Vous consultez : Le Typhlophile / VIGITACT - trois évaluations
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

VIGITACT - trois évaluations

Quatre cannes blanches.

Dimanche 10 décembre 2017 à 22:58:02 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'un preneur de notes.
Le PACmate est un preneur de notes combinant synthèse vocale et affichage de 40 caractères braille qui peuvent être utilisés séparément. Le PACmate est compatible avec les applications Windows Pocket PC.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / VIGITACT - trois évaluations

Techni-Brèves
par Christian COUDERT
(paru dans Le Louis Braille de Mai 2000)

1. Le Vigitact, aide technique à la locomotion.

Vous trouverez ci-dessous trois témoignages de personnes aveugles ayant testé cet appareil.

1.1. Témoignage de M. Alain Bardet :

I. Description. Cette partie est extraite de la revue "Voir Plus Loin" de février 2000).

Le Vigitact est un détecteur d'obstacles électronique quiaméliore la sécurité et le confort de déplacement des personnes non-voyantes ou malvoyantes. Il est très discret et simple d'emploi.

C'est un petit boîtier de la taille d'un paquet de cigarettes, pesant 100 grammes, qui vibre dès qu'un obstacle se trouve devant lui. Accroché sur la poitrine comme un badge, il protège le buste et la tête, ce qui en fait le complément idéal de la canne ou du chien-guide. Il peut également être tenu à la main pour explorer l'espace de manière plus complète de droite à gauche par exemple.

Cet appareil sonde l'espace en émettant plusieurs faisceaux infrarouges. Ceux- ci sont disposés de façon à protéger l'utilisateur en hauteur de la ceinture à la tête et sur la largeur des épaules.

Il dispose de trois portées de détection, et fonctionne aussi bien en obscurité totale qu'en plein soleil. Ces trois portées sont sélectionnables par interrupteur à tout moment: portée de bras, portée de canne, trois à quatre pas. L'intensité de la vibration peut être également choisie.

Le Vigitact ne détecte pas les obstacles au sol, il ne peut donc pas se substituer à la canne ou au chien-guide mais il les complète en offrant une protection en hauteur et une anticipation sur l'obstacle. Il rend les déplacements plus confortables, donne des informations supplémentaires sur l'environnement, rassure sur l'absence d'obstacle devant soi, permet de bien se centrer dans les passages et de repérer des décrochements ou ouvertures difficiles à entendre.

Le Vigitact fonctionne avec deux piles AAa (ou R3) 1,5 volt alcalines qui lui assurent une autonomie d'environ un mois pour une utilisation moyenne. Il fonctionne aussi bien dans la nuit totale qu'en plein soleil, de -18 degrés à 45 degrés ainsi que sous la pluie.

Quelques exemples de base d'utilisation: en intérieur utilisation de la courte portée, éviter les vibrations pour se faufiler dans les passages, s'il n'y a pas de passe, les obstacles sont à portée de main et il suffit de tendre le bras pour accéder à la porte fermée par exemple. En extérieur mettre la longue portée qui vous préviendra de l'approche d'une voiture par exemple avant que la canne ne la heurte ou vous protégera d'un arrière de camion surélevé, ou d'un trou occasionnel signalé par une bande à hauteur de ceinture qui sera détectée bien avant que la canne sente le vide. Si la longue portée indique un passage bouché, ralentir et réduire la portée afin de retrouver le passage étroit ou encombré.

Comme le Télétact le Vigitact demande une formation de quelques séances; à ce sujet contacter Mme Greene au Service de locomotion de l'AVH.

Le Vigitact est disponible au magasin de l'AVH au prix de 2.850 F TTC.

II. Impressions après un test.

Je n'ai aucune perception visuelle et suis malentendant. Ayant utilisé le vigitact pendant quelques jours dans mon environnement habituel (à Paris) j'ai pu faire les constatations suivantes :

- Dans un environnement animé et avec de nombreux obstacles : sécurité accrue à condition de marcher lentement. Nombreux seront en effet les avertissements fournis par le vibrateur et ceux-ci pourront être transitoires par exemple dans le cas d'un piéton ou d'une voiture passant devant le faisceau. Il convient donc d'analyser les signaux selon l'emplacement dans lequel on se trouve. Peut-il s'agir d'un mur, d'un poteau, d'un étalage, d'une personne, d'un véhicule??? et selon le contexte chercher à l'esquiver par la droite, la gauche ou par un ralentissement. Par exemple : devant une station de bus la vibration pourra avertir de l'arrivée d'un bus (que, compte tenu de mes problèmes auditifs, je puis avoir du mal à discerner dans un environnement bruyant). Il faudra cependant être prudent et vérifier avec la canne qu'il s'agit bien du bus et non d'un véhicule car la précision de l'information obtenue ne saurait être comparée avec celle fournie par une audition normale.

- Dans un environnement plutôt rural et déjà connu, par exemple le long d'une route de campagne, le vigitact permettra de marcher d'un bon pas avec une sécurité accrue (mais toujours en utilisant la canne). Un obstacle imprévu (véhicule, remorque...) pourra alors être aisément anticipé puis évité.

