Vous consultez : Le Typhlophile / Les Actes du Forum de l'U.M.A. - Juin 1997 - Atelier IV - Exposé : L'alphabétisation et les personnes non et malvoyantes
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Les Actes du Forum de l'U.M.A. - Juin 1997

Quatre cannes blanches.

Mercredi 13 décembre 2017 à 06:16:46 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie du Victor Classic +.
Le Victor Classic + est un lecteur de livre numérique au format DAISY. Il peut également être utilisé pour écouter des fichiers au format MP3 ou disque compact du marché.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Les Actes du Forum de l'U.M.A. - Juin 1997 - Atelier IV - Exposé : L'alphabétisation et les personnes non et malvoyantes

Table des matières

LES ATELIERS

Deuxième partie : Les grands défis

IV. Éducation
L'alphabétisation et les personnes non et malvoyantes

Importance de l'alphabétisation

L'alphabétisation est un outil libératoire pour tout le monde y compris les personnes non et malvoyantes. Une personne qui peut apprendre à lire peut, par conséquent, s'épanouir beaucoup mieux. Ceci est vrai peu importe la culture à laquelle nous appartenions.

Pourtant, il y a des gens qui objecteront que l'alphabétisation perd sa raison d'être dans certaines circonstances, par exemple dans des cas de pauvreté extrême. Selon ces mêmes gens, l'alphabétisation devient alors bien peu importante en comparaison à l'obtention d'un revenu.

Sans doute faut-il tenter d'enrayer les causes de la pauvreté, mais l'alphabétisation ne perdra jamais de son importance comme dossier prioritaire pour notre organisme.

Alphabétisation et pauvreté

À l'Union Mondiale des Aveugles, nous croyons que la production de documents en braile, sur cassettes ou en gros caractères devrait être partie intégrante des services offerts par toute association, qu'elle soit régionale ou internationale.

D'autre part, nous menons depuis plusieurs années, en collaboration avec l'UNESCO, le programme de Bons d'Entraide qui privilégie des projets d'alphabétisation. Ainsi, en 1993, nous avons commencé à faire fabriquer des tablettes et des poinçons en quantité importante. Cependant, les organisations locales ne tirent pas avantage de ce projet autant qu'elles le pourraient. La situation est peut être due à des communications déficientes, mais nous sommes en bonne voie de résoudre cette difficulté et nous croyons pouvoir obtenir des résultats positifs d'ici peu.

L'Accord de Florence de 1950 sur la libre importation des biens cultures et le Protocole de Naïrobi signé dans les années 70 méritent bien d'être exploités dans ce sens et l'UMA peut y jouer un rôle important.

Il faut souligner l'importance de certaines campagnes d'alphabétisation menées dans les pays en développement. Je cite ici les exemples encourageants de Cuba, de l'Érythrée, de l'Étiopie et du Bénin.

Comme nous l'avons dit précédemment, la pauvreté de certains pays justifie que soient privilégiées les interventions de coopération axées sur la création de sources de revenus; mais il ne faut pas pour autant négliger le volet de l'alphabétisation qui, à plus ou moins long terme, peut sans aucun doute avoir des conséquences très avantageuses sur les conditions de vie des personnes aveugles de ces pays.

L'alphabétisation et le braille

L'on connaît bien les besoins et nous savons que nous faisons face à une réalité qui mérite notre intervention la plus claire. Dans les pays industrialisés, nombreux sont ceux qui n'utilisent pas le braille car on leur a fait croire qu'il présente des difficultés insurmontables.

Nous avons une attitude des plus positives en ce qui concerne l'utilisation du résidu visuel, mais nous sommes conscients que, pour bon nombre de personnes, l'utilisation du braille permettrait des communications plus faciles et plus efficaces.

Plusieurs, par ailleurs, mettent en doute les atouts que peut offrir le système d'écriture abrégée pour les nonvoyants. Nous croyons que ceci peut varier d'une langue à l'autre. Heureusement, l'ordinateur permet de publier un texte en braille intégral ou en abrégé à partir du même support informatique et ainsi éliminer les débats braille abrégé - braille intégral.

Il nous faut également être extrêmement vigilants au chapitre de la normalisation de la codification braille. Nous recommandons l'utilisation uniforme d'un code braille à l'intérieur d'une même zone linguistique. L'Union Mondiale des Aveugles envisage sérieusement la mise sur pied d'un Comité international sur le braille.

Alphabétisation et éducation

Nous sommes conscients que l'éducation, surtout dans les pays en développement, n'est accessible qu'à un très faible pourcentage de la population qui pourrait en bénéficier et nous avons également fait de cette question un dossier prioritaire pour l'UMA et ses associations membres.

À notre avis, le rôle des écoles spécialisées doit changer pour qu'elles deviennent de véritables centres de ressources. Il serait en outre souhaitable de favoriser l'intégration des étudiants aveugles ou malvoyants au réseau scolaire régulier. L'intégration scolaire est une approche plus progressiste et offre l'énorme avantage de pouvoir rejoindre un plus grand nombre d'étudiants.

Alphabétisation et langues vernaculaires

En général, l'alphabétisation se fait dans les langues européennes principales et très peu dans les langues vernaculaires. Nous attachons donc beaucoup d'importance au développement de logiciels appropriés et à la mise en place de centres locaux de production braille dans la langue parlée par la communauté. Heureusement, de nos jours, la technologie joue en notre faveur et permet l'acquisition d'équipements beaucoup plus performants et cela à des coûts abordables.

Conclusion

Nous sommes donc convaincus de l'importance de l'alphabétisation et, à notre avis, l'enseignement du braille constitue un élément essenntiel mais pourtant bien souvent négligé dans ce processus. Il nous revient donc d'intervenir positivement et diligemment à ce chapitre.

Pedro Zurita
Secrétaire général
Union Mondiale des Aveugles


Découlant également de cet atelier


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

Galilée, le physicien et astronome italien né en 1564 et mort en 1642 était aveugle quand en 1638 il a écrit le livre intitulé Discours et démonstrations mathématiques concernant deux nouvelles sciences, lequel est considéré comme la synthèse de son œuvre scientifique. On peut certainement affirmer qu'on a jamais plus vu le monde comme auparavant après la publication de ce livre là!

TyphloPensée

« Finalement quand on aime ce n'est pas de l'aveuglement, c'est du masochisme. »

Michel Polac - Hors de soi

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2017; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.