Vous consultez : Le Typhlophile / Un pas supplémentaire vers la prothèse visuelle
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Un pas supplémentaire vers la prothèse visuelle

Quatre cannes blanches.

Mercredi 13 novembre 2019 à 12:05:53 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie de l'afficheur braille Navigator.
Cet appareil est de moins en moins en usage. Le Navigator a été commercialisé durant les années 1990 par TSI aux États-Unis. Il permet aux aveugles d'accéder au contenu de l'écran de l'ordinateur.





Partager la page sur Facebook

Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Un pas supplémentaire vers la prothèse visuelle

4 novembre 2003

________________________________________________________________________

Ambassade de France en Belgique
Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique (ADIT)

_________________________

BULLETIN ÉLECTRONIQUE DE BELGIQUE
du Service pour la Science et la Technologie à Bruxelles

Mensuel - numéro 24 - 3 novembre 2003

---------------------------
-> Médecine
---------------------------

Un pas supplémentaire vers la prothèse visuelle

Un prototype de prothèse visuelle permet désormais à une personne aveugle d'identifier et de saisir un objet. Voilà les résultats très prometteurs auxquels sont parvenus des chercheurs de l'UCL* suite à une expérience menée depuis 1998 sur une même personne volontaire atteinte de cécité. Restons cependant très prudents: ces avancées scientifiques sont loin de signifier un retour à une vue normale pour un aveugle et il faut encore s'assurer que les résultats obtenus sont reconductibles.

Cependant, une réelle étape vient d'être franchie par l'Unité de génie de la réhabilitation neurale de la Faculté de médecine de l'UCL et les différents partenaires réunis au sein du consortium européen OPTIVIP (Optimization of Visual Implantable Prothesis).

L'expérience menée par l'UCL sur une personne volontaire atteinte de cécité acquise et dont le nerf optique est resté fonctionnel, a consisté à implanter une prothèse visuelle par stimulation du nerf optique.

Concrètement, le système s'articule de la façon suivante :

  • une caméra fixée sur des lunettes capte des images,
  • ces signaux sont ensuite transformés par un processeur porté à la ceinture,
  • au moyen d'antennes transcutanées, les résultats de ces signaux sont envoyés à la prothèse implantée. Ces informations, simplifiées et encodées en un ensemble de stimulations, activent le nerf optique via les électrodes.

Résultats: ces stimulations engendrent la perception de phosphènes (perceptions lumineuses). En d'autres termes, elles permettent au cerveau de reconstruire des images élémentaires.

Depuis près de cinq ans, les chercheurs de l'ULC expérimentent ce système sur une même personne volontaire souffrant de rétinite pigmentaire. Les résultats obtenus sont aujourd'hui très significatifs, puisque la personne en question est désormais capable, à l'aide de son nouvel équipement, de « reconnaître des signes ressemblant à des caractères d'imprimerie et d'en préciser la position, la taille , la luminosité, la structure voire la couleur ». D'autre part, le système semble être parfaitement accepté par l'organisme: le nerf optique soumis aux tests n'a subi aucune détérioration en cinq années « d'activité ».

Il faudra cependant encore attendre plusieurs années avant d'envisager la réalisation d'une prothèse visuelle à usage clinique. Et la prochaine étape des recherches consiste à tester l'appareil sur une population plus grande de volontaires afin de recouper le maximum d'informations.

* UCL: Université Catholique de Louvain

Contacts :
- Laboratoire de Génie de la réhabilitation neurale, avenue Hippocrate, 54, 1200 Bruxelles, tel : +32 (0)2 764 54 40

Sources : La Libre Belgique, 15/10/2003; Le Soir, 15/10/2003.

________________________________________________________________________

L'abonnement au BE Belgique est libre et gratuit. Merci de faire connaître ce bulletin à vos collègues ou relations qui pourraient être intéressés.

Demande d'abonnement :
Courriel : subscribe.be.belgique@adit.fr

________________________________________________________________________

Service pour la Science et la Technologie
Ambassade de France en Belgique
42, bd du Régent - 1000 Bruxelles
Téléphone : +32 2 548 88 72
Télécopieur : +32 2 514 17 72
Courriel : elodie.brothier@diplomatie.gouv.fr
Site Web : www.ambafrance-be.org

________________________________________________________________________

ADIT - Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique
2, rue Brulee - 67000 Strasbourg - France
Téléphone : +33 3 88 21 42 42
Télécopieur : +33 3 88 21 42 40
Courriel : be.belgique@adit.fr
Site Web : www.adit.fr



Dernière mise à jour de cette page :  4 novembre 2003


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

En ce 13 novembre de l'an de grâce 1745. Naissance de Valentin Haüy à Saint-Just-en-Chaussée, un petit village du sud de la Picardie.

Saviez-vous que :

Charles Bonnet (1720-1793) Naturaliste et philosophe suisse, découvreur de la parthénogénèse (la reproduction sans fertilisation) et qui a élaboré la théorie de l'évolution. Bien que Bonnet était un avocat, sa vraie passion était les sciences naturelles. S'attardant d'abord à l'entomologie, il a étudié le comportement des aphides, et a découvert que l'insecte femelle pouvait se reproduire sans fertilisation par le mâle. En 1742, il a découvert que les chenilles et les papillons respirent par leurs pores, qu'il a nommées stigmates. Bonnet s'est ensuite intéressé à la botanique, en y étudiant les structures et les fonctions des feuilles.

Atteint de cécité, il s'est intéressé cette fois à la philosophie. Dans ses - Considérations sur les corps organisés - (1762), il élabora une théorie selon laquelle tout organisme femelle contient dans ses cellules sexuelles une quantité infinie d'individus préformés, entraînant l'immortalité et l'immuabilité des espèces. Dans la Palingénésie philosophique - (1769) il a élaboré l'idée que la Terre subi périodiquement des catastrophes universelles qui détruisent presque toutes les espèces vivantes, dont les survivantes accèdent au prochain stade évolutif. Bonnet a été le premier à employer le mot - évolution - dans un contexte biologique. Dans son - Essai de psychologie - (1754) ainsi que dans - Essai analytique sur les facultés de l'âme - (1760), il avait déjà entrevu la psycho-physiologie.

TyphloPensée

« La vérité c'est comme la lumière, aveugle. Le mensonge, au contraire, est un beau crépuscule qui met chaque objet en valeur. »

Albert Camus - La chute

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 23 septembre 2019
© 1996/2019; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.