Vous consultez : Le Typhlophile / Reconnaissance de logos publicitaires, un avant-goût de la vue intelligente numérique
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Reconnaissance de logos publicitaires, un avant-goût de la vue intelligente numérique

Quatre cannes blanches.

Mardi 24 avril 2018 à 22:57:02 HaE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'un preneur de notes.
Le BrailleNote est un appareil de type preneur de notes et peut être relié à un ordinateur pour accéder au contenu de l'écran. Il est muni d'un affichage de 32 cellules braille.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Reconnaissance de logos publicitaires, un avant-goût de la vue intelligente numérique

8 mai 2003

________________________________________________________________________

Ambassade de France en Autriche
Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique (ADIT)

_________________________

BULLETIN ÉLECTRONIQUE D'AUTRICHE du Service Scientifique de l'Ambassade de France à Vienne

Mensuel - numéro 32 - 6 mai 2003

---------------------------
-> ÉLECTRONIQUE
---------------------------

Reconnaissance de logos publicitaires, un avant-goût de la vue intelligente numérique

La vision informatique est la branche de l'analyse d'image numérique qui tente d'apprendre à un ordinateur à "regarder" des images. Le projet européen DETECT qui a pour objet le développement d'un dispositif de vision informatique est dirigé sous la maîtrise d'œuvre de l'institut de recherche Joanneum de Graz (Joanneum Research). En partenariat avec l'INRIa (Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique), les chercheurs de Graz ont mis au point un système de traitement d'images qui permet de compter en temps réel le nombre de fois qu'apparait à l'écran un logo lors d'une séquence filmée.

En principe, les experts de Graz apprennent à l'ordinateur à reconnaître des blocs sémantiques dans le flux des images (dans ce cas, des logos). Ces régions une fois détectées font ensuite l'objet d'une analyse pour savoir combien de fois et par conséquent combien de temps les logos sont apparus à l'écran.

La difficulté principale réside dans le fait que les logos n'apparaissent pas toujours face à la caméra, mais sous différents angles et différentes postures. Le système doit cependant pouvoir les reconnaître sous toutes les perspectives concevables. D'autre part, les scientifiques de Graz ont également à réfléchir au problème de la luminosité variable lors du tournage (logo à l'ombre, temps nuageux, ensoleillé, pluie) et au fait que le logo est parfois à moitié caché par un objet, mais reconnaissable.

L'objectif final est que l'ensemble fonctionne avec des logos immobiles ou mobiles (sur les maillots des joueurs de football ou les voitures de formule 1, par exemple). Alors que cette tâche fastidieuse était jusqu'à présent confiée à des personnes armées de chronomètres, ce système viendra en remplacement, là où l'œil humain n'est pas assez performant ou trop lent, ou bien lorsque l'observation humaine coûte trop cher. Les sponsors d'équipes ou de manifestations sportives pourront ainsi savoir automatiquement combien de temps sont apparus leurs logos sur le petit-écran. Car bien entendu, la cible finale est de pouvoir offrir ce produit au marché des sponsors publicitaires. Pour l'instant ce produit n'existe qu'à l'état de prototype et sera commercialisé à partir de février 2004 grâce aux entreprises partenaires du projet DETECT : Tauras Media Technik GmbH située en Allemagne et HS-Art Digital Service GmbH présente à Vienne, Graz et Innsbruck. Ce projet a été présente aux journées de la 3eme conférence internationale "Computer Vision Systems" qui ont eu lieu a Graz du 31/03/2003 au 04/04/2003.

En associant la vision informatique et l'intelligence artificielle, le département de l'information technologique de l'université des mines de Leoben espère, lui, développer "la vue intelligente" pour des systèmes munis de caméras. Ces systèmes munis de facultés d'apprentissage symbolique automatique reconnaîtraient non seulement les images qu'on leur aurait apprises mais apprendraient eux-mêmes a reconnaître des nouvelles images captées. En effet, l'apprentissage symbolique automatique consiste à améliorer les connaissances et les performances d'un système grâce à l'expérience. Les chercheurs imaginent déjà pouvoir intégrer ces systèmes aux téléphones portables équipés de caméras. Des applications dans la circulation routière ou l'utilisation d'Internet sont déjà envisagées.

Pour l'utilisation d'Internet, le système pourrait prévenir les exigences de l'utilisateur et fournir automatiquement des informations pertinentes en se référant au comportement de l'utilisateur au préalable.

Contacts :
- Institut de recherche Joanneum de Graz, Georg Thallinger, tel : +43 316 876 1240, fax : +43 316 876 1191, georg.thallinger@joanneum.at, www.joanneum.ac.at
- Université des mines de Leoben, Peter Auer, tel : +43 3842 402 9300, fax : +43 3842 402 308, auer@unileoben.ac.at, www.unileoben.ac.at/

Source : APA, 01/04/2003 et 08/04/2003

________________________________________________________________________

L'abonnement au BE Autriche est libre et gratuit. Merci de faire connaître ce bulletin à vos collègues ou relations qui pourraient être intéressés.

Demande d'abonnement :
Courriel :

________________________________________________________________________

Service Scientifique - Ambassade de France à Vienne
Währingerstrasse 30 - 1090 Wien - Autriche
Téléphone : +43 1 319 65 03 24 ou 35
Télécopieur : +43 1 317 69 97
Courriel : stwien@nusurf.at ou france@nusurf.at

________________________________________________________________________

ADIT - Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique
2, rue Brulee - 67000 Strasbourg - France
Téléphone : +33 3 88 21 42 42
Télécopieur : +33 3 88 21 42 40
Courriel : be.autriche@adit.fr
Site Web : www.adit.fr



Dernière mise à jour de cette page :  7 mai 2003


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

Le système braille est le résultat de nombreuses recherches de la part de son auteur, mais on peut dire que, dès 1825 alors que Louis Braille n'a que 16 ans, la partie essentielle de son système est conçue.

TyphloPensée

« Le sieur Argus avait cent yeux :
Leur secours lui fut inutile;
L'amour en voit plus avec deux
Que la jalousie avec mille. »

DUMONSTIER, Lettres à Emilie sur la Mythologie.

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2018; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.