Vous consultez : Le Typhlophile / LaCriée : Le bulletin N° 2 de l'AVH de Nouméa Nouvelle-Calédonie
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Le bulletin N° 2 de l'AVH de Nouméa Nouvelle-Calédonie

Quatre cannes blanches.

Jeudi 19 septembre 2019 à 06:32:10 HaE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'une montre parlante.
Annonce l'heure à la pression d'un bouton. Économique, mais peu discrète. Elle peut annoncer l'heure à l'heure, dispose de 4 alarmes et d'un chronomètre.





Partager la page sur Facebook

Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / LaCriée : Le bulletin N° 2 de l'AVH de Nouméa Nouvelle-Calédonie

8 octobre 2002

Bonjour toutes et tous, Je me permets de vous adresser le bulletin N° 2 de l'AVH de Nouméa. Notre journée Portes ouvertes s'est merveilleusement bien passée, sous un soleil radieux. Je vous ferai un petit compte-rendu.

Bonne lecture et à bientôt.

Amicalement.

Claudine

______________________________

Association Valentin Haüy pour le bien des Aveugles - Comité de Nouvelle-Calédonie

38, Rue Taragnat - Vallée des Colons - BP 3739 - NOUMEA-CEDEX
Tél/Fax : 24.11.15 - Adresse E-mail : avhnc@lagoon.nc

Bulletin de liaison
du comité local de Nouvelle-Calédonie de
l'Association Valentin Haüy pour le bien des aveugles
Numéro 2 - Septembre 2002 - Gratuit

EDITO du PRESIDENT

Et voici le numéro 2 de notre Bulletin. L'aventure continue. Et à en croire l'effervescence occasionnée par sa rédaction, les objectifs sont atteints :

  • . démontrer, si c'est encore nécessaire, les capacités et les compétences dans ce domaine des handicapés visuels (mal-voyants et non-voyants) qui sont à l'origine de 100 % de ce bulletin,
  • . laisser la parole aux adhérents de l'AVH, et se rendre compte alors du volume d'expression qui était latent. Qu'ils en ont des choses à dire et à raconter !
  • . démontrer l'efficacité de nos gentils bénévoles pour donner la main à cette magnifique réalisation (merci Claudine).

Désormais, une solidarité se met en place dans le groupe qui manifeste de plus en plus d'enthousiasme et de confiance dans les projets qu'ils initient. Preuve en est notre dernière sortie de groupe à Tomo, qui fut une grande réussite. Soyez sympas, passez l'information auprès des mal-voyants ou non-voyants de votre entourage. Eux aussi ont leur place dans la Société Calédonienne, alors « ne passons pas à côté » comme dit le fameux slogan.

Jean-Marc Desvals - Président AVH 2002

TEMOIGNAGES

Un «oubli » de Molly - Dans le bulletin précédent, j'ai oublié de dire un grand merci à mes formidables parents que j'adore énormément, ils ont su me regarder avec le coeur.