- Je pense par ailleurs que cet équipement peut s'avérer utile à des aveugles faisant de l'accueil de public car, placé judicieusement, il vibrera lorsqu'une personne se trouvera à un endroit donné.

- Pour une personne sourde-aveugle le vigitact élargit l'information sur l'environnement. Il peut également servir à repérer le passage d'un piéton dans un rayon de quelques mètres afin de demander de l'aide.

- Signalons enfin que les vibrations sont aisément perceptibles même à travers des vêtements d'hiver.

En conclusion, cet appareil, probablement appelé à évoluer, s'il peut apparaître superflu à certains, représentera par contre une avancée significative pour d'autres. Il appartiendra donc à chacun d'en évaluer l'utilité en fonction d'un rapport coût/efficacité et selon ses besoins.

1.2. Témoignage de M. Evgen BAVCAR :

Je suis non-voyant complet. J'utilise depuis de nombreuses années des lunettes à ultra-sons, ancêtres du système "Sonic Guide", qui étaient fabriquées en Allemagne. Ces lunettes permettent, comme le Vigitact, de détecter des obstacles grâce à deux antennes émettrices à ultra-sons qui se situent à l'emplacement habituel des verres de lunnettes. Deux écouteurs en forme de tubes suspendus aux oreilles informent par l'intensité du son de la proximité des obstacles.

Associé à cet appareil, j'utilise aussi le "Sikopilot" qui, par la rotation d'une petite roue, indique la présence d'un obstacle : sa vitesse de rotation augmente à mesure que la distance à l'obstacle se réduit, et inversement diminue lorsque la distance s'accroît.

J'ai testé le Vigitact en observant toutes les possibilités de perception des obstacles et je ne peux que confirmer son utilité et son côté très pratique.

a la différence des lunettes à ultra-sons, il laisse notre audition disponible et nous permet de percevoir l'environnement sonore sans parasitage.

Cet appareil m'a permis de marcher assez rapidement en utilisant les trois portées de perception qui sont, selon moi, adaptées aux déplacements en ville; pour la campagne, je préférerais une quatrième portée, plus importante, et aussi un faisceau plus large de perception de l'espace.

Enfin, l'idée d'un vibreur comme véhicule de l'information me semble très astucieuse.

1.3. Témoignage de Christian COUDERT :

Je suis utilisateur d'un chien-guide et habitué à une marche très rapide. A ce titre, l'emploi du Vigitact lors de mes déplacements ne m'a apporté aucun confort supplémentaire.

Par contre, j'ai souhaité vérifier si l'appareil m'apportait une aide quelconque lorsque je me déplace à la canne, dans les moments où mon chien est en liberté dans un square proche de mon domicile. Les obstacles principaux que j'y rencontre sont : des arbres, des poubelles, des bancs et, surtout un grillage bordant une allée atteignant une hauteur d'environ 1 mètre. J'ai alors pu constater la difficulté à trouver le compromis idéal entre la partie du corps où il est préférable d'appliquer le Vigitact et la portée la mieux appropriée qu'il convenait de sélectionner sur l'appareil.

Les résultats sont mitigés :

- en plaçant l'appareil au niveau de la ceinture, le grillage n'est pas détecté si la portée est réglée au minimum (portée de pas); si je choisis la portée intermédiaire, la vibration devient alors presque constante, mais dans une telle situation, c'est très souvent le balayage de la canne qui est perçu par le faisceau, la main qui tient la canne entrant dans le champ du rayonnement infra-rouge;

- lorsque le Vigitact est placé au niveau du sternum, la présence du grillage n'est plus détectée; par contre, on analyse mieux l'information, la détection des obstacles les plus courants (arbres, poubelles, etc) étant assez précise et n'étant plus perturbée par les mouvements de la canne. Toutefois, la détection des bancs pose problème : si la portée choisie est minimale ou intermédiaire, le dossier risque de n'être "vu" que trop tard, les jambes ayant déjà heurté l'assise du banc.

Pour conclure, je dirai que le Vigitact est susceptible d'apporter une sécurité accrue à des personnes aveugles ayant une démarche assez lente et peu assurée. En revanche, pour un utilisateur de chien-guide ou pour un non-voyant possédant une très bonne technique de canne et sachant mettre à profit son audition, cet appareil risque de constituer un "gadget" pouvant même, dans certains cas, gêner son analyse de l'environnement.

On peut imaginer, à l'avenir, la mise sur le marché d'un détecteur d'obstacles plus perfectionné capable de nous renseigner sur la nature des obstacles et leur distance par rapport à l'utilisateur ...


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

Au Québec, le nombre de jeunes handicapés visuels âgés de 5 à 21 ans est estimé, dans certains programmes gouvernementaux, à 5135 individus.

TyphloPensée

« L'intuition est à la connaissance, ce que la canne blanche est à l'aveugle. »

Jérôme Touzalin

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2017; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.