Vous consultez : Le Typhlophile / Jour 11 des Paralympiques de Sydney : La personnalité de la semaine
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Jour 11 des Paralympiques de Sydney : La personnalité de la semaine Chantal Petitclerc

Quatre cannes blanches.

Lundi 10 août 2020 à 06:56:53 HaE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'un preneur de notes.
Le PACmate est un preneur de notes combinant synthèse vocale et affichage de 40 caractères braille qui peuvent être utilisés séparément. Le PACmate est compatible avec les applications Windows Pocket PC.





Partager la page sur Facebook

Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Jour 11 des Paralympiques de Sydney : La personnalité de la semaine

La personnalité de la semaine Chantal Petitclerc

La Presse
Nouvelles générales Dimanche 29 octobre 2000 A16
Soulié, Jean-paul

Au terme d'une course époustouflante, l'athlète québécoise en fauteuil roulant Chantal Petitclerc a nettement battu dimanche dernier sa seule grande rivale au 800 mètres, l'idole australienne Louise Sauvage, décrochant ainsi la médaille d'or dans cette discipline des Jeux paralympiques de Sydney. La course a été qualifiée "d'événement phare des Jeux". Chantal, qui détenait déjà le record du monde de la distance, battait pour la première fois, sur sa distance favorite et sur son propre terrain la vedette locale. Cette splendide victoire ne doit pas faire oublier que la jeune femme avait remporté précédemment les médailles d'argent aux 100 mètres et aux 400 mètres et surtout que, jeudi, sur 200 mètres, Chantal montait une fois de plus sur la plus haute marche du podium pour une deuxième médaille d'or. La Presse salue la grande championne, l'athlète de haut niveau qu'est Chantal Petitclerc et la nomme la Personnalité de la semaine.

Mercredi dernier, la médaille d'or du 800 mètres a été remise à Chantal Petitclerc à la suite d'une brève controverse soulevée par la prétention d'un arbitre de faire reprendre la course, parce que les trois dernières du peloton étaient entrées en collision au quart du parcours. Le Tribunal d'arbitrage du sport a décidé, en toute justice, de donner la médaille d'or à la gagnante. "C'est très important pour le sport que la décision se soit prise ici, expliquait, toujours enthousiaste et exubérante, une Chantal Petitclerc ravie. L'incident créé par l'arbitre a tout de suite créé un courant de sympathie de la part des Australiens. Les lignes ouvertes des radios locales comme les bénévoles dans le village olympique, tout le monde a été très sympathique. Nos courses sont un sport de vitesse, comme le cyclisme, et doivent être jugées comme n'importe quelle épreuve d'athlétisme: le premier au fil d'arrivée est le vainqueur".

La mini-controverse aura même eu des retombées bénéfiques. La course palpitante, suivie par 100 000 spectateurs dans le stade, avec un départ en boulet de canon de Chantal, la poursuite échevelée de Louise Sauvage, la chute dramatique des trois concurrentes en queue de peloton et le sprint féroce disputé entre les deux grandes championnes ont été sur tous les écrans de télévision du monde entier pendant deux jours. Une fantastique publicité pour les épreuves en fauteuil roulant et les Jeux paralympiques .

Chantal Petitclerc, à trente ans, se considère comme au sommet de sa forme. Aux Jeux d'Atlanta, elle avait remporté deux médailles d'or et trois d'argent. Mais sa contre-performance, cette semaine, dans le 1500 mètres est loin d'avoir entamé son moral. "J'aurais dû aller chercher une autre médaille. Mais c'est une course très stratégique. Je me suis ramassée à l'intérieur. Mais ce que j'aime dans le sport, c'est ce moment d'émotion intense, ces quelques secondes où tout peut arriver, où il faut donner une super accélération! Tout ça devant 100 000 personnes!" Quand elle a eu son accident, à treize ans, Chantal a commencé à s'entraîner pour se remettre en forme. Avant, elle n'aurait pas songé à faire du sport. "J'aime l'entraînement, dit-elle: de vingt à trente heures par semaine, avec moins de temps mais plus d'intensité à mesure que les compétitions approchent. Mais ce qui me passionne c'est la course, la compétition."

