Vous consultez : Le Typhlophile / Internet aide les aveugles à gagner en autonomie
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Internet aide les aveugles à gagner en autonomie

Quatre cannes blanches.

Lundi 21 mai 2018 à 18:12:55 HaE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'une planche de jeu braille.
La Planche de jeux Braille un outil unique de pédagogie et de loisirs! Cette Planche de jeux Braille permet à son utilisateur de réaliser n'importe lequel des jeux de mots et de chiffres qui existent sur le marché!





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Internet aide les aveugles à gagner en autonomie

Mercredi 1 mars 2000

Par Carl Hartman

WASHINGTON (AP) -- Internet peut aussi aider les aveugles. Ils sont une dizaine de milliers aux États-Unis à surfer sur le Web grâce à un logiciel qui convertit les signaux électroniques en braille et leur permet ainsi de faire leurs emplettes de chez eux.

«Quand j'allais dans un magasin de musique, je dépendais de quelqu'un d'autre pour lire les titres des CD», explique Charlie Crawford, directeur exécutif du Conseil américain des aveugles, lui-même non-voyant depuis 30 ans. «Maintenant je peux les trouver tout seul», dit-il ajoutant avoir désormais accès à une «pléthore» d'informations.

«Je n'ai pas besoin de voiture, alors je peux m'acheter du matériel informatique», déclare de son côté Judith Dixon, une responsable de la Bibliothèque du Congrès américain, aveugle de naissance.

Moins de la moitié des Américains ont accès à un ordinateur, contre plus des trois-quarts de la population handicapée, souligne M. Crawford. Un logiciel spécial permet d'imprimer les caractère en relief du braille sur une feuille de papier grâce à l'aide d'un appareil coûtant au moins 3.000 dollars (20.300 FF/3.100 euros), relié à l'ordinateur comme une imprimante classique.

Autre solution, un système d'affichage vendu à partir de 5.000 dollars (33.900 FF/5.168 euros), également relié au terminal, produit des caractères en braille à l'aide de minuscules épingles en métal. «Le mien tient sous le clavier, c'est pratique», observe Mme Dixon.

Les épingles sortent d'un demi-centimètre de la partie supérieure d'une boîte en métal, formant 40 ou 80 lettres à la fois, soit cinq à 15 mots. Le lecteur suit le texte dans son défilement mais ne peut en garder une copie permanente. Ces dispositifs permettent aux non-voyants de lire la plus grande partie du texte apparaissant dans les pages Web.

Beaucoup d'aveugles utilisent également Internet grâce à un logiciel qui transforme les signaux électroniques en texte lu à haute voix. Seuls quelques-uns parmi eux, peut-être un sur dix, lisent le braille, selon Charlie Crawford. Ce logiciel à l'avantage d'être moins cher que les autres dispositifs.

La Bibliothèque du Congrès propose sur le Net les textes de plus de 2.850 ouvrages en braille depuis août dernier. Chaque utilisateur doit s'inscrire et prendre un mot de passe pour satisfaire aux lois sur les droits d'auteur. Des magazines mensuels devraient bientôt être disponibles. «Nous avons 526 utilisateurs enregistrés, dont des bibliothèques, et nous en comptons environ dix nouveaux par jour», précise Mme Dixon.

Cette même bibliothèque a commencé à proposer dans les années 30 des «livres parlants» pour les aveugles enregistrés sur des disques, puis plus tard sur des cassettes. Près de 800.000 utilisateurs ont aujourd'hui accès à des milliers de titres dans 55 langues.

D'ici environ 2005, la bibliothèque espère proposer des livres parlants numériques qui se présenteraient sous la forme d'un bout de plastique de la taille d'une carte de crédit. Ils seraient «lus» par une machine pas plus grosse qu'une petite radio portable.

Les fabricants d'ordinateurs proposent divers systèmes d'aide à l'intention des handicapés. Une «messagerie instantanée» par exemple, permet aux sourds de mener une conversation rapide sur des écrans d'ordinateur.



Dernière mise à jour de cette page :  25 août 2002


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

Victor-B. Rousselot, prêtre français de la compagnie de Saint-Sulpice, avec la collaboration des Sœurs Grises, fonde à Montréal en 1861, l'Institut Nazareth, première école pour jeunes aveugles du Canada.

TyphloPensée

« Au pays des cyclopes, les borgnes sont aveugles. »

Philippe Geluck - Le succulent du chat

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2018; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.