Vous consultez : Le Typhlophile / LaCriée : Jardiner sans voir
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Jardiner sans voir

Quatre cannes blanches.

Dimanche 17 décembre 2017 à 08:53:32 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'une machine Thermoform.
L'appareil, usuellement nommé Thermoform, est utilisé pour reproduire des dessins ou graphiques en relief. Sous l'effet de la chaleur, le papier plastifié, spécialement conçu, prend le relief de la maquette sur laquelle il est placé.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / LaCriée : Jardiner sans voir

4 janvier 2004

Bonjour à tous,

L'association Nature et progrès de Belgique envisage d'adapté leur jardin expérimental pour le rendre accessible aux personnes aveugles et mal-voyantes.

Nous sommes quelques personnes aveugles et mal-voyantes passionnées de jardinage à réfléchir sur la manière de faire pour aider les déficients visuels dans la réalisation des travaux de jardin.

Si le sujet vous intéresse, nous aimerions recevoir vos remarques et suggestions sur base du projet d'article qui suit. Si vous avez des trucs et astuces pour les travaux de jardin, quand on n'y voit pas, ils seront les bienvenus.

Amicalement.

Ignace Dujardin
Albert Caussin

P.S. : le site de nature et progrès est : www.natpro.be

voici l'article que nous vous soumettons à la critique :

-------

Jardiner sans voir.

c'est possible...

01

Objectif, buts, motivation

Pourquoi se sentir exclu. mis à l'écart d'une activité passionnante pratiquée par « les autres » ?

Ne pas voir ou voir très peu ne doit pas vous priver du plaisir de jardiner selon vos possibilités et vos centres d'intérêt.

02

Pourquoi jardiner ?

Quel bonheur de faire un peu d'exercice en plein air, de produire quelques légumes et fruits bio pour sa famille, d'être en contact direct avec la terre, les plantes, les arbres, les arbustes.

Le jardinage est un domaine si vaste que toute une vie ne suffit pas à en faire le tour, cela ne devient jamais une routine, il reste toujours quelque chose à apprendre ou à approfondir.

Quelle satisfaction, quelle fierté pour un non voyant de faire faire le tour de son jardin et de montrer ses productions aux amis et visiteurs.

En société, il est très agréable de ne pas être exclu des conversations ayant trait au jardinage. Participer aux diverses activités organisées par les locales de Nature et Progrès et de nombreux cercles horticoles est l'occasion de rencontrer d'autres personnes partageant la même passion.

03

Vous vous reconnaissez dans une des catégories suivantes :

1- Vous êtes non voyant de naissance et n'avez jamais pratiqué de jardinage parce que, cet apprentissage n'était pas prévu au programme de l'institution fréquentée jadis ; Votre cas n'est pas désespéré car il n'est jamais trop tard pour s'y mettre, l'apprentissage sera peut-être un peu plus long.

2- Vous avez perdu la vue par accident ou par maladie mais vous aviez déjà jardiné auparavant ; dans ce cas, il ne faut surtout pas perdre la main, des aménagements personnalisés et de l'entraînement devraient vous permettre de continuer à jardiner.

3- Vous avez perdu la vue par accident ou par maladie mais vous n'avez jamais jardiné ;

Vous pouvez vous imaginer et vous représenter beaucoup de choses, il vous reste à apprendre les gestes, les techniques de cultures après aménagement de votre jardin.

04

Comment jardiner ?

Aménagements spécifiques.

Se repérer dans l'espace est l'obstacle numéro un. Pour pouvoir vous déplacer aisément et retrouver l'endroit souhaité (surtout si votre propriété est assez grande), il faudra établir un fil d'Ariane c'est-à-dire des points de repères jalonnant votre jardin.

Ces points de repères seront identifiables :

- aux pieds

par des différences de revêtements tels que : dolomie, gravier, dallage, bordure, terre battue, herbe, broyat.

- à la main,

Corde, ficelle ou chaînette ornementale placée sur des piquets esthétiques de hauteur différente, ou mieux accrochée à quelques arbustes odorants disposés à cet effet.

- Au nez

par des touffes de plantes odoriférantes, aromatiques, ornementales, arbustives.

- À l'oreille

Girouette, bouteille, clochette, petit moulin ou autre invention actionnée au moindre vent, petit jet d'eau, radio portative etc.

Jardin potager

La reconnaissance des plantes se faisant au toucher, le jardinier travaillera le plus souvent en position accroupie ou agenouillée.

- Les cultures seront établies en plates-bandes légèrement surélevées, d'une largeur d'environ 1,20 m séparées par des passe-pieds de 60 à 80 cm de largeur.

-Ces plates-bandes seront bordées de poutrelles en bois posées sur champ ou de bordures ou dalles en béton.

