Vous consultez : Le Typhlophile /
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Low vision visual performance as a function of environmental and task characteristics : technical report.

Quatre cannes blanches.

Vendredi 15 décembre 2017 à 18:18:23 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'une carte géographique en relief.
Partie d'une carte de l'Amérique du Sud réalisée sur du papier ThermoForm. Sous l'effet de la chaleur une feuille plastifiée prend le relief de la matrice.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile /

Marmion, Shelly. Mississippi State, Miss. : Mississippi State University, Rehabilitation Research and Training Center on Blindness and low vision, 1986. 55 p.

L-1136

Le but de cette étude est d'évaluer les effets de différentes caractéristiques de stimuli sur la performance de personnes déficientes visuelles à travers des tâches variées, reliées à des fonctions visuelles de la vie quotidienne.

Il y a des variables environnementales influentes.

  • L'interdépendance des caractéristiques des stimuli : l'illumination versus le contraste.
  • Les différentes variables des tâches visuelles sont plus critiques dans la performance des individus déficients visuels, incluant les personnes âgées que pour les individus voyants.
  • La présence de différences individuelles considérables sur ce que constitue les conditions d'une tâche et d'un environnement optimum parmi une population de personnes déficientes visuelles.

L'étude ici réalisée s'est faite par trois tests de tâches visuelles en relation avec une variété de fonctions de la vie quotidienne :

  • a) La tâche de patron d'identification. (inspection visuelle)
  • b) La tâche de la recherche du C de Landolt. (balayage visuel)
  • c) La tâche de la poursuite en rotation. (poursuite visuelle et coordination oeil-main)

À travers ces tâches, les caractéristiques des stimuli ont varié; comme l'illumination, le contraste, la vitesse de la cible, la grandeur du stimulus et à l'occasion, le fond/figure et la mobilité de la cible.

Comme méthode de recherche, on a testé deux populations distinctes. Une première, de50 individus voyants dans des conditions d'incapacité visuelle simulées, où l'acuité visuelle se situait entre 20/200 et 20/800.

Une deuxième, de 44 individus présentant une déficience visuelle où l'acuité visuelle était d'environ 20/200 ou mieux.

En guise de résumé des résultats, on fait ressortir que :

  • - Les sujets avec acuité visuelle réduite simulée performent mieux sur toutes les tâches que les personnes déficientes visuelles et leurs performances sont plus prévisibles et systématiques.
  • - Les personnes déficientes visuelles catégorisées légalement aveugles démontrent des performances moindres et plus variables.
  • - De tous les stimuli et les variables environnementales étudiés, la grandeur du stimulus présente l'effet le plus important et systématique sur la performance.
  • - Toutes les variables amènent un effet sur la performance mais tous ces effets sont reliés à la spécificité de la tâche.
  • - Les forces relatives des effets des variables sont plutôt consistantes à travers les diverses tâches, quoique les forces absolues sont plus dépendantes des tâches elles-mêmes.

F.D.



Dernière mise à jour de cette page :  11 juin 2000


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

L'amitié de l'abbé Palluy constitua un tournant dans la vie de Louis Braille. Tous les jours, le curé amenait l'enfant dans la campagne environnante et l'initiait à la flore par le toucher et l'odorat. Fasciné et touché par la curiosité intellectuelle du jeune Braille, il fit tout son possible pour lui assurer un meilleur avenir qu'une vie de dépendance, limitée par le manque d'éducation.

TyphloPensée

« On donna des yeux à un aveugle et il se mit à demander des sourcils. »

Proverbe géorgien

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2017; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.