Vous consultez : Le Typhlophile / Transplantation et diabète : de la pratique aux pratiques
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Transplantation et diabète : de la pratique aux pratiques

Quatre cannes blanches.

Dimanche 10 décembre 2017 à 22:54:44 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'un Dymo braille.
Cet appareil permet d'écrire en braille sur du ruban Dymo.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Transplantation et diabète : de la pratique aux pratiques

6 juin 2003

Ambassade de France aux États-Unis
Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique (ADIT)

_________________________

S&T Presse USa - BULLETIN ÉLECTRONIQUE DES ÉTATS-UNIS

Mission Scientifique et Technologique - Ambassade de France à Washington

Tri-hebdomadaire - numéro 470 - 06 juin 2003

---------------------------
-> Médecine / Pharmacie
---------------------------

Transplantation et diabète : de la pratique aux pratiques

Il y a trois ans, des chercheurs canadiens réussissaient la première transplantation de cellules bêta, prélevés sur le pancréas d'un donneur décédé, dans le foie de malades atteints de diabète de type I. À l'époque, les 8 patients opérés avaient pu abandonner les injections quotidiennes d'insuline, apportant l'espoir d'une future thérapie. Afin de s'assurer que la procédure mise au point par l'équipe d'origine pouvait donner les mêmes résultats en étant pratiquée par d'autres, une nouvelle étude a été engagée auprès de 23 diabétiques, tous sévèrement malades, dans neuf centres de cinq pays différents. Cette fois, le succès a été moins net. Au total, douze patients ont arrêté de prendre de l'insuline (après une, deux ou trois injections de cellules), tandis que trois n'ont pu que réduire cette prise. Six autres ont subi un phénomène de rejet des transplants et deux ont abandonné en raison des effets secondaires liés aux médicaments immunosuppresseurs. Fait marquant, le pourcentage de réussite chez les patients traités par les Canadiens et leurs deux principaux collaborateurs américains a atteint 90% contre seulement 23% pour ceux opérés ailleurs. Ces chiffres montrent la difficulté de transmettre un protocole et un savoir-faire échafaudés par des années d'expérimentation. Par ailleurs, certains centres se sont heurtés à des réglementations locales attribuant préférentiellement les organes aux personnes qui en ont besoin en entier, ce qui ne laissait pour le projet de transplantation de cellules bêta que des pancréas de moins bonne qualité.

________________________________________________________________________

L'abonnement au S&T Presse / BE USa est libre et gratuit. Merci de faire connaître ce bulletin à vos collègues ou relations.

Demande d'abonnement : www.france-science.org/home/subscript.asp

________________________________________________________________________

Ambassade de France aux États-Unis
Courriel : stpresse@ambafrance-us.org
Site Web : www.france-science.org

________________________________________________________________________

ADIT - Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique
2, rue Brulee - 67000 Strasbourg - France
Téléphone : +33 3 88 21 42 42
Télécopieur : +33 3 88 21 42 40
Courriel : be.usa@adit.fr
Site Web : www.adit.fr



Dernière mise à jour de cette page :  6 juin 2003


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

Au cours des derniers siècles, dans différents pays, des hommes se sont penchés sur le problème d'un alphabet pour les aveugles. L'un des plus étranges est certainement cette méthode qui emploie des nœuds disposés sur une corde. Toutes sortes de lettres en relief ont été proposées, en bois, en cire, voire un alphabet réduit à des formes géométriques en relief.

TyphloPensée

« La richesse donne de la beauté aux laids, des pieds aux boiteux, des yeux aux aveugles, de l'intérêt aux larmes. »

Proverbe russe

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2017; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.