Vous consultez : Le Typhlophile / MÉDIa SUBSTITUT
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

MÉDIa SUBSTITUT

Quatre cannes blanches.

Dimanche 22 juillet 2018 à 01:13:39 HaE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'une calculatrice scientifique.
Une calculatrice scientifique parlant français. Celle-ci a été inventée par un québécois, Gaston Ozilot, durant les années 1980 et jusqu'à ce jour, elle est la seule à avoir ces caractéristiques.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / MÉDIa SUBSTITUT

Québec. (Province). Comité technique interministériel sur le livre adapté. État de situation sur la production et la diffusion du livre adapté : rapport. [Drummondville] : Office des personnes handicapées du Québec, 1997. 74 p.

L-4337

Précisons d'entrée de jeu que cette publication produite par le Comité technique interministériel sur le livre adapté au Québec était fort attendue dans le milieu de la déficience visuelle tant la problématique du livre adapté a fait l'objet de débats animés au cours des dernières décennies. Composé de représentants de trois ministères impliqués dans le financement de la production et de la diffusion du livre adapté, le Comité est coordonné par l'Office des personnes handicapées du Québec et a pour mandat de préparer une démarche de choix et de concertation auprès des organismes et associations concernées.

En première partie du document, on énumère succinctement les divers éléments de la problématique du livre adapté. Pour n'en citer que quelques-uns : diversité des supports, accessibilité de l'information, augmentation de la demande, coordination de la production, mandats et clientèles des lieux de diffusion, sources de financement, etc. Dans la seconde et dernière partie, le Comité discute des différents scénarios d'organisation des services et d'interventions susceptibles de favoriser une amélioration des services et le développement du livre adapté.

Ce qui se dégage, entre les lignes, c'est que malgré qu'il y avait eu consensus depuis belle lurette sur la nécessité de créer un guichet unique en vue d'améliorer les services et de rationaliser les ressources existantes, l'on ne s'était véritablement jamais entendu sur le comment, chacun prêchant pour, ainsi dire, pour sa paroisse...

D'ailleurs, ce ne serait pas un secret de Polichinelle d'affirmer que le dossier est politique ! Sachant que le bassin de la clientèle francophone desservie est tout de même restreint, quelque 4 200 usagers selon les données fournies dans le présent rapport, il y a lieu de s'interroger sur la pertinence de l'existence de multiples enseignes dans le domaine du livre adapté. À cet effet, le rapport fait état de cinq organismes spécialisés dont trois recevaient, en 1995-1996, près de 1.5 millions au total des ministères québécois de la Santé et des Services sociaux, de la Culture et des Communication ainsi que l'Éducation. Au cours de cette même période le fonds documentaire de l'ensemble des organismes concernés s'est accru de près de 600 nouveaux titres.

À l'heure où le gouvernement Bouchard a annoncé l'injection de 75 millions pour un projet de grande bibliothèque qui verrait le jour à l'aube du prochain millénaire, les représentants du Comité n'ont pas manqué de saisir cette occasion pour recommander l'intégration des services et ressources spécialisés à l'intérieur de cette future mégastructure. Ainsi, soulignent-ils dans l'introduction de la deuxième partie du document, cela aurait pour effet de doter la communauté aveugle d'une bibliothèque insérée dans le réseau régulier et de créer un lieu culturel de promotion du livre adapté.

La concentration des ressources et des expertises en un seul lieu est souhaitée voire même fortement appuyée par le Comité. Comme il s'y attendait, ce scénario privilégié n'a pas obtenu l'assentiment des organismes et associations du milieu. C'est que la création d'une nouvelle entité gérée par ... une nouvelle structure de coordination impliquant inévitablement la perte d'identité des deux institutions majeures, en l'occurrence la Bibliothèque de l'Institut Nazareth et Louis-Braille et La Magnétothèque, est loin de susciter l'enthousiasme! Chose certaine, quelle que soit l'orientation qui sera prise, il ne faudrait jamais perdre de vue l'Usager. Doit-on croire qu'il sera mieux servi dans le giron d'une si grande institution ? Curieusement, tout cela me ramène immanquablement au classique de gestion écrit par Schumacher et qui s'intitule «Small is beautiful»

L.L.



Dernière mise à jour de cette page :  7 janvier 2001


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

Charles Bonnet (1720-1793) Naturaliste et philosophe suisse, découvreur de la parthénogénèse (la reproduction sans fertilisation) et qui a élaboré la théorie de l'évolution. Bien que Bonnet était un avocat, sa vraie passion était les sciences naturelles. S'attardant d'abord à l'entomologie, il a étudié le comportement des aphides, et a découvert que l'insecte femelle pouvait se reproduire sans fertilisation par le mâle. En 1742, il a découvert que les chenilles et les papillons respirent par leurs pores, qu'il a nommées stigmates. Bonnet s'est ensuite intéressé à la botanique, en y étudiant les structures et les fonctions des feuilles.

Atteint de cécité, il s'est intéressé cette fois à la philosophie. Dans ses - Considérations sur les corps organisés - (1762), il élabora une théorie selon laquelle tout organisme femelle contient dans ses cellules sexuelles une quantité infinie d'individus préformés, entraînant l'immortalité et l'immuabilité des espèces. Dans la Palingénésie philosophique - (1769) il a élaboré l'idée que la Terre subi périodiquement des catastrophes universelles qui détruisent presque toutes les espèces vivantes, dont les survivantes accèdent au prochain stade évolutif. Bonnet a été le premier à employer le mot - évolution - dans un contexte biologique. Dans son - Essai de psychologie - (1754) ainsi que dans - Essai analytique sur les facultés de l'âme - (1760), il avait déjà entrevu la psycho-physiologie.

TyphloPensée

« La fortune ne paraît jamais si aveugle qu'à ceux à qui elle ne fait pas de bien. »

François de La Rochefoucauld - Maximes

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2018; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.