Non voyante et Mère au quotidien - par Johanna

Je suis aveugle de naissance et souhaite vous faire partager mon expérience personnelle et démontrer que l'on peut affronter les difficultés quotidiennes pour élever un enfant malgré la cécité. a la naissance de mon premier enfant, Axel, j'ai dû tout apprendre à la maternité. Les auxiliaires de puériculture m'ont enseigné comment le baigner, le changer, l'habiller, me repérer à toutes les parties de son corps. Pour le bain, je me repérais à la température ambiante en mettant le coude dans l'eau, quand je voulais le prendre sur moi, il fallait que je me repère à sa petite tête que je plaçais au creux de mon coude. De retour à la maison, une jeune fille venait m'aider tous les jours pendant un mois. Au début, j'allaitais mon bébé, ce qui était très pratique. Mon aide m'a guidée afin de me repérer dans la maison, de situer la salle de bain, la chambre dans laquelle le bébé allait dormir, et de connaître par coeur la place des différents objets. Je reconnais qu'au début, il y a eu quelques tâtonnements. Je prenais assez souvent mon bébé dans mes bras, car il aimait beaucoup le contact (et moi aussi!). Au départ de mon aide à domicile, j'ai dû m'occuper de mon bébé seule. Je pouvais aussi faire mes courses car les magasins étaient proches de mon domicile et j'avais à l'époque un talkie-walkie avec moi, ce qui me permettait d'entendre sa respiration dans son berceau. Les après-midi, je le mettais dans un petit transat dans la cuisine, pendant que j'épluchais les légumes et les fruits car je préparais des soupes et des compotes. Je faisais toujours attention à éloigner mon enfant quand je passais mes préparations à la moulinette car j'avais peur de le brûler. a six mois, j'ai commencé à le sevrer. Ce fut un peu plus dur car il préférait l'allaitement. Pour ses repas, j'utilisais les petits pots plus pratiques. Je me repérais à l'odeur, grands pots pour les légumes, petits pots pour les desserts ou fruits. Plus tard, j'utilisais les Blédi Chef que je réchauffais au micro-ondes. Vers les huit mois, mon enfant a été placé à la crèche le matin pour qu'il s'habitue avec d'autres enfants. Pour moi, c'était un peu plus difficile car il marchait très vite et je ne pouvais voir ce qu'il mettait dans sa bouche. a la naissance de mon second enfant, Hugo, j'ai eu une aide deux fois par semaine pendant qu'Axel était en crèche toute la journée. Le reste du temps je me débrouillais seule. Maintenant, je suis aidée à temps complet. Mes enfants ont 6 et 4 ans et vont tous les deux à l'école. Cette note d'optimisme témoigne que l'on peut surmonter les problèmes au quotidien en étant aveugle, et que mon handicap n'entache pas mon bonheur d'être Maman.

Les personnes âgées mal-voyantes

Par Fernande, Alice, France, Michèle, Jean-Serge, Henriette, Bogda

Ces personnes sont atteintes de dégénérescence maculaire, parfois avec d'autres troubles associés. Cette maladie a transformé leur vie, entraînant de nombreuses difficultés au quotidien. Il faut d'abord prendre conscience de son état, l'accepter, arriver à faire face et s'organiser autrement. Il devient impossible ou très difficile de coudre, de faire le ménage, de lire, de faire la cuisine, de bricoler. Il faut accepter de devenir dépendant d'une tierce personne (pour les chèques, les factures, les papiers administratifs, les courriers ). Aller au super marché devient très difficile, Comment se repérer dans les rayons, choisir les articles, voir les prix, peser?

Impossible de conduire. Marcher dans la rue pose également problème, comment traverser les rues seul ? On ne peut plus visiter d'exposition de musée. Aller au restaurant n'est pas facile non plus, Un geste simple comme verser de l'eau dans un verre devient compliqué. Téléphoner devient difficile : à moins d'un téléphone adapté aux malvoyants, il est impossible de composer soi-même un numéro. Voyager n'est pas simple non plus : Comment récupérer sa valise si l'on ne peut pas voir l'étiquette qui l'identifie ? On met alors un repère très visible sur la valise. Dans l'avion il s'avère impossible de remplir les cartes de débarquement, on doit demander l'aide de l'hôtesse ou d'un voyageur. Malgré tout, des activités restent possibles grâce à une adaptation continuelle à son handicap. Certaines, comme France, parviennent à tricoter, à faire du crochet, tout en ayant recours à une tierce personne, en cas de problème.

L'association de livres enregistrés sur cassettes est très appréciée (mais la manipulation du magnétophone n'est pas évidente si l'on est seul). On peut écouter la radio, " regarder " la télévision (même si l'on ne voit pas réellement les images). Henriette arrive à jardiner. Tous aiment marcher mais le recours à un accompagnateur est indispensable. Grâce à la personne qui assure l'aide à domicile, nos amis du jeudi peuvent se rendre visite et aller rencontrer les personnes malvoyantes qui ne peuvent se déplacer. Les réunions du jeudi sont très appréciées. Tous affectionnent ces moments qui les sortent de leur isolement et leur permettent de rencontrer des personnes partageant les mêmes problèmes qu'eux. Les sorties, les repas sont toujours très attendus. Certains se sont même mis à l'informatique grâce aux cours dispensés par l'AVH, par des bénévoles et un matériel adapté. Malgré les difficultés de la vie quotidienne, tous ont essayé de s'adapter et conserver leur optimisme. Comme dit France en plaisantant : "l'avantage c'est qu'on ne voit pas nos rides quand on se regarde dans un miroir!!»

