Vous consultez : Le Typhlophile / Jour 11 des Paralympiques de Sydney : Les nageurs canadiens récoltent leurs dix dernières médailles
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Jour 11 des Paralympiques de Sydney : Les nageurs canadiens récoltent leurs dix dernières médailles

Quatre cannes blanches.

Mardi 25 février 2020 à 10:00:47 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'une presse braille.
Cet appareil est conçu pour la reproduction de documents braille à grand tirage comme des revues braille. Préalablement, le document a été imprimé sur des plaques doubles de zinc où l'on peut insérer la feuille de papier à imprimer. Un feuillet de 4 pages peut être imprimé par un seul coup de presse.





Partager la page sur Facebook

Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Jour 11 des Paralympiques de Sydney : Les nageurs canadiens récoltent leurs dix dernières médailles

Les nageurs canadiens récoltent leurs dix dernières médailles

La Presse
Sports Dimanche 29 octobre 2000 S9
PC
Sydney

L'équipe canadienne paralympique de natation a consolidé sa position comme puissance mondiale, hier, alors qu'elle a complété les Jeux avec 10 autres médailles pour terminer la compétition avec un total incroyable de 48 présences sur le podium.

Le Canada a remporté 23 médailles d'or, 15 d'argent et dix de bronze pour devancer l'Espagne par une médaille dans la colonne des médailles d'or. Les Canadiens ont établi 20 records du monde et 23 marques paralympiques. La moyenne d'âge de l'équipe est de seulement 18,5 ans, la plus jeune au monde.

Jessica Sloan, de Calgary, s'est imposée comme la vedette individuelle de la natation avec six médailles d'or et autant de records du monde. Hier, elle a remporté le 50 mètres libre et a aidé le Canada à gagner le relais 4 X 100 mètres 4 nages avec la Torontoise Elisabeth Walker, Stephanie Dixon, de Caledon, Ont., et Darda Geiger, de Sarnia, Ont..

"Nous avions établi des objectifs élevés pour cette équipe et les nageurs les ont surpassés", a déclaré Andrew Craven, de London, Ont., l'entraîneur-chef de l'équipe nationale canadienne.

"L'intégration des nageurs ayant un handicap aux programmes réguliers a été un facteur important de nos succès. Nous avons beaucoup de soutien et nous faisons partie intégrale du programme de natation de haute performance au Canada. Il semble, de plus, que nous aurons du succès pendant encore un bon moment."

D'autres nageurs canadiens ont remporté la victoire dans les 50 mètres libre, hier, selon leur catégorie, soit Danielle Campo, de Windsor, Ont., et Benoît Huot, de St-Hubert, qui a établi un record du monde.

Le relais masculin 4 X 100 mètres 4 nages composé de Huot, Adam Purdy, de London, Ont., Andrew Haley, de Dartmouth, N-.E., et de Philippe Gagnon, de Sainte-Foy, l'a aussi emporté en établissant un record du monde.

Les médaillées d'argent dans les 50 mètres libres ont été Dixon, Kirby Coté, de Winnipeg, et Jessica Tuomela, de Sault-Sainte-Marie, Ont..

Anne Polinario, de Toronto, et Chelsea Gottel, d'Antigonish, N-.E., ont remporté des médailles de bronze dans les 50 mètres libre.

"L'esprit d'équipe était excellent, a déclaré Purdy, qui a battu le record du monde au 100 mètres dos, durant le relais. Nous avons été ensemble pendant un mois et tout le monde était à son mieux. Ce fut une excellente expérience. En arrivant à cette compétition, nous savions que nous étions le meilleur pays de natation et nos performances l'ont démontré."

Au 1500 mètres en fauteuil roulant, épreuve reine des sprints, le Torontois Jeff Adams a devancé le Suisse Franz Nietlispach et l'Allemand Robert Figle.

"Je pensais qu'il (Nietlispach) allait me coiffer sur le fil", a dit Adams, qui remportait ainsi sa deuxième médaille d'or de la compétition après le 800 mètres.

Au 400 mètres féminin, Lisa Franks de Saskatoon a remporté sa quatrième médaille d'or des Jeux, alors que l'équipe canadienne de basketball en fauteuil roulant a remporté l'or à la suite d'une victoire de 57-43 face aux Pays-Bas.

Au rugby, la formation masculinne s'est inclinée 40-35 contre les Américains en demi-finale et fera face à la Nouvelle-Zélande, dimanche, pour l'obtention de la médaille de bronze.

Finalement, au goalball, l'équipe féminine s'est qualifiée pour le match décisif face à l'Espagne après avoir battu la Finlande 2-0.

DOC. #:20001029LA0125


  • Retour à l'index de la section

  • Fac ut videam (Faites que je vois)
    Le mot latin Fac écrit en braille. 
    Le mot latin Ut écrit en braille. 
    Le mot latin Videam écrit en braille.

    Éphéméride du jour

    En ce 25 février de l'an de grâce 1962. Reconnaissance officielle par l'autorité diocésaines de la troupe scoute de Louis-Braille de l'Institut Louis-Braille de Ville Jacques-Cartier, Fusionnée à Longueuil en 1970.

    Saviez-vous que :

    Ted Henter, de nationalité américaine, l'inventeur de JAWS, le logiciel que plusieurs personnes aveugles utilisent pour accéder à l'environnement Windows, est aveugle? En effet JAWS signifie Job Acces With Speech; mais aussi 'machoires'. Le sigle de JAWS est aussi un clin d'œil au film Les Dents de la mer, car on y voit la dorsale d'un requin surgissant de l'eau. Le logiciel a aussi été commercialisé par Henter qui a fondé Henter-Joyce, le manufacturier de JAWS. Donc, Ted Henter est aussi donc un gestionaire d'entreprise.

    JAWS le film, est un classique des films d'épouvante et raconte l'histoire d'un grand requin blanc qui terrorise les plages et bouffe les vacanciers!. Ce requin n'était pas un vrai requin dans le film, mais une merveille mécanique qui a valu à ce film certaines distinctions pour ses innovations techniques. Or, Ted Henter était aussi récemment un champion du ski nautique, sport qu'il pratique toujours encore. Les bruits de vagues lorsqu'on installe JAWS, vous vous rappelez? Le moindre qu'on puisse dire, c'est que Ted Henter est un aveugle qui n'a pas froid aux yeux et n'a pas craint de dominer la mer de mots imprimés dans laquelle nous vivons.

    TyphloPensée

    « La fidélité, c'est une idée creuse, une vanité aveugle, comme si on tenait quelque chose, comme si on se croyait immortel, comme on l'était. »

    Camille Laurens - Dans ces bras-là

    Étymologie

    Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

    Un clin d'œil vers :

    Haut de la page.

    Politique d'accessibilité du site
    [Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
    [Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
    DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 22 décembre 2019
    © 1996/2020; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

    Pour vos commentaires et suggestions.