Vous consultez : Le Typhlophile / Maître et chien apprennent à se connaître
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Maître et chien apprennent à se connaître

Quatre cannes blanches.

Vendredi 15 décembre 2017 à 13:02:42 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'un poste de travail adapté.
Un poste de travail adapté aux personnes aveugles utilisant : un afficheur braille PACmate et la revue d'écran JAWS. L'application actuellement en cours sur l'écran : Duxbury Braille Translator un logiciel dédié à la transcription braille.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Maître et chien apprennent à se connaître

(Ce texte, est la cinquième partie d'une généreuse contribution de Ginette, qui partagera avec nous son apprentissage vers une autonomie plus grande.)

Lundi, le 20 novembre, je sortis pour la première fois en compagnie de Pénélope sur les trottoirs d'une ville. Nous étions huit personnes aveugles et il était hors de questions de nous faire défiler tous ensemble pour des questions de sécurité. Alors que deux par deux, nous parcourions un court trajet sous le regard évaluateur de nos instructeurs, le reste du groupe s'attablait sagement autour d'une boisson dans un restaurant du coin. J'ajoute ici que « sagement » n'est sans doute pas le terme approprié dans notre cas. En Réalité, nous ressemblions à une bande de gamins faisant l'école buissonnière. Christian qui se trouvait assis en face de moi me demanda à trois reprises de prendre garde à son café. Et puis, sans crier gare, une tasse de café chaud répandit son contenu sur hommes et bêtes. On ! Décidément je n'en manque jamais une !

Je m'amusais beaucoup de la réaction des gens à notre vue. Nous n'entendions que des commentaires élogieux sur la beauté des bêtes et leur air de chiens sérieux et concentrés à bien faire leur travail. Hum ! Ce n'est pas le reflet exact de la réalité ça ! En fait, ces chiens qui sont bien loin d'être des idiots, s'aperçoivent bien vite qu'ils peuvent se permettre des choses qu'ils ne pouvaient faire avec leurs instructeurs. Pénélope d'ailleurs ne s'en privait pas ! Elle oublia à quelques reprises de me signaler après la traversée d'une rue la courbe d'un trottoir. Dans ces moments-là, il me fallait lui faire de sévères remontrances, et lui demander de recommencer correctement. Je comprends mieux maintenant l'importance de se montrer constant avec notre chien. C'est que parfois les conséquences peuvent se révéler terribles ! Par exemple, Pénélope tenta à au moins trois reprises de me faire traverser une rue en biais.

Mardi, le 21 novembre, monsieur Éric Saint-Pierre vint me parler. Encore et toujours le même discours ! Je ne me montrais pas assez ferme et Pénélope qui était une petite futée en profitait. Si je voulais sortir gagnante de cette épreuve qu'est l'apprentissage du métier de maître de chien-guide, il me fallait dès à présent retrousser mes manches et faire une adjudante de moi !

D'une journée à l'autre, je prenais un peu plus d'assurance. Je marchais avec aisance et devinais plus facilement les réactions de ma chienne. Toutefois, cette dernière me causait quelques surprises. Étant le fruit d'amour entre une labernois et un bouvier, elle avait gardé de ce dernier le caractère possessif et protecteur. Pour Pénélope, notre chambre représentait un territoire à surveiller et elle ne souffrait aucune intrusion inopinée de la part d'inconnus. De plus, madame se montrait fort jalouse lorsque me prenait l'idée de caresser un autre chien. J'avais droit alors à de longues séances de bouderie ! Elle détournait la tête à mon approche et ne remuait pas la queue d'un poil !

La maison où je résidais était fréquentée par des toutous de tout genre. Mes vêtements en portaient d'ailleurs le témoignage sous forme de poils blonds, roux ou noirs. Quelle amusante ménagerie tout de même ! Nor-Oouest, le chien de Nicolas, avait perdu une dent lors d'un combat avec un autre reproducteur. Il en avait gardé comme souvenir une fort mauvaise haleine qu'il ne se gênait pas de me souffler dans le nez lors de ses quêtes de caresses. Fiori, la chienne de Christian, affectionnait tout particulièrement les os de ses copains. Je l'ai surprise une fois en train de manger dans le bol de Pénélope. La voleuse s'est enfuie sans demander son reste ! Calypso, le chien de Rock, tendait la patte à tous les visiteurs et appréciait visiblement la vie en société. Daphnée et Badin, deux vieux chiens, tournaient sans cesse autour de la cuisinière dans l'espoir de recevoir un petit quelque chose. Le moins qu'on puisse dire, c'est que la résidence de Ste-Madeleine ne manquait pas de vie entre ses murs!

Pour moi, une deuxième semaine s'achevait. Mes enfants et des amis me rendirent visite durant la fin de semaine. J'étais vraiment heureuse de revoir mon petit monde.


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

Au Québec, le nombre de jeunes handicapés visuels âgés de 5 à 21 ans est estimé, dans certains programmes gouvernementaux, à 5135 individus.

TyphloPensée

« La vie est une aveugle qui tient l'homme en laisse. »

Georges Perros

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2017; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.