EVENEMENTS

* Journée Portes Ouvertes le 5 Otobre 2002 - Nous vous rappelons cette manifestation. Venez nous rendre visite, apprécier l'ensemble de nos réalisations directement sur place 38, rue Taragnat, et prendre connaissance des ateliers offerts.

* Préparation des cartes de voeux : chaque membre s'est mis au dessin pour vous présenter des cartes de voeux réalisées par eux-mêmes, et embossées en braille. Ces cartes seront vendues lors de la journée Portes Ouvertes, mais vous pouvez aussi passer commande, nous vous fournirons dans les meilleurs délais.

* Participation de trois jeunes au marathon - par Fabien, James et Kevin : a l'invitation de la Mairie de Nouméa, le bus de l'AVH nous a conduits à l'Hippodrome pour le marathon. Nous avons reçu un tee-shirt, une casquette fluo et un dossard. Dès le signal du départ, nous avons "démarré" avec l'aide de nos guides et sous les applaudissements. Après nous être désaltérés, nous avons eu la joie de monter sur le podium pour recevoir un diplôme et une médaille.

* Nous tenons à remercier "La Casserolette" qui a bien voulu offrir gratuitement des repas pendant les vacances scolaires comme elle le fait déjà tout au long de l'année pour les enfants déficients visuels.

* Notre famille s'agrandit avec la naissance de Bradley, né le 10 septembre, chez Hélène, notre dynamique et sympathique secrétaire et coordinatrice des activités du centre.

* Valéria est actuellement en Australie pour soins. Nous lui adressons tous nos voeux de rétablissement.

* Nos pensées vont à José et nous lui adressons, ainsi qu'à sa famille, nos sincères condoléances.

* Comme l'année dernière, le Magasin "L'Occitane" renouvelle l'opération 10 Francs sur les achats effectués. Cette somme de 10 F. est reversée à l'Association .

ACTIVITES

L'Atelier Culinaire : Où ? au Centre AVH - Quand ? le vendredi matin - Pourquoi ? pour nous aider à utiliser les ustensiles de cuisine, créer une ambiance sympathique et conviviale tant pendant la préparation que pendant le repas pris en commun, etc...

Jacqueline vous transmet la recette du PORC AUX CREVETTES

Ingrédients :

1 kg de porc ;
2 oignons ;
3 gousses d'ail ;
1 kg de crevettes ;
persil chinois ;
oignons verts ;
2 cuillères à café de sucre ;
2 cuillères à soupe de soyo ;
sel ;
poivre ;
thym.

Faire bouillir les crevettes avec deux gousses d'ail et une branche de thym ;

Réserver le bouillon ;

Emincer le porc et le faire bouillir avec du sel, du poivre et une gousse d'ail.

Couper les oignons et les faire dorer avec la viande de porc.

Rajouter les deux cuillères à café de sucre et deux cuillères à soupe de soyo.

Emincer les oignons verts et le persil.

Verser le bouillon de crevettes sur la préparation.

Garnir le plat des crevettes.

Servir avec des pommes de terre bouillies.

Les Handicapés et la Musique (J.Michel)

Un Atelier Musique a été créé dès l'ouverture du centre AVH en 1999 par un artiste aveugle Jean BADJOEL. Celui-ci, au fil des mois a formé les jeunes malvoyants pour la pratique de divers instruments de musique : guitare, batterie, synthétiseur et percussion. Les adhérents ont aussi été initiés aux divers travaux de vocalises qui leur permettent de mieux utiliser leur voix pour les chants. Un CD intitulé : " Malvoyants - Les compagnons de Jean BADJOEL » a pu être édité en l'an 2000 et vendu au profit de l'association. Vous pouvez toujours acheter ce CD au Centre de l'Association.

