essentiellement d'un jeu, où l'importance de la participation, dans une perspective de promotion du braille, est l'élément fondamental.

Le concours de 1995 était présidé par M. Louis Ciccone, Président de l'Autorité Internationale du Braille Français.

Cette première manifestation a connu un grand succès puisqu'environ 600 candidats, répartis dans trente villes de France ainsi que deux centres en Suisse et en Belgique y ont pris part, qui avec le poinçon, qui la machine Perkins ou l'ordinateur. Des prix importants ont récompensé les meilleurs, mais tous ont reçu un diplôme particulier en braille et en noir.

À l'occasion d'un congrès international qui s'est tenu à Paris en novembre de la même année, j'ai eu le plaisir de rencontrer Pierre-Paul Bélanger, coordonnateur du Forum des Pays francophones membres de l'Union Mondiale des aveugles, et de lui parler de notre réalisation et de mon désir de l'étendre à tous les pays francophones. M. Bélanger a été immédiatement séduit par ce projet et m'a proposé de le placer dans le cadre du Forum 1996, ce que j'ai accepté bien volontiers.

Dans ce cadre élargi, le concours a pris l'appellation de "Poinçon magique international de la Francophonie".

Ainsi, en 1996, aux candidats français se sont joints des "braillistes" du Canada, de Belgique, de Suisse, de l'Île Maurice et de Côte d'Ivoire. Des difficultés de transmission ont limité cette année-là le nombre de pays participants.

Chaque pays a récompensé ses candidats. Toutefois, un premier prix international sous la forme très attrayante d'un séjour (voyage et per diem) d'une semaine à Montréal ou à Paris, tous frais payés, a été offert à l'étudiant le mieux classé sur le plan international. Après tirage au sort, il a été gagné par une jeune étudiante canadienne nonvoyante, Maryse Glaude-Beaulieu. Celle-ci, accompagnée par son père, se rendra donc en France et visitera Paris en Février 1997.

Devant le succès remporté par ces deux premières manifestations qui ont pour but de promouvoir le braille, il a été décidé de rendre ce concours international permanent.

À plus long terme, mon objectif est de créer une "Journée mondiale du braille", rendant ainsi un hommage justifié à Louis Braille et offrant un excellent cadre pour le "Poinçon magique". Le Président de l'Union mondiale des aveugles, Dr Euclid Herie à qui j'ai exposé mon projet, m'a vivement incité à poursuivre dans cette voie.

Ce projet peut paraître ambitieux, mais il est à notre portée grâce au partenariat qui s'est déjà mis en place pour le "Poinçon magique de la Francophonie".

Jean Bouillaud
Président
Comité de Toulouse
Association Valentin-Haüy pour bien des aveugles
Organisateur du "Poinçon Magique"
(France)


Table des matières


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

Galilée, le physicien et astronome italien né en 1564 et mort en 1642 était aveugle quand en 1638 il a écrit le livre intitulé Discours et démonstrations mathématiques concernant deux nouvelles sciences, lequel est considéré comme la synthèse de son œuvre scientifique. On peut certainement affirmer qu'on a jamais plus vu le monde comme auparavant après la publication de ce livre là!

TyphloPensée

« Finalement quand on aime ce n'est pas de l'aveuglement, c'est du masochisme. »

Michel Polac - Hors de soi

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2017; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.