Vous consultez : Le Typhlophile / La perte d'un récepteur à l'origine de la dégénérescence maculaire liée à l'âge
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

La perte d'un récepteur à l'origine de la dégénérescence maculaire liée à l'âge

Quatre cannes blanches.

Mercredi 21 février 2018 à 16:14:02 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'un preneur de notes.
Le BrailleNote est un appareil de type preneur de notes et peut être relié à un ordinateur pour accéder au contenu de l'écran. Il est muni d'un affichage de 32 cellules braille.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / La perte d'un récepteur à l'origine de la dégénérescence maculaire liée à l'âge

19 mars 2008

________________________________________________________________________

Ambassade de France au Canada
Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique (ADIT)

_________________________

BULLETIN ÉLECTRONIQUE DU CANADA
de la Mission pour la Science et la Technologie à Ottawa

BE Canada 332  >>  18/03/2008

---------------------------
-> Santé - Médecine
---------------------------

La perte d'un récepteur à l'origine de la dégénérescence maculaire liée à l'âge

www.bulletins-electroniques.com/actualites/

Les professeurs Huy Ong de l'Université de Montréal et Sylvain Chemtob du CHU Sainte-Justine viennent de découvrir le récepteur défectueux responsable de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). Son nom : CD36.

La DMLA - principale cause de la perte de vision chez les personne âgées - est une affection occulaire qui apparaît lorsque des dépôts de lipides s'accumulent à l'arrière de la rétine. "En s'oxydant, ces lipides produisent du peroxyde, une substance très corrosive qui abîme les tissus, notamment l'épithélium, qui permet la diffusion de l'oxygène et des nutriments venant des vaisseaux sanguins de la choroïde vers la rétine. Lorsque l'épithélium est abîmé, les photorécepteurs meurent par manque d'oxygène et de nutriments" explique Huy Ong, professeur à la faculté de pharmacie de l'Université de Montréal.

S'il existe déjà des médicaments qui peuvent freiner cette dégénérescence, aucun ne s'attaque pour l'instant "au mal" directement. En étudiant des souris et des rats dépourvus de CD36, les chercheurs ont démontré que le récepteur CD36 permettait d'évacuer les lipides oxydés sous-rétiniens. Ces travaux semblent ainsi avoir ouvert une nouvelle piste pour un futur traitement visant à activer ou à restaurer le CD36. "Compte tenu du vieillissement de la population, il est capital de s'attaquer à ce problème" souligne le Dr Ong.

Pour en savoir plus, contacts :
- Huy Ong, Faculté de pharmacie - Université de Montréal - Téléphone : +1 (514) 343 6460 - Courriel : huy.ong@umontreal.ca
- Publication : PloS Medicine - février 2008

Source : PloS Medicine - 02/2008

Rédacteur : Nicolas Jullin, MONTREAL

________________________________________________________________________

L'abonnement au BE Canada est libre et gratuit. Merci de faire connaître ce bulletin à vos collègues ou relations qui pourraient être intéressés.

Demande d'abonnement :

________________________________________________________________________

Mission pour la Science et la Technologie - Amb. de France au Canada
4, rue Wilbrod - OTTAWA, ON - K1N 6M8 - Canada
Téléphone : +1 613 593 7414
Télécopieur : +1 613 593-7430

Site Web : ambafrance-ca.org/HYPERLAB

________________________________________________________________________

ADIT - Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique
2, rue Brulee - 67000 Strasbourg - France
Téléphone : +33 3 88 21 42 42
Télécopieur : +33 3 88 21 42 40

Site Web : www.adit.fr



Dernière mise à jour de cette page :  18 mars 2008


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

Charles Bonnet (1720-1793) Naturaliste et philosophe suisse, découvreur de la parthénogénèse (la reproduction sans fertilisation) et qui a élaboré la théorie de l'évolution. Bien que Bonnet était un avocat, sa vraie passion était les sciences naturelles. S'attardant d'abord à l'entomologie, il a étudié le comportement des aphides, et a découvert que l'insecte femelle pouvait se reproduire sans fertilisation par le mâle. En 1742, il a découvert que les chenilles et les papillons respirent par leurs pores, qu'il a nommées stigmates. Bonnet s'est ensuite intéressé à la botanique, en y étudiant les structures et les fonctions des feuilles.

Atteint de cécité, il s'est intéressé cette fois à la philosophie. Dans ses - Considérations sur les corps organisés - (1762), il élabora une théorie selon laquelle tout organisme femelle contient dans ses cellules sexuelles une quantité infinie d'individus préformés, entraînant l'immortalité et l'immuabilité des espèces. Dans la Palingénésie philosophique - (1769) il a élaboré l'idée que la Terre subi périodiquement des catastrophes universelles qui détruisent presque toutes les espèces vivantes, dont les survivantes accèdent au prochain stade évolutif. Bonnet a été le premier à employer le mot - évolution - dans un contexte biologique. Dans son - Essai de psychologie - (1754) ainsi que dans - Essai analytique sur les facultés de l'âme - (1760), il avait déjà entrevu la psycho-physiologie.

TyphloPensée

« Mais l'amour est aveugle, et les amants ne peuvent voir Les plaisantes folies qu'ils commettent eux-mêmes. »

William Shakespeare - Le marchand de Venise

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2018; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.