Vous consultez : Le Typhlophile / Jean Cypihot
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Jean Cypihot

Quatre cannes blanches.

Dimanche 17 décembre 2017 à 09:00:31 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'un lecteur de livres numériques.
La première version du Victor Reader un lecteur de livres numériques adapté pour les personnes handicapées visuelles. Ces livres numériques utilisent le standard DAISY.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Jean Cypihot

3 juillet 2009

Monsieur Jean Cypihot, qui s'est fait connaître comme un grand philanthrope montréalais ainsi que de la région de Joliette, est décédé le samedi 27 juin 2009, au Pavillon Sainte-Clothilde de Joliette, Québec, à l'âge de 95 ans.

Né à Montréal, le 16 juillet 1913, il était le fils de Henriette St-Charles et du Docteur Hector Cypihot qui fut président de l'Alliance Nationale et premier président de l'Institut Canadien pour les aveugles. Il a suivi des études classiques au séminaire de Joliette et au Collège Bourget de Rigaud. En Europe de 1948 à 1950, il a suivi des études en pédagogie comparative pour les handicapés visuels.

Éducateur de formation, il a œuvré pendant de nombreuses années auprès des personnes aveugles, fondant notamment en 1953, l'Institut Louis-Braille à Westmount qu'il fut alors appelé à diriger avec le Père Rolland Campbell lui-même aveugle et une petite équipe d'enseignants dévoués. Cette nouvelle institution offrait son enseignement aux jeunes garçons aveugles francophones du Québec et d'ailleurs au Canada. Quelques années plus tard, L'Institut Louis-Braille déménage à Longueuil dans des locaux beaucoup mieux adaptés pour la clientèle toujours croissante. En 1975, l'Institut Louis-Braille fusionne avec l'Institut Nazareth pour devenir l'Institut Nazareth et Louis-Braille que nous connaissons maintenant comme centre de réadaptation en déficience visuelle.

En plus d'être l'un des pionniers de la formation chez les aveugles au Québec, Jean Cypihot fut vice-président de la Fondation Cypihot-Ouellette pour les étudiants handicapés visuels. Il fut décoré de l'insigne de l'Institut Nazareth Louis-Braille et reçut un parchemin de l'Institut National pour les aveugles, en appréciation de sa participation active à l'avancement social et culturel des personnes handicapées visuelles au Québec. Sa soeur Jeanne, décédée en 1985, fut la première femme aveugle bachelière au Québec.

Tout au long de sa vie, sa philanthropie l'a amené, en plus de ses œuvres envers les personnes aveugles, à s'associer à plusieurs institutions, dont le Musée d'art contemporain de Montréal, où il fut le premier grand donateur francophone, puis la Fondation Père Lindsay dont il a été vice-président dès ses débuts en 1996. Généreux donateur, il aura permis de lancer la construction de la première résidence pour les professeurs du Camp musical de Lanaudière. Cette résidence porte le nom de «Villa Cypihot» en son honneur.

Monsieur Cypihot fut bienfaiteur des Moniales de Bethléem et de L’Assomption de Chertsey. Il fut membre à vie du Musée d’art contemporain de Montréal et du Musée d’art de Joliette. Il fut également membre à vie du Club Richelieu de Joliette et officier de la Confrérie des Vignerons de Saint-Vincent.

Dans la région de Joliette, on lui doit une participation financière importante pour la réalisation de la Maison Jean Cypihot au Camp musical de Lanaudière, de même que pour la salle de la bibliothèque du Cégep de Joliette. Il participa aussi à l’édification du gymnase du Collège Champagneur de Rawdon et procéda à l’achat d’équipement thérapeutique à la résidence pour les jeunes sclérosés de Joliette. Il faut ajouter aussi sa participation financière à diverses campagnes de financement du Musée d’art de Joliette et du Festival de Lanaudière.

En 1998, il fut reçu membre de l’Ordre du Canada par l'Honorable Roméo Leblanc, alors Gouverneur général du Canada. Il fut nommé citoyen d’honneur de la Ville de Joliette en 1999 et diocésain d’honneur du diocèse de Joliette en 2003. Finalement, il fut également Chevalier Grand-Croix de l’ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem et reçut un diplôme «Bene Merentium Proprium » du Vatican.

Ce court texte a été rédigé à partir des sources suivantes :



Dernière mise à jour de cette page :  3 juillet 2009


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

En ce 17 décembre de l'an de grâce 2004. Québec : Sanction de la Loi numéro 56, loi assurant l'exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale.

Saviez-vous que :

Une étude américaine publiée en 1982 démontre que la reconnaissance des aveugles comme citoyens à part entière est loin d'être acquise. De plus, il appert qu'un niveau d'étude plus élevé favorise d'une manière significative l'atteinte de cet objectif.

TyphloPensée

« Il y a du plaisir à rencontrer les yeux de celui à qui l'on vient de donner. »

Jean De La Bruyère.

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2017; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.