Vous consultez : Le Typhlophile / Évaluation des programmes d'échange KPD pour la greffe de rein par donneur non apparenté
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Évaluation des programmes d'échange KPD pour la greffe de rein par donneur non apparenté

Quatre cannes blanches.

Jeudi 5 décembre 2019 à 17:54:21 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'une montre braille.
Pour lire l'heure, la personne aveugle doit ouvrir le couvercle de la montre et toucher la position des aiguilles.





Partager la page sur Facebook

Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Évaluation des programmes d'échange KPD pour la greffe de rein par donneur non apparenté

14 octobre 2005

Ambassade de France aux États-Unis
Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique (ADIT)

_________________________

S&T Presse USa - BULLETIN ÉLECTRONIQUE DES ÉTATS-UNIS

Mission Scientifique et Technologique - Ambassade de France à Washington

---------------------------
-> Médecine
---------------------------

Évaluation des programmes d'échange KPD pour la greffe de rein par donneur non apparenté

Pour la première fois aux États-Unis, une étude parue dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) s'est penchée sur l'efficacité des transplantations rénales croisées entre paires de donneur/receveur. Cette approche, désignée en anglais sous le nom de "kidney paired donation" (KPD), a été suggérée il y a 20 ans afin de palier le manque chronique de greffons. Elle permet de proposer à un patient un rein en provenance d'un tiers, lorsqu'un ami ou parent prêt à l'aider s'est révélé incompatible ; en échange, ce proche s'engage à son tour à faire don d'un rein à un étranger. Les chercheurs de l'Université Johns Hopkins ont suivi 22 patients ayant bénéficié de ce type de programme pendant une moyenne de 13 mois. Aucun des transplantés n'est décédé et le taux de survie du greffon a atteint 95%. Ces résultats, équivalents à ceux des greffes par donneur vivant apparenté, démontrent le potentiel de l'approche KPD. Selon Robert Montgomery et ses collègues, la mise en place d'un registre national de compatibilité pourrait permettre à de nombreux malades, qui ne peuvent recevoir un rein d'un proche, d'être tout de même opérés. Les problèmes éthiques et logistiques liés à cette pratique ne doivent évidemment pas être négligés. Ils ont d'ailleurs largement freiné le développement des programmes KPD : aux États-Unis, seuls 64 patients en tout en ont bénéficié et de nombreux pays n'autorisent toujours que la transplantation par donneur vivant lorsque celui-ci est apparenté au receveur. (IS / S&T Presse)

________________________________________________________________________

L'abonnement au S&T Presse / BE USa est libre et gratuit. Merci de faire connaître ce bulletin à vos collègues ou relations.

Demande d'abonnement : www.france-science.org/home/subscript.asp

________________________________________________________________________

Ambassade de France aux États-Unis

Site Web : www.france-science.org

________________________________________________________________________

ADIT - Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique
2, rue Brulee - 67000 Strasbourg - France
Téléphone : +33 3 88 21 42 42
Télécopieur : +33 3 88 21 42 40

Site Web : www.adit.fr



Dernière mise à jour de cette page :  14 octobre 2005


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

Une étude américaine publiée en 1982 démontre que la reconnaissance des aveugles comme citoyens à part entière est loin d'être acquise. De plus, il appert qu'un niveau d'étude plus élevé favorise d'une manière significative l'atteinte de cet objectif.

TyphloPensée

« Nous avons les défauts d’autrui dans l’oeil et les nôtres dans le dos. »

Sénèque

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 23 septembre 2019
© 1996/2019; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.