Vous consultez : Le Typhlophile / LaCriée : Le Canada excelle aux Jeux paralympiques
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Le Canada excelle aux Jeux paralympiques

Quatre cannes blanches.

Mercredi 13 décembre 2017 à 06:15:23 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'une machine à SwellTouch.
Cet appareil permet de reproduire des graphiques en relief sur du papier SwellTouch. Procédé par lequel, sous l'effet de la chaleur, l'encre prend du volume pour donner un relief sur le papier.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / LaCriée : Le Canada excelle aux Jeux paralympiques

15 mars 2006

TURIN, Italie, le 15 mars /CNW Telbec/ - Jour 5 - Le Canada a poursuivi sur sa lancée à Turin aujourd'hui, alors que Brian McKeever, avec son guide et frère Robin, a de nouveau remporté l'or, cette fois dans l'épreuve du 10km style libre en ski de fond. En route vers le titre d'athlètes des Jeux, les frères ont maintenant trois médailles au cou pour le Canada, soit deux d'or et une de bronze. Leur coéquipière Colette Bourgonje (Saskatoon, SK) a pour sa part obtenu le bronze de la course de 5 km en ski assis.

Ensemble, les équipes de ski alpin et nordique ont remporté 8 médailles à ce jour, alors que les formations de hockey sur luge et de curling en fauteuil roulant se sont facilement qualifiées pour les demi-finales. Et il resteencore quatre journées de compétition : il y a encore du temps pour d'autres médailles.

"Aujourd'hui était une journée parfaite", a expliqué Brian McKeever.

"Nous sommes très confiants pour les courses en style classique, et peut-être plus encore pour les épreuves en style patin. C'est bien pour nous, je crois, de savoir que notre prochaine course est en style classique."

Lorsqu'on lui a demandé combien d'énergie il leur restait, Brian McKeever a rétorqué "encore une vingtaine de kilomètres, je dirais", en faisant référence à la dernière course des deux frères pour ces Jeux, le 20 km en ski de fond de dimanche.

"C'est super de se tenir sur le podium", s'est exclamée Bourgonje. "Le groupe d'athlète est tellement fort qu'il est difficile de se classer parmi les cinq meilleures et je suis tellement heureuse de ne pas avoir terminé quatrième!" C'était une troisième médaille en carrière paralympique pour Colette Bourgonje, elle qui avait remporté deux médailles d'argant à Nagano en 1998.

L'équipe canadienne de curling en fauteuil roulant a terminé le tournoi à la ronde au premier rang, avec 5 victoires et 2 défaites, et deuxième quant à son pourcentage cumulatif de 56%, un pourcent derrière la Grande-Bretagne.

"Nous avons connu un excellent tournoi à la ronde. Nous nous sommes rassemblés lors des moments-clé et avons battu des équipes au sommet du classement", a commenté le skip Chris Daw. "Mais demain est un autre jour. Nous devrons remporter nos deux prochains matches pour repartir avec l'or." L'équipe canadienne est formée de Daw (London, ON), du troisième joueur Gerry Austguarden (Westbank, CB), du deuxième joueur Gary Cormack (Surrey, CB), de la première joueuse Sonja Gaudet (Vernon, BC), et de la substitut Karen Blachford (London, ON). C'est le 17 mars, à 11h, que le Canada affrontera en demi-finale le gagnant de la rencontre de bris d'égalité qui oppose le Danemark et la Norvège à Pinerolo, en Italie.

La formation de hockey sur luge a pris avantage d'une journée de congé après sa défaite de 4-1 face à la Norvège hier. La défaite n'avait aucune importance pour le classement, mais a aidé l'équipe à ajuster son tir face à l'un de ses plus forts compétiteurs. Les joueurs se préparent maintenant pour la demi-finale qui aura lieu le 16 mars. Ils ont terminé le tournoi à la ronde en deuxième position du Groupe A, avec une fiche de 2 victoires et 1 défaite. Equipe Canada affrontera la première position du Groupe B, l'Allemagne, demain. Elle l'a emporté 9-0 face à la Grande-Bretagne et 12-0 face à l'Italie.

Au sujet du Comité paralympique canadien

Le Comité paralympique canadien est un organisme à but non lucratif, caritatif et privé qui est reconnu par le Comité international paralympique (CIP). Le CPC vise le développement et la croissance du Mouvement paralympique au Canada, et il est résolu à offrir des programmes qui renforcent le Mouvement paralympique au Canada et à donner aux personnes ayant une incapacité physique la possibilité de pratiquer tous les genres de sports.

Au sujet des Jeux paralympiques

L'origine des Jeux paralympiques remonte en 1948 alors que Sir Ludwig Guttman organisait les Jeux internationaux en fauteuil roulant de façon à les faire coincider avec les Jeux olympiques de Londres. L'événement a graduellement pris de l'ampleur et intégré d'autres sports et d'autres catégories de handicaps. Aujourd'hui, les Jeux paralympiques d'été et d'hiver constituent la compétition internationale parfaite pour les athlètes d'élite ayant un handicap. Ces jeux sont liés aux célébrations olympiques présentées tous les deux ans et les athlètes doivent satisfaire à de strictes normes d'aptitude pour pouvoir y participer. Depuis 1968, le Canada participe à tous les Jeux paralympiques.

Sur l'équipe paralympique canadienne, veuillez visiter www.paralympique.ca

Source: Guy Napert-Frenette, Chef de presse adjoint, Equipe paralympique 2006, Bureau de presse de Turin : 011 39 011 119 0410, Bureau de presse de Sestrière: 011 39 011 119 2417,


LaCriée, liste de distribution d'information générale concernant les déficients visuels est membre du partenariat de groupes consacrés à la déficience visuelle.

Pour recevoir dans votre boîte aux lettres ces derniers, lors de leur diffusion, envoyer un courriel à : lacriee-abonnement@yahoogroupes.fr.

 


Dernière mise à jour de cette page :  15 mars 2006


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

Maurice de la Sizeranne naquit le 30 juillet 1857 à Tain (France). Il perd la vue à l'âge de 9 ans. Son œuvre est colossale. Mentionnons seulement qu'il est le fondateur de l'Association Valentin Haüy (1889). Il meurt le 13 janvier 1924 à l'âge de 66 ans. Encore aujourd'hui, plusieurs de ses réalisations poursuivent l'œuvre qu'il a amorcé permettant ainsi aux aveugles et amblyopes d'aspirer à une vie active et productive.

TyphloPensée

« Qu'est-ce qu'aimer sinon s'aveugler sur le compte de la personne adorée ? »

André Vanasse - La vie à rebours

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2017; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.