Vous consultez : Le Typhlophile / LE DÉTECTEUR DE MÉTAL
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

LE DÉTECTEUR DE MÉTAL

Quatre cannes blanches.

Dimanche 10 décembre 2017 à 19:29:55 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie de mains lisant le braille.
Le braille est le système de lecture et d'écriture pour les aveugles inventé par Louis Braille au début du XIXe siècle.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / LE DÉTECTEUR DE MÉTAL

RAAQ
REGROUPEMENT DES AVEUGLES ET AMBLYOPES DU QUÉBEC
ÉDITORIAL de l'INFO-RAAQ, vol. 19 no 4, juillet-août 1997

Les vacances estivales sont un moment privilégié pour s'ouvrir à l'inconnu. C'est particulièrement le cas lorsque vous vous déplacez comme moi en compagnie de deux jeunes enfants, de ma très charmante épouse et, bien entendu, de ma canne blanche. Ma vision centrale est un brouillard plutôt opaque depuis les vingt dernières années. En d'autres mots, je suis habitué à l'utilisation de la canne blanche et, du moins le croyais-je, de ses impacts sur le grand public. En fait, le mot «habitué» signifie que vous pouvez vous attendre à toutes sortes de réactions face à cette aide à la mobilité.

Le message de la canne blanche est-il compris adéquatement parmi la population? De nombreux indices tendent à démontrer que non. En effet, plusieurs de mes concitoyen-nes présentant une déficience visuelle peuvent attester comme moi que la canne blanche est parfois confondue avec d'autres objets usuels tels que les bâtons de golf ou de ski et la tringle à rideaux; lorsque pliée, elle a déjà été prise pour un canon de carabine par des agents de police de la Communauté urbaine de Montréal et pour une canne à pêche lors d'une réunion dans un centre local de services communautaires (CLSC). Récemment, cette aide à la mobilité a pris un tout nouveau sens. Alors que j'étais en visite dans les Laurentides, une dame me voyant marcher à plusieurs mètres des abords d'un lac, m'a candidement demandé si j'avais perdu quelque chose; étonnée de ma réponse négative, elle m'a alors expliqué sa curiosité de savoir pourquoi je me déplaçais avec un détecteur de métal...

Bien sûr, la canne blanche sert non seulement à confondre les membres de la communauté voyante mais également à détecter les obstacles et dénivellations sur le chemin des personnes handicapées visuelles. Or, l'une de ses principales fonctions consiste à identifier les personnes ayant des incapacités visuelles significatives et persistantes. Sans canne blanche, la plupart des personnes handicapées visuelles ne paraissent pas, à première vue, comme étant aveugles ou semi-voyantes. C'est ainsi que je me suis retrouvé les deux pieds dans le lac, à la recherche du bord de la plage, de mes enfants et de ma sculpture de sable. Une petite fille s'est mise à hurler que le château sur lequel je m'apprêtais à mettre le pied était le sien. L'instant d'après, son papa m'interpelle, le ton grave, en me demandant si j'avais perdu quelque chose. Comme je n'avais pas mon détecteur de métal, j'ai sagement rebroussé chemin en pensant aux quelques dents qu'il me restait à perdre.

Durant les vacances, j'ai accompagné un ami semi-voyant à l'aéroport de Mirabel. Arrivé au comptoir de la compagnie Air Transat, la préposée s'enquiert auprès de mon épouse voyante des besoins d'assistance de mon ami semi-voyant en prévision de son embarquement, ignorant complètement de s'adresser au principal intéressé. Curieusement, le personnel d'Air Transat avait récemment reçu une formation concernant les manières de mieux desservir les clientèles ayant une déficience. Cette formation enseignait spécifiquement de s'adresser directement à la clientèle handicapée visuelle plutôt qu'aux personnes voyantes en sa compagnie. Fait cocasse, mon ami à la canne blanche bien visible était de l'équipe des formateurs ayant rencontré les employés des compagnies aériennes opérant de Mirabel...

Parfois, la canne blanche ne veut rien dire; à d'autres occasions, elle manque pour tout dire, ou encore, on ne veut rien vous dire devant elle. Souvent, elle dit tout ou rien mais en parlant très fort. Une courte visite à Baie Saint-Paul dans la région de Charlevoix, a suffi pour me rappeler que les voyants manifestent une curiosité sans limites face aux personnes utilisant la canne. Des trottoirs d'une étroitesse surprenante, mon fils de trois ans qui donne constamment l'impression de vouloir partir à la course au beau milieu du «trafic» et des terrasses bondées de monde, enfin, tout les ingrédients étaient réunis pour ce curieux spectacle de la traversée de rue du papa «aveugle», des enfants excités et de la maman excédée.

Mon incapacité visuelle ne me permet plus de voir les regards. Aussi, suis-je imperméabilisé contre ce surcroît d'attention. Il en va tout autrement pour ma compagne de vie et pour mes enfants; certains prennent une allure exagérément admirative, d'autres se donnent un air sceptique. Comme le dit la célèbre chanson, «j'entends déjà les commentaires»: «Quelle femme courageuse, un mari aveugle, deux petits enfants, que ce doit donc être difficile» ou encore «quelle pauvre femme, quelle idée a bien pu lui passer par la tête de faire des enfants avec un gars aveugle». Peu de temps après, mon épouse m'a confié qu'elle trouvait difficile de nous voir fixés du regard lors de nos premières rencontres, étant consciente que ma canne blanche représentait une réalité tout à fait inusitée pour de nombreux passants. Elle a rapidement pris la décision de soutenir le regard des autres, un geste que j'ai toujours admiré pour sa force de caractère et pour sa solidarité avec ma différence.

En fait, je considère normal que les gens voyants affichent une certaine curiosité vis-à-vis de la canne blanche. À l'inverse, je suis moi-même très curieux de comprendre les attitudes et comportements des voyants face aux personnes aveugles et semi-voyantes. Pendant une certaine période de temps, je prenais quotidiennement le métro de Montréal avec ma fille alors âgée de quatre ans. Quelque temps après nos premiers déplacements ensemble, j'ai remarqué un changement d'attitude de sa part, une sorte de gêne, une façon de vouloir se cacher de quelque chose. «Tout le monde nous regarde» me disait-elle embarrassée. Son malaise me brisait le coeur.

J'ai fixé du regard tous les gens autour de nous dans le wagon, impassiblement, un par un, puis je me suis penché vers elle pour lui expliquer la situation dans des termes que j'espérais les plus clairs possibles. «Il n'y a vraiment pas beaucoup de papas qui se promènent dans le métro avec une canne blanche et une belle grande fille comme toi. C'est même très rare et c'est normal que les gens soient curieux. Tu peux les regarder toi aussi; ils ne sont pas ni mieux ni pires que nous.» Il s'agissait d'un moment tournant dans notre relation; ma fille prenait conscience que ma déficience visuelle pouvait avoir un impact sur elle. Pour ma part, je comprenais, une fois de plus, qu'il n'était pas nécessairement chose facile d'assumer sa différence dans la dignité.

Yves Fleury,
Directeur général



Dernière mise à jour de cette page :  4 octobre 1997


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

À l'époque de Louis Braille, on admettait rarement les petits aveugles en classe. Pourtant, Louis devint rapidement le premier de sa classe.

TyphloPensée

« Au pays des aveugles, les borgnes sont rois. »

Proverbe français

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2017; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.