Vous consultez : Le Typhlophile / LaCriée : VDFR - Une lettre ouverte d'un québécois qui dit NON! NON! NON!
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

VDFR - Une lettre ouverte d'un québécois qui dit NON! NON! NON!

Quatre cannes blanches.

Dimanche 17 décembre 2017 à 08:50:34 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'une montre parlante.
Annonce l'heure à la pression d'un bouton. Économique, mais peu discrète. Elle peut annoncer l'heure à l'heure, dispose de 4 alarmes et d'un chronomètre.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / LaCriée : VDFR - Une lettre ouverte d'un québécois qui dit NON! NON! NON!

14 septembre 2002

Opinion libre. Espérant que cela saura susciter de l'intérèt, et des réactions contre la triste décision du ministre de forcer contre toute logique le dangereux VDFR.

Celles et ceux qui seront les victimes directes de l'impatience des automobilistes doivent réagir avec fermeté, et exprimer leur REFUS catégorique.

Bonjour,

Le ministre des transports M. Serge Ménard a annoncé qu'il permettrait le VDFR (virage à droite au feu rouge) au Québec à compter du printemps 2003, ceci en dépit du fait que toutes les études confirment que cela se traduira par une hausse des accidents et des victimes chez les piétons, les cyclistes et les personnes à mobilité réduite.

Cette décision est déplorable de la part d'un ministre et d'un gouvernement qui prétendent avoir à coeur la sécurité publique. Car permettre le VDFR constitue une menace directe à la sécurité publique. Il y aura des victimes, et le gouvernement le sait, mais il juge le nombre "peu significatif".

Allez expliquer aux parents d'une victime du VDFR que la perte d'un être cher est "peu significative" et fait parti des "statistiques acceptables" pour économiser quelques secondes par jour chez ces automobilistes impatients !?!?

Rien, alors rien dans les diverses études ne permet de justifier l'implantation du VDFR au Québec, au contraire!

L'argument du ministre Ménard pour justifier le VDFR chez-nous: "Harmonisation avec les états voisins...". Je dois dire que c'est plutôt faible comme raison. Je doute que le choix que le gouvernement entend nous imposer soit un "plus" pour la société québécoise. "Harmonisation", quel beau mot !

Harmonisons M. Ménard !!! oui harmonisons: par une hausse des accidents, des victimes, et une insécurité accrue chez les citoyens ! Et tant qu'à suivre votre objectif d'harmonisation monsieur Ménard, pourquoi pas: délaisser les kilomêtres et revenir aux milles sur les routes, ou encore angliciser toute la signalisation routière. Oui, harmonisons en priorisant l'automobile, comme le font nos voisins américains, les plus grands pollueurs de la planète. Et tant qu'à y être, pourquoi pas "harmoniser" en privatisant le réseau de santé ?!?

a vouloir trop "harmoniser" pour harmoniser...on risque de perdre sa personalité et son identité comme société.

C'est d'autant plus grave quand cette "harmonisation" va se payer en insécurité, en accidents, en blessures et en décès.

Ceci n'est pas acceptable !

Je comprends qu'une majorité d'automobilistes soient favorables au VDFR, il est facile de comprendre leur opinion, car ce ne sont pas eux qui en cas d'accidents seront blessés ou même décédés.

Il est déplorable que le ministre et l'actuel gouvernement, par simple calcul électoraliste, aient choisi de mettre en péril la sécurité d'une partie significative de la population, ceci pour gagner quelques votes qui lui font défaut.

Et en ce qui concerne l'opposition officielle, le portrait est guère mieux, le député Brodeur se réjouissant de la décision du ministre, argumentant "qu'on est pas plus fous que les autres...", voilà un argument qui par son simplisme et sa "profondeur d'analyse" en dit long sur le jugement du principal intéressé.

"On est pas plus fous que les autres!", voilà sur quoi s'appui l'essentiel de l'argumentaire pro-VDFR . On rejette du revers de la main les études qui confirment les dangers réels du VDFR, on minimise les impacts réels, et on se dresse en parlant "harmonisation" ou "on est pas plus fous que les autres" !!!

Si "on est pas plus fous", M. Ménard et le gouvernement du Québec sont à nous faire la démonstration éloquente qu'une chose est certaine: "on est pas plus fins !". Car on choisi un recul sur la sécurité, au détriment des plus vulnérables...non! on est pas plus fins, loin de là...

Alors, que faire nous, cyclistes, piétons et personnes à mobilité réduite ? Que faire nous qui sommes directement menacés, et qui seront les victimes inévitables du VDFR ?

Baisser les bras ?...Se soumettre ?....Abandonner ?

NON JAMAIS !!!

Comme citoyen et cycliste, j'ai le droit de circuler en sécurité. Et il est de mon droit de REFUSER une loi qui met en péril ma sécurité.

Les dangers du VDFR ont été clairement démontrés par toutes les études. L'instauration du VDFR par le gouvernement , malgré tout, constitue ni plus ni moins qu'une acceptation "préméditée" de victimes, dont les responsables seront les législateurs actuels.

On doit s'opposer à une loi qui menace la sécurité de citoyens et la sécurité publique.

Et si le gouvernement persiste, on devrait peut-être contester la légitimité ou légalité d'une loi qui mettra en péril la sécurité de citoyens. Car c'est de ça dont il s'agit.

Parallèlement à toute démarche légale, on devrait sensibiliser la population aux dangers du VDFR. On devrait manifester, de toutes les façons, afin de faire échec à cette loi dont nous serons victimes.

D'ici le printemps 2003, beaucoup peut être fait. Il faut agir.

Et surtout, si on est véritablement contre le VDFR, il ne faudra pas collaborer à l'élaboration des "mesures de sensibilisation sur le partage de la route" annoncées par le ministre, pour tenter de nous faire avaler la pilule VDFR. Toute collaboration à ce chapitre serait pour le gouvernement en endossement implicite à l'instauration du VDFR.

Ceci dit, la situation est simple sur le fond:

Le VDFR causera des accidents additionnels au Québec, dont les victimes seront les piétons, les cyclistes et les personnes à mobilité réduite. C'est pourquoi le VDFR doit être interdit au Québec.

Il serait temps qu'ici on tente "d'être plus fins qu'ailleurs"!

Il n'est pas trop tard.

Jocelyn Ouellet
Ste-Foy, Québec.
Citoyen, cycliste, et aimant la Vie!
Courriel : jouellet@iquebec.com


LaCriée, liste de distribution d'information générale concernant les déficients visuels est membre du partenariat de groupes consacrés à la déficience visuelle.

Pour recevoir dans votre boîte aux lettres ces derniers, lors de leur diffusion, envoyer un courriel à : lacriee-abonnement@yahoogroupes.fr.

 


Dernière mise à jour de cette page :  14 septembre 2002


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

En ce 17 décembre de l'an de grâce 2004. Québec : Sanction de la Loi numéro 56, loi assurant l'exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale.

Saviez-vous que :

Valentin Haüy (1745-1822) fût l'un des grands bienfaiteurs des aveugles français au tournant du xixe siècle. Maurice de la Sizeranne a immortalisé son nom en l'associant à plus d'une de ses réalisations, reconnaissant ainsi, la riche contribution de Haüy, pour l'émancipation et l'instruction des personnes aveugles de son époque.

TyphloPensée

« Une femme peut aisément se déguiser en monstre lorsque la passion l'aveugle. »

Louis Pelletier-Dlamini - Pomme-de-pin

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2017; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.