Vous consultez : Le Typhlophile / LaCriée : Vivre dans le métro
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Vivre dans le métro

Quatre cannes blanches.

Samedi 28 mars 2015 à 18:08:54 HaE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'une télévisionneuse.
Cet appareil permet à une personne mal-voyante d'avoir un accès direct à un document imprimé. Une caméra renvoie sur un écran l'image d'une portion de la page et des contrôles permettent d'ajuster la taille des caractères aux besoins du lecteur.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / LaCriée : Vivre dans le métro

11 mars 2009

Publié dans Cyberpresse.ca, 7 mars 2009
Jean-Christophe Laurence

Certains font plus que prendre le métro tous les jours, ils y vivent une partie de leur existence.

Pierre a 3 % de vision centrale. Il a perdu la vue progressivement, à cause d'une maladie dégénérative de la rétine. Dans la vie, il est traducteur de braille.

Avant, il habitait à Trois-Rivières. Mais l'an dernier, il s'est installé à Montréal. À cause du métro, justement. « Plus facile. Plus sécuritaire. Bon pour l'autonomie », explique-t-il. Pour bien naviguer dans le réseau, Pierre « apprend » une nouvelle station par semaine. D'où sa présence à Peel, en plein après-midi. Quand nous l'avons rencontré, il était en train de mémoriser les accès et les escaliers.

Cet exercice de « mentalisation », comme il dit, se fait à tâtons. En se servant de sa canne, de ses oreilles, en suivant les foules, les appels d'air et son sens de l'orientation.

« Chaque station représente un défi, raconte Pierre. Elles n'ont pas toutes la même approche architecturale et le même éclairage. Il y en a qui sont plus sombres et plus compliquées. Les stations de correspondance surtout, comme Jean-Talon, Lionel-Groulx ou Snowdon. Il y a beaucoup de directions. Beaucoup d'escaliers. Ce n'est pas toujours facile de conserver la logique nord-sud, est-ouest. »

Avec 80 stations dans tout le réseau, Pierre avoue qu'il est impossible de tout retenir. C'est la « mémoire instinctive », dit-il, qui finit par combler les trous. Il ajoute que l'Institut Nazareth et Louis-Braille, à Longueuil, est en train d'achever un plan du métro, conçu spécialement pour les non-voyants.

« Cela dit, il y aura toujours des embûches pour les aveugles du souterrain. « Quand on entre dans le métro, il faut être prudent. C'est important de sonder le plancher avec sa canne. J'en connais un qui est tombés entre deux wagons. Il s'est cassé le talon. Heureusement, le train n'a pas bougé. On a tiré la sonnette d'alarme. »


LaCriée, liste de distribution d'information générale concernant les déficients visuels est membre du partenariat de groupes consacrés à la déficience visuelle.

Pour recevoir dans votre boîte aux lettres ces derniers, lors de leur diffusion, envoyer un courriel à : lacriee-abonnement@yahoogroupes.fr.

 


Dernière mise à jour de cette page :  11 mars 2009


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

En 970 avant Jésus-Christ, l'université Al-Ashar en Égypte a développé un programme d'étude pour les aveugles.

TyphloPensée

« La difficulté qu'ont les aveugles à recouvrer les choses égarées les rend amis de l'ordre, et je me suis aperçu que ceux qui les approchaient familièrement partageaient cette qualité, soit par un effet du bon exemple qu'ils donnent, soit par un sentiment d'humanité qu'on a pour eux. Que les aveugle seraient malheureux sans les petites attentions de ceux qui les environnent ! Nous-mêmes, que nous serions à plaindre sans elles ! Les grands services sont comme de grosses pièces d'or ou d'argent qu'on a rarement occasion d'employer, mais les petites attentions sont une monnaie courante qu'on a toujours à la main. »

Denis Diderot, "Lettre sur les aveugles à l'usage de ceux qui voient."

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2015; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.