Vous consultez : Le Typhlophile / Lire sur le bout de la langue
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Lire sur le bout de la langue

Quatre cannes blanches.

Dimanche 17 novembre 2019 à 13:09:22 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'une montre parlante.
Annonce l'heure à la pression d'un bouton. Économique, mais peu discrète. Elle peut annoncer l'heure à l'heure, dispose de 4 alarmes et d'un chronomètre.





Partager la page sur Facebook

Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Lire sur le bout de la langue

4 juin 2004

Le Devoir
LES ACTUALITÉS, mercredi 2 juin 2004, p. a2

Lire sur le bout de la langue

L'École d'optométrie de l'Université de Montréal développe un nouvel outil destiné aux aveugles

Rioux Soucy, Louise-Maude

Lire avec sa langue? L'image fait sourire de prime abord, mais elle pourrait rapidement devenir une expression consacrée pour les aveugles qui adopteront le Tongue Display Unit, un instrument permettant de transformer une information tactile en information visuelle que l'École d'optométrie de l'Université de Montréal met en ce moment à l'essai à l'Institut Nazareth et Louis Braille. Avec, à la clé, les promesses d'une minirévolution... au bout de la langue.

Le principe du petit appareil - mis au point conjointement avec l'University of Wisconsin aux États-Unis et l'Université d'Arhus au Danemark - s'apparente à une forme de «braille linguale», précise le neuropsychologue Maurice Ptito, qui a pour tâche d'en tester les limites. Concrètement, il s'agit d'une petite languette que l'on pose sur le bout de la langue. Grosse comme un 25 cents, celle-ci est munie d'une grille où sont disposés 144 points de stimulation. Une caméra capte une image qui est transmise au Tongue Display Unit par le biais de pulsations électrotactiles.

Le cerveau prend aussitôt le relais et recrée la forme captée par la caméra. L'aveugle «voit» alors ce qu'on appelle en allemand une gesltat, soit une forme globale, qui correspond à un objet qui devra faire partie d'un répertoire visuel à construire à partir d'un répertoire tactile donné. «L'individu ressent une sensation sur sa langue. Au début, il ne comprend pas trop de quoi il s'agit. Au fur et à mesure qu'on l'entraîne, il apprend à reconnaître la forme. Et, ça marche aussi sur les sujets voyants dont les yeux ont été bandés», explique le professeur titulaire à l'École d'optométrie de l'UdM.

Pour les neuropsychologues, cette avancée technologique est aussi l'occasion d'en savoir plus sur les mécanismes complexes du cerveau. Déjà, des observations étonnantes ont pu être tirées. «Ce qui est le plus fascinant, c'est que les voyants apprennent cette tâche avec leur langue alors que les aveugles vont plutôt aller solliciter le cortex visuel, une région qu'ils n'utilisent pourtant jamais», note Maurice Ptito.

Mieux encore, ces aveugles finissent même par arriver à extérioriser l'image, un peu comme ils le font avec le braille. «Eux mêmes utilisent alors le terme "voir" pour parler de leur expérience», raconte le neuropsychologue, qui n'hésite pas à parler du pouvoir «recyclable» des sens.

Parce qu'il permet de voir à distance, ce système de «braille lingual» pourrait même surpasser le braille traditionnel, croit M. Ptito. «Le braille a des limites, tout doit être à portée de la main. L'aveugle doit toucher pour voir. Avec cet instrument, il peut voir à distance, la caméra transmet des images qui peuvent aussi bien être à trois mètres qu'à 20 mètres.»

À ce stade-ci toutefois, l'appareil bardé de fils ne permet pas encore une telle liberté. Plus pour très longtemps, promet le chercheur qui parle d'un appareil sans-fil monté sur un partiel apposé sur la mâchoire supérieure et d'une caméra placée chirurgicalement dans l'oeil. «Dans le meilleur des mondes, la personne se lèvera le matin, mettra son partiel, enfilera sa ceinture où le Tongue Display Unit sera fixé et, voilà! Il pourra l'utiliser selon ses désirs.»

Mais avant cela, les chercheurs ont pour projet immédiat d'examiner le mouvement à travers cette lunette peu orthodoxe. «On a commencé à faire des études avec des cibles qui bougent sur la langue et déjà nos sujets sont capables de dire dans quelle direction elles bougent», note Maurice Ptito, qui suppose que si on apprend à une personne à distinguer la direction d'un mouvement, cela devrait se faire dans une région spécifique, soit celle que tout voyant utilise. La réponse en juillet.



Dernière mise à jour de cette page :  4 juin 2004


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

En ce 17 novembre de l'an de grâce 2008. Lancement du sixième album, d'Amadou et Mariam, Welcome to Mali; K’Naan, Keziah Jones, M et Damon Albarn figurent parmi les artistes qui y collaborent. Source: Wikipedia.

Saviez-vous que :

C'est à la foire de Saint-Ovide (France), en septembre 1771, que Valentin Haüy vit des aveugles faire les clowns sous les quolibets et les rires de la foule. La vue de ces hommes impuissants, dégradés et ridiculisés le choqua profondément. Cet incident fut à l'origine de la campagne qu'il mena pour fonder ce qui fut la première école au monde réservée aux aveugles.

TyphloPensée

« La colère nous rend aveugle et fou car, avec elle, la raison s'envole. »

Pietro Aretino

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 23 septembre 2019
© 1996/2019; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.