Vous consultez : Le Typhlophile / LaCriée : Véritables agents doubles, les cellules gliales peuvent protéger ou détruire les neurones de la vision
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Véritables agents doubles, les cellules gliales peuvent protéger ou détruire les neurones de la vision

Quatre cannes blanches.

Lundi 11 décembre 2017 à 00:32:10 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'une calculatrice scientifique.
Une calculatrice scientifique parlant français. Celle-ci a été inventée par un québécois, Gaston Ozilot, durant les années 1980 et jusqu'à ce jour, elle est la seule à avoir ces caractéristiques.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / LaCriée : Véritables agents doubles, les cellules gliales peuvent protéger ou détruire les neurones de la vision

2 février 2010

Communiqué de presse

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

Montréal, le 1er février 2010 – Des chercheurs ont démasqué un agent double dans l’œil qui, une fois activé, perd sa fonction protectrice et se transforme en véritable tueur. Cette découverte revêt une importance considérable pour la santé puisque cette transformation entraîne la destruction des neurones et peut occasionner la perte de la vue et la cécité.

Cette étude, dont les résultats sont publiés dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), est le fruit d’une collaboration entre l’Université de Montréal, l’Université McGill et l’Institut neurologique de Montréal, au Canada, et l’Université de Namur en Belgique. Les chercheurs ont démontré comment une molécule inhabituelle, pro-NGF, active les cellules gliales qui protègent normalement les neurones de la rétine et du cerveau.

« Nous avons découvert que les cellules gliales attaquent et détruisent les neurones après avoir été activées par pro-NGF, explique l’un des co-auteurs de cette étude, le Dr Philip Barker, neuroscientifique à l’Institut neurologique de Montréal et professeur au Département de neurologie et de neurochirurgie de l’Université McGill. Normalement les cellules gliales protègent les neurones. Nous avons donc été surpris de découvrir que pro-NGF peut transformer ces cellules en tueuses qui détruisent les neurones présents dans la rétine.»

Pour la Dre Adriana Di Polo, co-auteure de l’étude et professeure au Département de pathologie et de biologie cellulaire de l’Université de Montréal, la molécule pro-NGF est un véritable pirate. « Avant cette étude, nous ignorions le rôle physiologique que la molécule pro-NGF pouvait jouer dans l’œil, explique-t-elle. Aujourd’hui, nous savons qu’à l’issue d’une lésion cérébrale ou d’une maladie neurodégénérative, la molécule pro-NGF altère le réseau des cellules gliales et modifie leurs fonctions.  Elle désactive en quelque sorte leur fonction protectrice et les amène à se retourner contre les neurones et à les détruire.»

Dorénavant, les scientifiques doivent prêter davantage attention aux lésions que pro-NGF peut occasionner, souligne la Dre Di Polo : « La destruction des neurones de la rétine est un processus irréversible et leur disparition peut provoquer la cécité. »

« Il faut maintenant que les chercheurs déterminent si les signaux de pro-NGF peuvent être contrôlés et comment », indique Frédéric Lebrun-Julien, premier auteur de l’étude et doctorant au Département de pathologie et de biologie cellulaire de l’Université de Montréal.

« En effet, si nous parvenons à bloquer l’action de pro-NGF, nous pourrons protéger les neurones menacés. Les résultats de cette recherche se traduiront éventuellement par des bénéfices cliniques pour les personnes atteintes de maladies tels que le glaucome », renchérit le Dr Barker.

Partenaires de recherche : Cette étude a bénéficié d’une subvention des Instituts de recherche en santé du Canada et du Fonds de Recherche en Santé du Québec.

À propos de l’étude : L’article « ProNGF induces TNFa-dependent death of retinal ganglion cells through a p75NTR non-cell-autonomous signaling pathway », publié dans la revue PNAS, est signé par Frédéric Lebrun-Julien et Adriana Di Polo de l’Université de Montréal; Olivier De Backer de l’Université de Namur en Belgique; David Stellwagen, Mathieu J. Bertrand, Carlos R. Morales et Philip A. Barker de l’Institut neurologique de Montréal et l’Université McGill.

Sur le Web :

Personne-ressource auprès des médias :
Sylvain-Jacques Desjardins
Attaché de presse international
Université de Montréal
Téléphone : 514-343-7593
Courriel : sylvain-jacques.desjardins@umontreal.ca

Anita Kar,
Relations avec les médias
Institut neurologique de Montréal
à Téléphone : 514-398-3376
Courriel : anita.kar@mcgill.ca


LaCriée, liste de distribution d'information générale concernant les déficients visuels est membre du partenariat de groupes consacrés à la déficience visuelle.

Pour recevoir dans votre boîte aux lettres ces derniers, lors de leur diffusion, envoyer un courriel à : lacriee-abonnement@yahoogroupes.fr.

 


Dernière mise à jour de cette page :  2 février 2010


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

François Lesieur fut le premier élève de Valentin Haüy en 1784. Mendiant de seize ans et aveugle de presque la naissance, il hantait quotidiennement le porche de l'église de Saint-Germain. Valentin Haüy lui offrit un toit et ses premières leçons. Finalement, après 13 ans de travail acharné, Haüy réalisait une partie de son rêve soit de permettre aux personnes aveugles d'obtenir une instruction au même titre que les autre citoyens de son pays.

TyphloPensée

« Elles (les idoles) ont des yeux et ne voient point,
elles ont des oreilles et n'entendent point. »

La Bible, Psaumes, CXV, 5-6.

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2017; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.