De plus, pour cette année 2002, une entente entre les jeunes de l'ACH de Mont-Ravel et de l'AVH, permet aux musiciens en herbe de profiter des divers instruments de musique et travailler ainsi sur leurs propres compositions en espérant un jour se produire en concert ou en studio. Où : Maison de quartier de Sainte Marie. Quand : chaque mardi après-midi de 13.00 à 16 Heures.

Atelier Informatique

Depuis le mois d'Août, Marie, une bénévole, enseigne aux débutants une méthode de dactylographie et une initiation à l'informatique. Où ? Au centre. Quand : le jeudi après-midi de 13 H 30 à 15 H 30.

Sortie Pique-Nique Champêtre - par Johanna, Nelly, Jean-Michel, Karl Christophe HALBIN, adhérent de notre association, et ses parents, nous ont reçus chez eux pour une journée de détente à Tomo, le 14 septembre 2002. Une dizaine de voitures et le minibus de l'Association ont été nécessaires pour le transport de plus de quarante personnes, adhérents, parents, et amis en provenance de Nouméa, Koumac, La Foa, Païta, Dumbéa, Mont Dore.

Tout le monde s'est retrouvé vers 11 heures sur la pelouse de la maison Halbin, un groupe de jeunes voisines, guitaristes et chanteuses nous ont accueillis par de jolis chants en wallisien et bichlamar. Nous avons fait ronfler le charbon de bois, le barbecue aidé par un petit alizé, nous enveloppait du fumet de ses grillades, et cela sous un beau soleil. Chacun a déballé ses glacières, salades, cakes aux olives, terrines de poisson, sushi, jus de fruits, recouvrent les tables, puis … les assiettes se remplissent et se vident avec gourmandise, les plats vont et viennent de table en table, les discussions vont bon train, on se retrouve, on fait connaissance, on échange des noms de lieux, de personnes (ah, oui, c'est famille avec...), on échange aussi des petits conseils pour le quotidien. Les jeunes jouent de la guitare sous le flamboyant. Vers 14h30, tout ce petit monde est sur le chemin pour une marche jusqu'au wharf, puis destination la case-atelier de Mr Lemaître, sculpteur. On admire et on décrit, certaines oeuvres repartent dans le coffre des voitures.

a 17h30 c'est l'au-revoir général et retour dans les foyers. Paraît que dans le minibus c'était pas triste, dans les voitures non plus. Journée rencontre enrichissante et satisfaction générale. a refaire. Un grand merci à tous.

INFOS PRATIQUES

Au sommaire de notre prochain numéro : l'application du braille ; la fête de fin d'année de l'AVH ; entre autres...

ENSEMBLE, AIDONS LES AVEUGLES ET MALVOYANTS

a ROMPRE LEUR ISOLEMENT ET a AMELIORER LEUR VIE QUOTIDIENNE.

Dons et legs - CCP 14158 01022 0000910X051 25

Vous avez l'esprit créatif, associatif, vous aimeriez donner de votre temps, nous sommes dans l'attente du savoir-faire que vous pourriez nous transmettre.

Claudine Marchive
Courriel : claupe@canl.nc


LaCriée, liste de distribution d'information générale concernant les déficients visuels.

 


Dernière mise à jour de cette page :  8 octobre 2002


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

L'amitié de l'abbé Palluy constitua un tournant dans la vie de Louis Braille. Tous les jours, le curé amenait l'enfant dans la campagne environnante et l'initiait à la flore par le toucher et l'odorat. Fasciné et touché par la curiosité intellectuelle du jeune Braille, il fit tout son possible pour lui assurer un meilleur avenir qu'une vie de dépendance, limitée par le manque d'éducation.

TyphloPensée

« Il vaut mieux un œil douloureux que les deux aveugles. »

Proverbe anglais

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 2 septembre 2019
© 1996/2019; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.