- Sur le côté vertical de ces poutrelles seront forés des trous espacés régulièrement de 10 cm, des repères numérotés en relief y seront établis régulièrement pour s'y retrouver rapidement.

- une latte à panne (liteau) placée en travers servira de guide pour le travail en ligne.

- cette latte de la largeur exacte de la plate-bande sera munie à ses deux extrémités d'un bout de cornière de 10 cm placé en équerre.

- Ces deux bouts de cornière seront percés d'un trou permettant le passage d'une broche permettant de fixer la latte aux poutrelles.

- La latte peut également être crantées tous les 10 cm.

- Tous les travaux de semis, repiquage et plantation se feront le long de cette latte qui sera déplacée au fur et à mesure à la l'espacement entre les lignes souhaité pour les plantes.

Le travail du sol

L'ameublissement en profondeur se fera sans retournement pour respecter la vie microbienne du sol.

Les outils la guérilu (outil spécialement conçu pour cet usage) ou le croc seront guidés le long de la latte.

Le nivellement

Se fera à l'aide d'une planchette glissant sur les poutrelles comme pour le lissage d'une chape en béton.

Quelques règles de sécurité pour éviter les accidents

- ne pas laisser traîner les outils les dents en l'air. Râteau, fourche et croc doivent avoir les dents fichées en terre au repos.

- éviter les tuteurs dangereux tels que fers à bétons ou fines baguettes, au besoin coiffer les extrémités d'un bout de tuyau plastique déclassé.

- Eviter de se pencher en avant, mais acquérir le réflexe de se baisser le dos droit, afin d'éviter les blessures au visage.

- persévérer, savoir prendre son temps seront les maîtres mots.

Les gestes seront évidemment plus lents, le travail prendra plus de temps mais l'essentiel sera de l'accomplir.

Choix des cultures

Tout en respectant les conseils de bio diversités, d'association de plantes, de rotations des cultures, il vous faudra surtout au début vous limiter aux cultures relativement faciles et donnant toujours des

résultats encourageants.

Pour débuter, il faudra aussi choisir des légumes se distinguant aisément au toucher dans leur jeunesse des plantes adventices.

De nombreux légumes peuvent se trouver en "plants à repiquer" chez un producteur bio de préférence.

Quelques suggestions :

Bettes, betteraves, laitues, chicorées endives et scaroles, cerfeuil, persil, cresson alénois, choux, panais, radis, tomates cerises, haricots, pois, fève des marais, rhubarbe, cardon, céleris poireaux, maïs, tétragones,, épinards, pommes de terre, topinambour.

Dans un premier temps évitez les semis de carottes, poireaux, oignons (sauf oignons à confire) dont la croissance est lente au début, le sarclage et l'éclaircissage assez laborieux.

Privilégiez les plantes aromatiques et condimentaires et n'hésitez pas à mélanger quelques plantes florales à vos légumes pour favoriser les échanges favorables entre plantes et lutter préventivement contre les attaques d'insectes nuisibles mais aussi pour le plaisir du toucher et de l'odorat.

La culture sur butte ou sur tour (fraisier) est aussi envisageable pour certaines cultures.

Les pois cultivés sur rames ou sur treillis donneront du relief à votre jardin.

Des haricots d'Espagnes ou autres variétés grimpantes cultivés sur perches placées en tripode seront du plus bel effet, judicieusement disposés ces tripodes vous serviront de points de repères en jalonnant vos déplacements.

Jardin fruitier

Votre choix se portera sur des formes se limitant à deux mètres de hauteur dont les branches et les fruits seront à portée de mains pour la taille et la récolte.

Une haie fruitière de poiriers et pommiers (sur porte-greffes faibles et variétés adaptées) menée en cordons obliques ou verticaux plantés à 1 m de distance vous permettrons d'avoir un assortiment de variétés à maturité échelonnée et d'obtenir une haie ou un brise-vue d'une certaine originalité comparée aux alignements de thuyas ou cyprès.

Les palmettes "à la diable" seront réservées pour les pruniers, pêchers, abricotiers, cerisiers du nord elles conviendront très bienpour garnir les murs.

Les codons horizontaux conviennent pour border un chemin ou encadrer une parcelle.

Ces différentes formes seront relativement faciles à maîtriser et à conduire par la taille de rajeunissement, l'arcure et le rapprochement.

Les formes classiques tant appréciées par Le Roi Soleil seront écartées car exigeant une taille peu naturelle traumatisante pour les arbres et exigeant des connaissances arboricoles spécialisées.

Le choix des variétés se fera en premier lieu en tenant compte de leur résistances naturelles aux principales maladies (tavelure et oïdium) ce qui évitera bon nombre de traitements.

Privilégiez les anciennes variétés.

Les arbustes de petits fruits seront utilisés avec bonheur.

Les murs pourront être garnis de vignes (variétés de plein air) conduites en cordons verticaux ou en treille à la Thomery (en T superposés).