Bagarreuse, prête à mettre toutes ses forces dans la bataille au moment décisif, Chantal a été seule à Sydney avec les autres athlètes. "J'aime vivre mes Jeux. En compétition, je ne suis pas très sociable, je préfère être seule, ne pas être accompagnée par ma famille. Ça simplifie les problèmes d'accréditation. J'ai des amis en Australie, où je vis depuis deux mois, grâce à mon commanditaire Alcan".

Montréalaise depuis quatre ans, Chantal Petitclerc est bien connue des téléspectateurs du Québec pour sa participation aux tirages de Loto-Québec. Née à Saint-Marc-des-Carrières, sortie à 17 ans du giron familial, elle a fait ses études à Sainte-Foy, obtenu un D.E.C. en sciences humaines et elle a fait trois ans d'histoire à l'Université de l'Alberta à Edmonton. Depuis 1992 et les Jeux paralympiques de Barcelone, où elle a gagné deux médailles de bronze aux 100 et 800 mètres, Chantal n'a jamais cessé d'améliorer ses performances. Elle a gagné plusieurs marathons, et possède une impressionnante collection de médailles.

"Mes projets immédiats, ce sont d'abord trois semaines de vacances. Ensuite, mon objectif, c'est les championnats du monde qui seront disputés l'an prochain à Edmonton. C'est important, j'ai vécu là bas, j'y ai des amis". À plus long terme, il y a les Jeux d'Athènes. Et pour Chantal Petitclerc, une sportive de haut niveau qui a fait sa place dans le petit groupe des grands athlètes en fauteuil roulant, le but suprême, le grand rêve, c'est de voir sa discipline reconnue par le CIO et de pouvoir participer, enfin, aux Jeux olympiques.

DOC. #:20001029LA0060


  • Retour à l'index de la section

  • Fac ut videam (Faites que je vois)
    Le mot latin Fac écrit en braille. 
    Le mot latin Ut écrit en braille. 
    Le mot latin Videam écrit en braille.

    Éphéméride du jour

    Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

    Saviez-vous que :

    Charles Bonnet (1720-1793) Naturaliste et philosophe suisse, découvreur de la parthénogénèse (la reproduction sans fertilisation) et qui a élaboré la théorie de l'évolution. Bien que Bonnet était un avocat, sa vraie passion était les sciences naturelles. S'attardant d'abord à l'entomologie, il a étudié le comportement des aphides, et a découvert que l'insecte femelle pouvait se reproduire sans fertilisation par le mâle. En 1742, il a découvert que les chenilles et les papillons respirent par leurs pores, qu'il a nommées stigmates. Bonnet s'est ensuite intéressé à la botanique, en y étudiant les structures et les fonctions des feuilles.

    Atteint de cécité, il s'est intéressé cette fois à la philosophie. Dans ses - Considérations sur les corps organisés - (1762), il élabora une théorie selon laquelle tout organisme femelle contient dans ses cellules sexuelles une quantité infinie d'individus préformés, entraînant l'immortalité et l'immuabilité des espèces. Dans la Palingénésie philosophique - (1769) il a élaboré l'idée que la Terre subi périodiquement des catastrophes universelles qui détruisent presque toutes les espèces vivantes, dont les survivantes accèdent au prochain stade évolutif. Bonnet a été le premier à employer le mot - évolution - dans un contexte biologique. Dans son - Essai de psychologie - (1754) ainsi que dans - Essai analytique sur les facultés de l'âme - (1760), il avait déjà entrevu la psycho-physiologie.

    TyphloPensée

    « La science, comme l'amour, est aveugle. Voilà pourquoi elle se plaît à procéder par tâtonnements. »

    Jean O'Neil - Giriki ou le prince de Quécan

    Étymologie

    Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

    Un clin d'œil vers :

    Haut de la page.

    Politique d'accessibilité du site
    [Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
    [Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
    DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 22 décembre 2019
    © 1996/2020; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

    Pour vos commentaires et suggestions.