Vous consultez : Le Typhlophile / LaCriée : Parution du "Code Braille Français Uniformisé pour la transcription des textes imprimés" (CBFU)
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Parution du "Code Braille Français Uniformisé pour la transcription des textes imprimés" (CBFU)

Quatre cannes blanches.

Mercredi 23 octobre 2019 à 21:32:40 HaE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'un poste de travail adapté.
Un poste de travail adapté aux personnes aveugles utilisant : un afficheur braille PACmate et la revue d'écran JAWS. L'application actuellement en cours sur l'écran : Duxbury Braille Translator un logiciel dédié à la transcription braille.





Partager la page sur Facebook

Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / LaCriée : Parution du "Code Braille Français Uniformisé pour la transcription des textes imprimés" (CBFU)

23 octobre 2008

Introduction

Le 7 juin 2001 était signé à Casablanca un Accord de coopération pour une uniformisation du braille français entre des représentants de l’Afrique francophone, de la Belgique, de la France, de la Suisse et du Québec. Ce texte prévoit trois grandes étapes :

  1. l’uniformisation des symboles braille,
  2. l’élaboration d’une table braille informatique à huit points et à six points,
  3. une réflexion sur la pertinence d’une réforme de l’Abrégé Orthographique Étendu de 1955, suivie d’une proposition de réforme.

En 2006, après quatre ans de travaux, la première édition du Code de transcription en braille des textes imprimés voyait le jour en France. Elle comportait deux parties : « Le code braille de base » et « Les règles complémentaires ». Le groupe d’experts a poursuivi ses travaux relatifs à la rédaction d’une troisième partie qui complète ce Code, intitulée « Présentation des textes en braille ». À l’occasion de la mise à jour de cet ouvrage, quelques correctifs mineurs et de légers remaniements ont aussi été apportés aux deux premières parties.

Les trois parties du Code sont contenues dans un seul document imprimé, tandis que l’édition braille comprend deux volumes – transcrits en braille intégral.

Pour des raisons de particularisme linguistique et de respect d’usages locaux, notamment dans le choix des exemples qui illustrent les règles du Code, il a été convenu entre les coordinateurs de l’Accord de coopération de 2001 de procéder à l’édition de deux documents distincts : le présent document, dit « international », publié par la Commission Évolution du Braille Français (CEBF), au sein de laquelle sont représentées l’Afrique francophone, la Belgique, la France et la Suisse, et un document spécifiquement québécois. Seules des différences de forme existent entre ces deux documents, tandis que les tableaux des symboles braille et les règles qui régissent leur emploi sont communs.

Dans sa séance plénière du 3 octobre 2008, la Commission Évolution du Braille Français (CEBF) a adopté à l'unanimité la version définitive du "Code braille français uniformisé pour la transcription des textes imprimés".

Il est à noter que, en France, l’arrêté du 17 août 2006 (publié au Bulletin Officiel du Ministère de la Santé et des Solidarités n° 2006/9 du 15 octobre 2006) stipule que le présent Code est applicable à l'ensemble de la production braille au plan national.

Outre la version électronique de cet ouvrage téléchargeable sur les sites web de l'AVH et de l'INJA, le même document "papier" imprimé en caractères ordinaires et en braille peut être obtenu auprès du Service Imprimerie de l'Association Valentin Haüy ainsi que du Département Transcription et Édition Adaptée de l'Institut National des Jeunes Aveugles, au prix unitaire de 15 €, quelle que soit l'édition.

Conclusion

Le groupe international d'experts se félicite de l'aboutissement des travaux d'uniformisation du code braille "général" et du code braille informatique. Il se réjouit du fait que le nouveau Code Braille Français Uniformisé (CBFU) est désormais appliqué dans l'ensemble de la francophonie. Il tient à remercier toutes les instances décisionnaires qui ont compris l'enjeu de cette uniformisation et qui ont aidé à son adoption au sein des pays concernés.

Deux des trois chantiers prévus par l'Accord de coopération de 2001 sont clos, le troisième est en projet : il s'agit de "mener une réflexion approfondie sur la pertinence d'une réforme du braille abrégé de 1955" et de "proposer une réforme" (titre 1.6 de l'Accord susmentionné).

En attendant l'issue de ces travaux (qui nécessiteront probablement plusieurs années), le "Code Braille Français Uniformisé" de 2008, d'une part, et l'"Abrégé Orthographique Étendu" de 1955, d'autre part, s'appliquent dans tous les pays francophones sans distinction.

Contact et informations complémentaires:

Courriel : vh_infos @ avh.asso.fr

Pour télécharger le Code braille français uniformisé (CBFU) aux formats PDF ou "Braille formaté" (BRF), accédez à la page:

Pour commander l'ouvrage "papier" (imprimé ou braille), veuillez contacter le Service Imprimerie: Téléphone : 01 44 49 27 27 p. 2275
Courriel: imprimerie@avh.asso.fr


LaCriée, liste de distribution d'information générale concernant les déficients visuels.

 


Dernière mise à jour de cette page :  23 octobre 2008


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

Charles Bonnet (1720-1793) Naturaliste et philosophe suisse, découvreur de la parthénogénèse (la reproduction sans fertilisation) et qui a élaboré la théorie de l'évolution. Bien que Bonnet était un avocat, sa vraie passion était les sciences naturelles. S'attardant d'abord à l'entomologie, il a étudié le comportement des aphides, et a découvert que l'insecte femelle pouvait se reproduire sans fertilisation par le mâle. En 1742, il a découvert que les chenilles et les papillons respirent par leurs pores, qu'il a nommées stigmates. Bonnet s'est ensuite intéressé à la botanique, en y étudiant les structures et les fonctions des feuilles.

Atteint de cécité, il s'est intéressé cette fois à la philosophie. Dans ses - Considérations sur les corps organisés - (1762), il élabora une théorie selon laquelle tout organisme femelle contient dans ses cellules sexuelles une quantité infinie d'individus préformés, entraînant l'immortalité et l'immuabilité des espèces. Dans la Palingénésie philosophique - (1769) il a élaboré l'idée que la Terre subi périodiquement des catastrophes universelles qui détruisent presque toutes les espèces vivantes, dont les survivantes accèdent au prochain stade évolutif. Bonnet a été le premier à employer le mot - évolution - dans un contexte biologique. Dans son - Essai de psychologie - (1754) ainsi que dans - Essai analytique sur les facultés de l'âme - (1760), il avait déjà entrevu la psycho-physiologie.

TyphloPensée

« Ce n'est pas l'amour qu'il fallait peindre aveugle, c'est l'amour-propre. »

Voltaire - Extrait d'une Lettre - 11 Mai 1764

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 23 septembre 2019
© 1996/2019; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.