L'actinidia (kiwis) sera utilisé pour le même usage.

Le jardin ornemental

Privilégiez les arbustes à floraison échelonnées, parfumées.

Evitez les espères épineuses, piquantes.

Recherchez éventuellement des espèces aux feuilles bien distingables au toucher par leur forme et consistance.

Choisissez des plantes vivaces rustiques et de développement assez vigoureux ne nécessitant guère de soins d'entretient et dont la plantation n'est pas à recommencer chaque année.

Lors de votre choix pensez aux insectes utiles (plantes mellifères) et aux oiseaux (tournesol).

Le compostage

Le compost est incontournable en jardinage bio. De nombreux modèles de silos, bacs, composteurs existent sur le marché mais un simple treillis de clôture maintenu par quelques piquets vous sera fort utile car très facile à monter et à ouvrir pour le retournement et le prélèvement des matières.

Les traitements phytosanitaires

Un des gros avantages du jardinage biologique pour un non voyant est l'utilisation exclusive de substances non toxiques, naturelles, (purins de plantes, macérations, infusions de plantes), dont la manipulation ne peut en aucun cas être dangereuse pour l'utilisateur, le consommateur et les plantes elles-même.

L'arrosage

Vous rechercherez surtout un système d'arrosage commandé par programmateur, par goutte à goutte ou irrigation souterraine ou entre les lignes. Ces systèmes économiseront l'eau.

Evitez l'arrosage par aspersion gaspillant l'eau et favorisant les maladies.

Travail à la machine

L'utilisation d'une rotobineuse ou d'une tondeuse est possible par la pose de planchettes guides (bois ou plastique) en U placées sur champ et contre lesquelles glissera le disque extérieur de la roobineuse ou la roue de la tondeuse.

Ce genre d'activité n'est bien entendu pas possible pour tout le monde, mais des aveugles complets particulièrement doués arrivent à tondre leur pelouse à l'aide d'une tondeuse électrique avec câble.

L'outillage

Les outils restent très ordinaires, si ce n'est la longueur du manche qui peut être fortement réduite : bêche, râteau ou griffe. Tout est dans l'art de s'en servir, une main sur le manche, l'autre près du sol, guidant le fer. De cette façon, il est possible d'effectuer la plupart des travaux.

Supports techniques

Des enregistrements sur cassettes audio ou CD, sur supports informatiques, ainsi que des brochures rédigées en braille ou en gros caractères seront très utiles pour l'apprentissage théorique des techniques propres au jardinage bio.

La revue "Valériane"

Dans un avenir très proche, la revue de Nature et Progrès "Valériane" sera accessible dans son entièreté aux non-voyants et malvoyants graves équipés du matériel informatique adapté (synthèse vocale), vous y trouverez de nombreux articles relatifs à la culture biologique.

Conclusions

Il faut parfois se faire aider, ne rêvons pas, il y a certaines tâches pour lesquelles une aide extérieure sera nécessaire.

Détecter une attaque de mildiou sur des pommes de terre ou récolter tout ce qui mûrit sans être reconnaissable au toucher, comme les tomates et les fraises est difficilement réalisable au toucher.

Tout est dans l'art du toucher et affaire de mémoire, mais surtout une question de volonté et de persévérance.

Et si les jardiniers non-voyants apprenaient à voir les jardins différemment aux voyants? Quel exemple pour ceux qui abandonnent leur jardin...

Albert CAUSSIN

Décembre 2003

Ignace Dujardin
Courriel : ignacedujardin@skynet.be

Site Web : www.natpro.be


LaCriée, liste de distribution d'information générale concernant les déficients visuels est membre du partenariat de groupes consacrés à la déficience visuelle.

Pour recevoir dans votre boîte aux lettres ces derniers, lors de leur diffusion, envoyer un courriel à : lacriee-abonnement@yahoogroupes.fr.

 


Dernière mise à jour de cette page :  4 janvier 2004


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

En ce 17 décembre de l'an de grâce 2004. Québec : Sanction de la Loi numéro 56, loi assurant l'exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale.

Saviez-vous que :

Maurice de la Sizeranne naquit le 30 juillet 1857 à Tain (France). Il perd la vue à l'âge de 9 ans. Son œuvre est colossale. Mentionnons seulement qu'il est le fondateur de l'Association Valentin Haüy (1889). Il meurt le 13 janvier 1924 à l'âge de 66 ans. Encore aujourd'hui, plusieurs de ses réalisations poursuivent l'œuvre qu'il a amorcé permettant ainsi aux aveugles et amblyopes d'aspirer à une vie active et productive.

TyphloPensée

« Qu'est-ce qu'aimer sinon s'aveugler sur le compte de la personne adorée ? »

André Vanasse - La vie à rebours

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2017; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.