Vous consultez : Le Typhlophile / Découverte d'une protéine qui régule le niveau d'insuline
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Découverte d'une protéine qui régule le niveau d'insuline

Quatre cannes blanches.

Samedi 21 juillet 2018 à 20:44:23 HaE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'une machine à SwellTouch.
Cet appareil permet de reproduire des graphiques en relief sur du papier SwellTouch. Procédé par lequel, sous l'effet de la chaleur, l'encre prend du volume pour donner un relief sur le papier.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Découverte d'une protéine qui régule le niveau d'insuline

4 mars 2004

________________________________________________________________________

Ambassade de France en Allemagne
Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique (ADIT)

_________________________

BULLETIN ÉLECTRONIQUE D'ALLEMAGNE - "Sciences Allemagne"
du Service pour la Science et la Technologie de Berlin

Hebdomadaire - numéro 180 - 3 mars 2004

---------------------------
-> BIOTECHNOLOGIES
---------------------------

Découverte d'une protéine qui régule le niveau d'insuline

L'équipe du Pr Michele Solemina, de la faculté de médecine Carl Gustav (Université technique de Dresde), a mis en évidence l'influence de la protéine PTB (Polypyrimidine tract-binding proteine) sur la régulation de la production et de la distribution de l'insuline dans le pancréas.

Pour ce faire, les chercheurs ont étudié l'effet de cette protéine sur les cellules pancréatiques de rats. Ils ont ainsi démontré qu'une plus grande activité de la PTB conduit à une production renforcée de composants de stockage de l'insuline dans les cellules pancréatiques du rat. La contrepartie de cette observation se vérifie aussi : si l'activité de la protéine PTB diminue, la distribution d'insuline chute.

Cette découverte pourrait à l'avenir devenir une piste thérapeutique intéressante. Les voies de signaux, qui régulent les fonctions de la protéine, pourraient jouer un rôle crucial dans le développement de médicaments contre le diabète.

Ces résultats sont publiés dans le numéro du mois de mars de la revue spécialisée "Nature Cell Biology).

Contacts :
- Medizinische Fakultat Carl Gustav Carus der TU Dresden, Experimentelle Diabetologie,
Prof. Michele Solimena, Tél. : +49 0 351 458 6612, Téléc. : +49 0 351 458 6330

Sources : Depeche idw, 23/02/2004

Rédacteur : Gabrielle Frehaut, gabrielle.frehaut@diplomatie.gouv.fr

________________________________________________________________________

L'abonnement au BE Allemagne est libre et gratuit. Merci de faire connaître ce bulletin à vos collègues ou relations qui pourraient être intéressés.

Demande d'abonnement :
Courriel : subscribe.be.allemagne@adit.fr

________________________________________________________________________

Service pour la Science et la Technologie Ambassade de France en Allemagne
Pariser Platz 5 - D-10117 BERLIN
Téléphone : +49 30 590 03 92 57
Télécopieur : +49 30 590 03 92 65
Courriel : sciencetech@botschaft-frankreich.de
Site Web : www.wissenschaft-frankreich.de

________________________________________________________________________

ADIT - Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique
2, rue Brulee - 67000 Strasbourg - France
Téléphone : +33 3 88 21 42 42
Télécopieur : +33 3 88 21 42 40
Courriel : be.allemagne@adit.fr
Site Web : www.adit.fr



Dernière mise à jour de cette page :  4 mars 2004


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

Charles Bonnet (1720-1793) Naturaliste et philosophe suisse, découvreur de la parthénogénèse (la reproduction sans fertilisation) et qui a élaboré la théorie de l'évolution. Bien que Bonnet était un avocat, sa vraie passion était les sciences naturelles. S'attardant d'abord à l'entomologie, il a étudié le comportement des aphides, et a découvert que l'insecte femelle pouvait se reproduire sans fertilisation par le mâle. En 1742, il a découvert que les chenilles et les papillons respirent par leurs pores, qu'il a nommées stigmates. Bonnet s'est ensuite intéressé à la botanique, en y étudiant les structures et les fonctions des feuilles.

Atteint de cécité, il s'est intéressé cette fois à la philosophie. Dans ses - Considérations sur les corps organisés - (1762), il élabora une théorie selon laquelle tout organisme femelle contient dans ses cellules sexuelles une quantité infinie d'individus préformés, entraînant l'immortalité et l'immuabilité des espèces. Dans la Palingénésie philosophique - (1769) il a élaboré l'idée que la Terre subi périodiquement des catastrophes universelles qui détruisent presque toutes les espèces vivantes, dont les survivantes accèdent au prochain stade évolutif. Bonnet a été le premier à employer le mot - évolution - dans un contexte biologique. Dans son - Essai de psychologie - (1754) ainsi que dans - Essai analytique sur les facultés de l'âme - (1760), il avait déjà entrevu la psycho-physiologie.

TyphloPensée

« Ce n'est pas l'amour qu'il fallait peindre aveugle, c'est l'amour-propre. »

Voltaire - Extrait d'une Lettre - 11 Mai 1764

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2018; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.