Vous consultez : Le Typhlophile / Tisser des liens
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Tisser des liens

Quatre cannes blanches.

Mercredi 13 décembre 2017 à 06:16:28 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'une calculatrice scientifique.
Une calculatrice scientifique parlant français. Celle-ci a été inventée par un québécois, Gaston Ozilot, durant les années 1980 et jusqu'à ce jour, elle est la seule à avoir ces caractéristiques.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Tisser des liens

VISION INCA (Volume 3, numéro 1) printemps 2000
Revue nationale de l'I.N.C.A.
(Ce texte est reproduit avec l'autorisation de l'éditeur)

Émile Ouellet, 42 ans, abonné de la Bibliothèque de L'INCA, croit qu'il est important et enrichissant de tisser des liens. Ce technicien senior en production braille de Montréal a apprivoisé le « merveilleux monde de l'Internet » il y a quatre ans. Il dirige maintenant bénévolement et par plaisir un site Web pour francophones handicapés visuels et « rencontre » ainsi en ligne chaque semaine plusieurs centaines de visiteurs.

Après avoir effectué des études collégiales en sciences humaines, M. Ouellet s'est intéressé à l'informatique et a suivi quelques cours. En 1996, il « plonge pieds et mains liés » dans l'Internet. Son site Web « Le Typhlophile » (du grec tuphlos « aveugle » et philos « ami ») est le premier site francophone dédié à la déficience visuelle. Le Typhlophile (http://typhlophile.com) contient des données fort intéressantes sur la cécité et le braille ainsi que divers outils de navigation sur Internet. Il comprend aussi un groupe de discussion, une zone de cyberbavardage vocal, un engin de recherche et un guide de ressources, de même que de nombreux liens vers d'autres sites fort utiles pour les personnes aveugles ou leurs proches.

Et Le Typhlophile n'est pas le seul site Web à bénéficier des compétences de M. Ouellet. Émile Ouellet a collaboré aux sites de l'Institut Nazareth et Louis-Braille (INLB), de l'Union francophone des aveugles et du club de hockey sonore Les Hiboux de Montréal.

M. Ouellet a travaillé comme réceptionniste au ministère de l'Éducation, puis comme agent de liaison pour un organisme de personnes aveugles ou handicapées visuelles, avant d'entreprendre une carrière en production braille en 1993. Quelles aides visuelles a-t-il trouvées utiles au cours de sa vie professionnelle? L'ordinateur, bien entendu, et l'afficheur braille. Il utilise maintenant l'environnement Windows, avec lecteur sonore d'écran, ainsi qu'une unité de reconnaissance de caractères pour accéder à des documents imprimés. Pour certains courts textes, il emploie un ancien appareil électronique portatif appelé Optacon qui convertit l'imprimé en impulsions électriques reproduisant les caractères imprimés.

Émile Ouellet aime apprivoiser les plus récentes découvertes informatiques, non seulement pour lui-même, mais aussi pour les nombreux visiteurs de sa vitrine virtuelle, car il est essentiel que Le Typhlophile soit aussi accessible que possible. « Pour m'en assurer, il n'y a rien de mieux que d'utiliser toutes ces aides », déclare-t-il.

Les personnes qui utilisent un ordinateur savent combien il peut être frustrant de ne pas réussir une opération. Comment M. Ouellet parvient-il à surmonter cette déception? « Je suis de nature assez tête dure, annonce-t-il, je n'aime pas que la machine ait le dessus sur moi. J'essaie de trouver une autre façon de parvenir à mes fins. Quand rien ne va, avec un programme par exemple, je le laisse dormir un peu et j'y reviens plus tard en souhaitant que ça aille mieux. »

Quels conseils donne-t-il? Entrez en relation avec des personnes qui vivent les mêmes problèmes que vous. Participez à des groupes de discussion sur Internet, plusieurs d'entre eux sont même consacrés à des produits en particulier. « Il n'y a rien de mieux que les échanges pour parfaire nos connaissances dans ce secteur en constant changement », déclare M. Ouellet.

Tout au long de sa vie professionnelle, M. Ouellet a aussi travaillé bénévolement auprès de nombreux organismes pour personnes handicapées qwvisuelles ou autres. Ce travail lui a permis de demeurer actif tant sur la scène locale, que régionale ou provinciale. Il s'agit encore et toujours de tisser des liens!



Dernière mise à jour de cette page :  21 mars 2000


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

Environ 5 millions de personnes souffrent de glaucome en Amérique du Nord, près de la moitié d'entre elles ignorent leur état parce qu'en général, elles ne ressentent aucun symptôme avant-coureur.

TyphloPensée

« Ecouter, c'est encore voir un peu, pour l'aveugle. »

Paul Rougier - La première sonate

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2017; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.