Vous consultez : Le Typhlophile / LaCriée : L'intégration des personnes handicapées, ça concerne aussi les villes
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

L'intégration des personnes handicapées, ça concerne aussi les villes

Quatre cannes blanches.

Lundi 11 décembre 2017 à 08:22:46 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'une machine à SwellTouch.
Cet appareil permet de reproduire des graphiques en relief sur du papier SwellTouch. Procédé par lequel, sous l'effet de la chaleur, l'encre prend du volume pour donner un relief sur le papier.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / LaCriée : L'intégration des personnes handicapées, ça concerne aussi les villes

31 mai 2007

DRUMMONDVILLE, QC, le 31 mai /CNW Telbec/ - Dans sa dernière édition, L'intégration offre à ses lecteurs un dossier sur les plans d'action produits et mis en oeuvre par les villes pour favoriser l'intégration sociale des personnes handicapées.

Depuis décembre 2004, la Loi assurant l'exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale impose aux municipalités de 15 000 habitants et plus de produire annuellement un plan d'action visant à réduire les obstacles à l'intégration sociale des personnes handicapées. Le dossier publié dans ce numéro, tout en offrant de l'information sur le sujet, présente les expériences de deux villes qui en sont à leur deuxième plan d'action : Montréal et Trois-Rivières. Elles y témoignent de leur démarche et des facteurs qui contribuent à assurer sa réussite.

La Loi a d'autres retombées positives au plan municipal. Ainsi, la municipalité des Iles-de-la-Madeleine, qui compte moins de 15 000 habitants, a pris l'initiative de se doter d'une politique d'accessibilité assortie d'un plan d'action quinquennal. Le maire de la municipalité, M. Joel Arseneau, raconte comment s'est articulée cette démarche qui, selon lui, ne peut être reportée à plus tard car, déclare-t-il, "nous ne pouvons attendre d'être riches pour investir dans ce projet". Ailleurs au Québec, dans Lanaudière entre autres, des municipalités de moins de 15 000 habitants sont également invitées à agir en faveur de l'intégration de leurs citoyens handicapés. Bref, un dossier fort instructif !

L'accès aux documents et aux services gouvernementaux

Dans un autre ordre d'idées, la chronique "Actualité" présente les grandes lignes de la nouvelle politique adoptée récemment par le gouvernement du Québec. Cette politique vise à mettre en place au sein de l'administration publique toutes les conditions permettant aux personnes handicapées d'avoir accès, en toute égalité, aux documents et aux services offerts à l'ensemble de la population. Quelles sont ses orientations, en quoi consiste "l'obligation d'accommodement", quelles sont les mesures préconisées, et comment le gouvernement entend-il en mesurer les retombées ? Voilà autant de questions auxquelles on tente de répondre.

Côté régions

Cette nouvelle chronique permet de jeter un regard sur des projets innovateurs mis en oeuvre dans différentes régions du Québec. Dans le domaine de l'intégration au travail, l'Abitibi-Témiscamingue et Lanaudière, chacune à leur manière, ont agi afin de favoriser l'embauche des personnes handicapées en entreprise régulière : la première en "vendant" l'intégration aux employeurs et la deuxième en fournissant aux personnes handicapées les moyens de développer leurs compétences et d'acquérir une certaine autonomie.

Pêle-mêle

On y trouve aussi des informations intéressantes sur différents sujets comme la maternelle à quatre ou à cinq ans pour les enfants handicapés, les services offerts par le Centre de documentation de l'Office, la tenue de la Semaine québécoise des personnes handicapées, etc.

L'Office des personnes handicapées du Québec est heureux, par ailleurs, de vous présenter une revue dont la facture visuelle a été rafraîchie et le contenu enrichi par l'ajout de nouvelles chroniques.

L'Office des personnes handicapées du Québec

Dans le but de favoriser l'intégration scolaire, professionnelle et sociale des personnes handicapées, l'Office a pour mandat général de veiller à la coordination des actions relatives à l'élaboration et à la prestation des services qui leur sont destinés ainsi qu'à leur famille. L'Office les informe, les conseille, les assiste et fait des représentations en leur faveur, tant sur une base individuelle que collective.

Communication adaptée

Ce communiqué est disponible en médias adaptés. Pour l'obtenir, composez

le 1 800 567-1465 ou le 1 800 567-1477 par téléscripteur, ou encore par

.

-30-

Source : Direction du secrétariat général, du service juridique et des communications
Pour renseignements : Michel Morel
Téléphone : 819 475-8618
Site Web : www.ophq.gouv.qc.ca


LaCriée, liste de distribution d'information générale concernant les déficients visuels est membre du partenariat de groupes consacrés à la déficience visuelle.

Pour recevoir dans votre boîte aux lettres ces derniers, lors de leur diffusion, envoyer un courriel à : lacriee-abonnement@yahoogroupes.fr.

 


Dernière mise à jour de cette page :  31 mai 2007


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

En ce 11 décembre de l'an de grâce 2004. France une première : une personne handicapée visuelle obtient le brevet national de moniteur des premiers secours. (BNMPS).

Saviez-vous que :

Louis Braille naquit le 4 janvier 1809 à Coupvray, petit village agricole de la banlieue Est de Paris. Il mourut à Paris, à l'âge de 43 ans, le 6 janvier 1852. C'est vers 1825 qu'il mit au point l'alphabeth qui, déshormais, porte son nom. Aujourd'hui encore, il est utilisé comme système de lecture et d'écriture par les aveugles du monde entier.

TyphloPensée

« La perspective ne permet pas aux aveugles de voir. »

Georg Christoph Lichtenberg - Aphorismes

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2017; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.