Vous consultez : Le Typhlophile / DEUX CLASSES DE HANDICAP visuel
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

DEUX CLASSES DE HANDICAP visuel

Quatre cannes blanches.

Mardi 23 octobre 2018 à 19:04:55 HaE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'une machine à SwellTouch.
Cet appareil permet de reproduire des graphiques en relief sur du papier SwellTouch. Procédé par lequel, sous l'effet de la chaleur, l'encre prend du volume pour donner un relief sur le papier.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / DEUX CLASSES DE HANDICAP visuel

Bonjour,

Vous trouverez, après ce message d'introduction, une lettre que j'adressais au Président Directeur général de l'OPHQ hier. Cette lettre concerne une subvention qui, malheureusement, profitera seulement à une minorité de personnes handicapées visuelles. Je ne prétends pas que mes pensées sont les meilleures toutefois, ma lettre me fait réfléchir sur les actions et les priorités en matière de financement de l'Office et du gouvernement.

Bonne lecture! Si certaines personnes veulent écrire, je vous encourage à le faire.

Monique

______________________________

Hull, le 12 septembre 2002

Monsieur Norbert Rodrigue
Président Directeur général
Office des personnes handicapées du Québec
309, rue Brock
Drummondville (Québec)
J2B 1C5
Courriel pdg@ophq.gouv.qc.ca

OBJET : DEUX CLASSES DE HANDICAP visuel

Monsieur,

Par la présente, je désire vous faire part de notre désaccord concernant la subvention de 100 000 $ octroyée par l'Office des personnes handicapées à l'Institut de réadaptation en déficience physique du Québec pour un projet d'expérimentation sur la conduite automobile avec appareils télescopiques. Tel que mentionné dans le communiqué de presse, ce projet pilote aura lieu dans la région de Québec.

Ainsi, l'OPHQ subventionne un autre organisme gouvernemental et cet argent profitera seulement à une infime minorité de personnes vivant avec une déficience visuelle. Où sont donc les priorités?

Alors que des organismes communautaires de promotion et de défense des droits survivent à peine, surtout en région, Alors que des personnes handicapées réussissent tant bien que mal à obtenir des aides de base pour fonctionner dans leur vie quotidienne, Alors que l'on manque et l'on diminue les budgets pour la production de documents en média substituts Au moment ou l'on sait et reconnaît le manque de ressources flagrant pour l'enseignement du braille (étude sur la situation du braille au Québec) Alors que l'on se préoccupe peu de l'adaptation du transport en commun régulier pour faciliter les déplacements, Voilà que l'Office finance un projet qui, pour moi, relèverait normalement de la Société d'assurance automobile du Québec.

Ce montant (100 000 $), si l'Office possède ces fonds, aurait pu être investi, par exemple, dans l'installation de feux sonores, pour la mise en place de ressources à l'accès à l'information, à la formation et à l'attribution d'aides de base et/ou micro-informatiques, à une campagne de promotion pour favoriser l'accessibilité de sites internet, etc.

Et puis, imaginez! Avec le virage à droite sur feu rouge qui sera permis pratiquement partout au Québec au printemps 2003, n'en devriendra-t-il pas plus dangereux de se déplacer? Sommes-nous en train de créer invraisemblablement deux classes de personnes handicapées visuelles? Le premier groupe, les plus chanceux qui pourront conduire un véhicule et les autres (la majorité) utilisant une canne blanche ou un chien-guide qui attendront patiemment sur le trottoirs avant de traverser une rue.

Déjà les automobilistes tournent à droite sur feu rouge sans regarder s'il y a des piétons qui veulent traverser! Dans le contexte, où la personne conduit son véhicule avec appareils télescopiques, avec la pression des autres conducteurs, elle sera obligée de tourner à droite au feu rouge sans même avoir le temps de voir si des piétons attendent. Voilà donc une autre obstacle à notre sécurité et aux déplacements qui deviennent de plus en plus difficiles.

Et dans un cas où un conducteur reconnu avec une déficience visuelle frapperait un piéton, qui devient responsable? Est-ce que cela a été pensé? Le conductreur, qui, à cause de sa déficience visuelle, sera-t-il moins responsable s'il blesse quelqu'un sous prétexte qu'il n'a pas vu la personne?

Si l'OPHQ se préoccupe d'intégration sociale, notre sécurité en fait-elle partie? En finançant un tel projet d'expérimentation, nous croyons sincèrement que l'Office travaille maintenant pour une minorité de personnes handicapées alors que le rôle de l'Office devrait s'articuler dans les besoins réels et prévoir des ressources humaines et financières pour répondre à ceux-ci.

Nous vous remercions à l'avance de l'attention portée à nos propos en espérant du financement tout aussi généreux pour favoriser l'intégration sociale, scolaire, professionnelle et sécuritaire de la majorité des personnes ayant une déficience visuelle.

Veuillez agréer, Monsieur, l'expression de nos sentiments les meilleurs.

Monique Beaudoin et Alan Conway



Dernière mise à jour de cette page :  15 septembre 2002


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

François Lesieur fut le premier élève de Valentin Haüy en 1784. Mendiant de seize ans et aveugle de presque la naissance, il hantait quotidiennement le porche de l'église de Saint-Germain. Valentin Haüy lui offrit un toit et ses premières leçons. Finalement, après 13 ans de travail acharné, Haüy réalisait une partie de son rêve soit de permettre aux personnes aveugles d'obtenir une instruction au même titre que les autre citoyens de son pays.

TyphloPensée

« Elles (les idoles) ont des yeux et ne voient point,
elles ont des oreilles et n'entendent point. »

La Bible, Psaumes, CXV, 5-6.

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2018; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.