Vous consultez : Le Typhlophile / Le sexe de l'enfant dans le sang de la mère
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Le sexe de l'enfant dans le sang de la mère

Quatre cannes blanches.

Samedi 24 octobre 2020 à 09:58:31 HaE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'une carte géographique en relief.
Partie d'une carte de l'Amérique du Sud réalisée sur du papier ThermoForm. Sous l'effet de la chaleur une feuille plastifiée prend le relief de la matrice.





Partager la page sur Facebook

Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Le sexe de l'enfant dans le sang de la mère

8 juillet 2003

________________________________________________________________________

Ambassade de France en Belgique
Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique (ADIT)

_________________________

BULLETIN ÉLECTRONIQUE DE BELGIQUE
du Service pour la Science et la Technologie à Bruxelles

Mensuel - numéro 21 - 3 juillet 2003

---------------------------
-> SCIENCES MÉDICALES
---------------------------

Le sexe de l'enfant dans le sang de la mère

Connaître bien avant sa naissance le sexe d'un enfant n'est pas seulement une façon de donner aux parents un peu plus de temps pour choisir la couleur de la layette. C'est aussi une manière d'évaluer le risque de nombreuses maladies héréditaires, maladies précisément liées au chromosome Y, chromosome que ne portent que les garçons. Pour pouvoir déterminer ledit sexe par échographie, il faut attendre environ la 17e ou 18e semaine, ce qui est fort tard pour envisager une interruption de grossesse. Certes, il est possible de le savoir aussi en analysant le liquide amniotique ou les villosités chorioniques. Mais le prélèvement de ces échantillons n'est pas denue de risque et est responsable de fausses couches. La technologie est venue a la rescousse, et en particulier la PCR, la réaction de polymérisation en chaîne, qui permet d'amplifier par multiplications successive une information génétique que l'on connaît. La chose est d'autant plus aisée que l'on s'est aperçu aussi que le sang maternel hébergeait également de l'ADN libre, en d'autres termes des tronçons du patrimoine génétique de l'enfant non protégé à l'intérieur de cellules, donc plus aisés encore à amplifier par PCR. C'est ce que fait, presque en routine, une jeune chercheuse de l'Université Catholique de Louvain, Ingrid Ingargiola. Ainsi, la recherche du sexe devient ainsi très simple, dès la dixième semaine de la grossesse : la mère ne possédant par définition pas de chromosome Y, il suffit de demander à la technique d'en amplifier et, si elle y parvient, c'est que le futur bébé est un garçon.

Il faut toutefois bien maîtriser la technique et surtout éviter toute contamination. Ce qui fait dire que pour effectuer ce travail, il vaut mieux être de sexe féminin... Bien entendu, le fait d'être porteur d'un chromosome Y ne dit pas que le futur enfant risque d'être atteint d'une maladie génétique. Il permet simplement d'éviter des recherches plus poussées sur une fille, d'éviter donc une procédure lourde et coûteuse et possédant un certain risque de fausses couches. Certes, il est possible aussi de chercher l'anomalie génétique sur les cellules du fœtus présentes dans le sang maternel. Mais la procédure est complexe : il faut en effet être sûr qu'il s'agit bien d'un matériau biologique venant de l'enfant, ce qui implique une sorte de recherche de paternité. Le seul moyen en effet de les identifier est de trouver une particularité génétique que le père n'a pas en commun avec la mère. Et d'amplifier le génome des cellules qui en sont porteuses et qui donc ne peuvent être des cellules maternelles.

________________________________________________________________________

L'abonnement au BE Belgique est libre et gratuit. Merci de faire connaître ce bulletin à vos collègues ou relations qui pourraient être intéressés.

Demande d'abonnement :
Courriel : subscribe.be.belgique@adit.fr

________________________________________________________________________

Service pour la Science et la Technologie
Ambassade de France en Belgique
42, bd du Régent - 1000 Bruxelles
Téléphone : +32 2 548 88 72
Télécopieur : +32 2 514 17 72
Courriel : elodie.brothier@diplomatie.gouv.fr
Site Web : www.ambafrance-be.org

________________________________________________________________________

ADIT - Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique
2, rue Brulee - 67000 Strasbourg - France
Téléphone : +33 3 88 21 42 42
Télécopieur : +33 3 88 21 42 40
Courriel : be.belgique@adit.fr
Site Web : www.adit.fr



Dernière mise à jour de cette page :  8 juillet 2003


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

En ce 24 octobre de l'an de grâce 1954. Naissance d'Amadou Bagayoko à Bamako Mali. Membre du célèbre duo MalienAmadou et Mariam. En 1975 il fréquante l'Institut des jeunes aveugles de Bamako, où il joue dans l’orchestre « Eclipse Orchestra » de l’institut. Il fait alors la rencontre de Mariam Doumbia qu'il épousera en 1980. Le duo connaîtra une carrière internationale fort intéressante. Source: Wikipedia.

Saviez-vous que :

Le système braille est le résultat de nombreuses recherches de la part de son auteur, mais on peut dire que, dès 1825 alors que Louis Braille n'a que 16 ans, la partie essentielle de son système est conçue.

TyphloPensée

« Quand l'œil du corps s'éteint, l'œil de l'esprit s'allume. »

Victor Hugo.

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 22 décembre 2019
© 1996/2020; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.