Vous consultez : Le Typhlophile / LaCriée : Picardie : Le Conseil régional s'occupe de ses voyageurs à mobilité réduite
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Picardie : Le Conseil régional s'occupe de ses voyageurs à mobilité réduite

Quatre cannes blanches.

Dimanche 13 octobre 2019 à 20:37:36 HaE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'un lecteur de livres numériques.
La première version du Victor Reader un lecteur de livres numériques adapté pour les personnes handicapées visuelles. Ces livres numériques utilisent le standard DAISY.





Partager la page sur Facebook

Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / LaCriée : Picardie : Le Conseil régional s'occupe de ses voyageurs à mobilité réduite

26 avril 2008

Avec 91 euros par an et par habitant, la Picardie est la première région de France à investir dans les transports. Qu'ils soient en fauteuil roulant, accompagnés d'une poucette ou très âgés, le Conseil régional s'est fi xé pour objectif de faciliter à tous l'accès aux transports picards. Focus sur le Schéma directeur d'accessibilité.

11 février 2005 : L'Etat met en place la loi pour «l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées». Le but : favoriser la mobilité et l'intégration sociale des personnes à mobilité réduite en rendant accessible à tous la chaîne de déplacement. «Plutôt que de la vivre comme une contrainte, le Conseil régional de Picardie a décidé de saisir l'opportunité de cette loi pour créer une véritable mobilisation.

À l'instar de l'environnement, des économies d'énergie et de la sécurité, déjà prioritaires dans nos programmes, l'accessibilité à tous sera un réflexe systématique pour toute opération d'aménagement, de rénovation ou de construction neuve d'équipements publics», commente Claude Gewerc.

Mais la Région n'a pas attendu cette fameuse loi pour améliorer l'accessibilité aux transports ferroviaires. Depuis 2005, des travaux de première urgence facilitant l'accessibilité grâce à des aménagements ponctuels, ont concerné 52 gares et 44 points d'arrêt. Conjointement, la SNCF, dans le cadre de la convention d'exploitation 2007-2012, est incitée à renforcer l'assistance dans les gares. La Région, quant à elle, a financé à 100% 28 chariots élévateurs et de 30 passerelles «combles lacunes».

Précision de Claude Gewerc, «au final, nombre d'équipements et d'aménagements réalisés en faveur des personnes handicapées rendent simultanément service à l'ensemble des usagers, comme l'amélioration de la signalétique, les portes automatiques dans les gares ou encore la création des guides TER grand format pour les malvoyants. Idem pour les opérations de modernisation du matériel roulant, de mise en place de systèmes d'informations sonores et lumineuses, comme celui que l'on peut voir dans cette gare d'Estrées, prévues pour l'ensemble des usagers mais qui profi tent également aux personnes handicapées».

De plus, de nouvelles orientations du Schéma directeur d'accessibilité du Conseil régional de Picardie, proposées en accord avec un certain nombre d'association d'usagers, seront soumises à délibération lors de la session du 25 avril prochain :

  • Un réseau avec pour objectif : une gare accessible à moins de 15 kms de tout point du territoire régional.
  • Des équipements et des services d'informations et de réservations pour la préparation du voyage seront adaptés et, si possible, communs avec ceux des autres autorités organisatrices de transport.
  • Une programmation de la mise en accessibilité des gares combinant la poursuite des opérations de modernisation par axes engagés, et la modernisation de 33 autres gares relais permettant de les rendre toutes accessibles dès 2015, avec ou sans assistance. L'évaluation des coûts de modernisation de ces 33 gares est estimée à 105 millions d'euros.
  • La poursuite du renouvellement du matériel roulant permettant simultanément de le rendre accessible à tous types de handicaps, avec 70% du parc équipéde matériel neuf en 2015 et 100% en 2020
  • Une continuité de la chaîne de déplacement assurée grâce à :
    • des services de transports routiers accessibles,
    • une articulation de la programmation de la modernisation des gares, des abords et des parkings avec les communes concernées,
    • des services d'information, de réservation, et de substitution complémentaires et, si possible communs, avec les autres autorités organisatrices de transport.

Pour le Conseil régional de Picardie, la modernisation des gares et leur mise en accessibilité ne sont finalement qu'un seul et même programme...indissociable !

Création de la ligne routière «Soissons - Crépy - Roissy» Avec près de 100 000 emplois, la plateforme aéroportuaire de Roissy constitue un pôle d'emploi majeur pour le Sud picard situé à une trentaine de kilomètres.

C'est ainsi que plus de 15 000 actifs domiciliés en Picardie se rendent quotidiennement à Roissy, dont plus 90 % en voiture individuelle en raison de l'absence de transports collectifs pertinents. Dans l'attente d'une liaison ferroviaire, la ligne routière actuelle «Picardie-Roissy» (Creil-Senlis-Roissy) mise en place par le Conseil Régional en 2003 offre une alternative pertinente aux actifs du Sud de l'Oise. Aucun service de transport collectif n'existe actuellement pour les 4 000 actifs du Valois et du département de l'Aisne, situés le long de l'axe «Paris-Laon» qui n'ont d'autre alternative que de se rendre à Paris-Nord avant de «rebrousser chemin» avec le RER B.

Compte-tenu d'un délai de mise en oeuvre de 8 à 12 ans d'un éventuel barreau ferroviaire, la création d'une ligne routière express en correspondance avec la ligne ferroviaire «Paris-Soissons-Laon» constitue une solution immédiate adaptée aux actifs travaillant sur Roissy. Le projet aboutira vraisemblablement à un nombre équivalent de services dans chaque sens (du lundi au samedi entre 14 et 16 allers-retours, les dimanches et jours fériés entre 8 et 10 allersretours) auxquels s'ajouteront 1 service aller tôt le matin et 1 retour le soir à Soissons.

La Région financera, à hauteur de 24 000 euros, une assistance juridique et technique en vue de l'exploitation de la ligne «Soissons-Crépy-Roissy», en concertation avec les Départements de l'Aisne et de l'Oise.

Contact Presse :
Catherine Dupré
Téléphone : 03 22 97 37 75
Portable : 06 71 77 75 37
Courriel : cdupre@cr-picardie.fr
Site internet du conseil général : www.cr-picardie.fr


LaCriée, liste de distribution d'information générale concernant les déficients visuels.

 


Dernière mise à jour de cette page :  26 avril 2008


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

Maurice de la Sizeranne naquit le 30 juillet 1857 à Tain (France). Il perd la vue à l'âge de 9 ans. Son œuvre est colossale. Mentionnons seulement qu'il est le fondateur de l'Association Valentin Haüy (1889). Il meurt le 13 janvier 1924 à l'âge de 66 ans. Encore aujourd'hui, plusieurs de ses réalisations poursuivent l'œuvre qu'il a amorcé permettant ainsi aux aveugles et amblyopes d'aspirer à une vie active et productive.

TyphloPensée

« On a fait l'Amour aveugle, parce qu'il a de meilleurs yeux que nous. »

Jean-Jacques Rousseau

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 23 septembre 2019
© 1996/2019; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.