Vous consultez : Le Typhlophile / Deux technologies du NIST pour aider les malvoyants sur le point d'être commercialisées
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Deux technologies du NIST pour aider les malvoyants sur le point d'être commercialisées

Quatre cannes blanches.

Samedi 21 juillet 2018 à 20:54:31 HaE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'un livre pour enfant.
Une page de livre pour enfant réalisée sur du papier SwellTouch (thermogonflage). Procédé par lequel l'encre prend du relief lorsqu'on applique une chaleur.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Deux technologies du NIST pour aider les malvoyants sur le point d'être commercialisées

30 octobre 2007

Ambassade de France aux États-Unis
Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique (ADIT)

_________________________

Bulletin Électronique de la Mission pour la Science et la Technologie
de l'Ambassade de France aux États-Unis

BE États-Unis 97  >>  29/10/2007

---------------------------
-> Innovation et transfert de technologie
---------------------------

Deux technologies du NIST pour aider les malvoyants sur le point d'être commercialisées

www.bulletins-electroniques.com/actualites/51597.htm

Deux technologies destinées à aider les malvoyants développées par l'Institute of Standards and Technology (NIST) sont sur le point d'être commercialisées par ELIA Life Technology Inc. of New York. Alors que les premiers prototypes datent de 2002, une mise sur le marché est prévue dès l'automne 2007.

Le premier dispositif consiste en une surface constituée de 3600 picots rétractables qui peuvent se bloquer en position haute pour former une image ou un texte en braille afin d'être lus par contact avec les doigts. Connecté à un ordinateur, le système rend possible la visualisation de motifs, de pages Internet ou de livres électroniques grâce à un logiciel qui se charge d'adapter le type de média à l'appareil.

La seconde technologie mise au point par le NIST repose sur le même principe mais réduit le nombre de picots à une centaine, espacés d'environ 1/10 de millimètre. Ce maillage reste solidaire à un doigt qui le déplace sur une surface, un peu à la manière d'une souris d'ordinateur qui glisse sur son tapis. En fonction de la position de l'appareil, les picots se rétractent pour traduire le motif à lire.

Ce dernier mécanisme pourrait être adapté à l'avenir dans des systèmes de réalité virtuelle ou dans des gants utilisés en robotique pour reproduire la perception du toucher.

Pour en savoir plus, contacts :
Site Internet d'Elia LifeTechnology

Source :
"NIST Licenses Systems to Help the Blind 'See' Images", 25/10/007

Rédacteur :
Vincent Reboul deputy-stic.mst@ambafrance-us.org

________________________________________________________________________

L'abonnement au BE États-Unis est libre et gratuit. Merci de faire connaître ce bulletin à vos collègues ou relations.

Demande d'abonnement :

________________________________________________________________________

ADIT - Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique
2, rue Brulee - 67000 Strasbourg - France
Téléphone : +33 3 88 21 42 42
Télécopieur : +33 3 88 21 42 40

Site Web : www.adit.fr



Dernière mise à jour de cette page :  30 octobre 2007


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

Louis Braille naquit le 4 janvier 1809 à Coupvray, petit village agricole de la banlieue Est de Paris. Il mourut à Paris, à l'âge de 43 ans, le 6 janvier 1852. C'est vers 1825 qu'il mit au point l'alphabeth qui, déshormais, porte son nom. Aujourd'hui encore, il est utilisé comme système de lecture et d'écriture par les aveugles du monde entier.

TyphloPensée

« Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères. »

Guillaume Apollinaire

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2018; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.