Vous consultez : Le Typhlophile / Bulletin CNPSAA – infos 23
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Bulletin CNPSAA – infos 23

Quatre cannes blanches.

Vendredi 15 décembre 2017 à 01:27:53 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'une machine unimanuelle à écrire le Braille.
Principalement utilisée pour la re-transcription braille. Pendant qu'une main procède à la lecture, de l'autre, il est possible d'écrire. La Perkins Brailler a été inventée par un Américain Frank H. Hall à la fin du XIXe siècle. Un clavier de 9 touches permet de reproduire les 64 symboles braille et d'effectuer toutes les tâches requises pour l'écriture. De construction robuste, elle n'a à peu près pas connu de transformation majeure et elle est toujours en usage malgré l'avènement des systèmes informatisés.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Bulletin CNPSAA – infos 23

30 juillet 2008

N°2008 - 23 – Numéro Spécial- 30 JUILLET 2008

SOMMAIRE


1) EDITORIAL

Célébrer Louis Braille, lui rendre hommage pour tout ce qu’il nous a permis de faire grâce à l’écriture qui porte son nom, n’est pas seulement un devoir collectif pour tous les aveugles, mais bien une juste obligation pour chacune et chacun d’entre nous qui doit se sentir personnellement concerné(e) et avoir à cœur de s’associer, d’une façon ou d’une autre, à toute action menée à cette fin.

Nous réussirons ensemble, mais chaque maillon de la chaîne, vous, moi, est indispensable, pour que tout au long de l’année 2009, Louis Braille soit fêté, remercié, pour que le « grand public » du monde entier parle de lui et de nous. 200 ans après sa naissance, ce « génial inventeur » continuera ainsi, par la communication et sous une autre forme que l’écriture, à améliorer la situation sociale des 40 millions d’aveugles sur les cinq continents.

Son pays natal, la France, doit être exemplaire. C’est pourquoi je lance aujourd’hui un vibrant appel à tous les lecteurs de cet éditorial, afin qu’en s’associant à l’une ou l’autre des actions décrites ci-dessous, chacune et chacun apporte sa pierre au merveilleux édifice que nous voulons construire, et soit fier(e) de l’avoir fait.

Parmi les actions accessibles à tous, inscrire un message sur le livre d’or qui sera déposé dans la maison natale de Louis Braille à Coupvray, est simple, facile et permet de témoigner pour longtemps de notre reconnaissance. Seulement 17 personnes l’ont fait aujourd’hui. Pouvons-nous prendre le pari d’atteindre les 1 000 témoignages ? J’y crois, et déposerai le mien dès ce soir. Faites comme moi, nous vous tiendrons régulièrement informés, jusqu’en juin 2009, du nombre de signataires.

La journée du 4 janvier 2009 sera tour à tour recueillie, officielle, festive, à travers une messe dans la chapelle de l’INJA (où enseigna Louis Braille), une cérémonie au Panthéon (où il repose), un concert d’orgue à Notre Dame de Paris.

Les congrès organisés à l’UNESCO en janvier par l’AVH et l’INJA, puis à Coupvray en juin par le CINAL, rassembleront d’éminentes personnalités françaises et étrangères qui nous parleront du braille et de son avenir en janvier, de la situation des personnes aveugles et déficientes visuelles dans le monde d’aujourd’hui en juin. Soyons nombreux à venir les écouter, participer aux débats, nous retrouver autour de Louis Braille.

Le concours « Siaka Diarra » organisé par l’Union Francophone des Aveugles vous permettra d’écrire ce que, pour vous, représente le braille. Celui organisé par le GIAA a pour sujet « Dire le non-visuel », ce qui, sans être facile, peut s’avérer très original. N’hésitez pas à y participer, vous serez peut-être primé(e), mais attention : respectez les délais !

Une exposition attrayante circulera à travers la France, l’Europe et, pourquoi pas, le monde. Elle fera connaître le braille aux non initiés, mais vous y avez largement votre place ne serait-ce que pour en expliquer les subtilités !

Vous pouvez aussi inciter votre ville, département, votre région ou votre entreprise à la recevoir, il lui en coûtera 5 000 € la première semaine, 3 500 par semaine suivante.

Faites vous plaisir, honorez Louis Braille, retrouvez nous tout au long de cette année 2009 qu’il convient dès maintenant de préparer. Dans quelques mois il sera trop tard !

Nous comptons sur chacune et chacun d’entre vous, répondez « Présent(e) », en braille, bien entendu !

Paris, le 25 juillet 2008.

Philippe Chazal
Président du CNPSAA.

Retour au sommaire du document


2) LIVRE D’OR

NOUS LUI DEVONS L’ÉCRITURE, À VOTRE TOUR D’ÉCRIRE POUR LUI !

Avec le Comité International pour le bicentenaire de la Naissance de Louis Braille (CINAL), contribuez au livre d’or en hommage à notre génial bienfaiteur.

Dès aujourd’hui, souscrivez à ce livre rassemblant les témoignages de gratitude des aveugles du monde entier marquant leur attachement à l’écriture sans laquelle aucune intégration n’aurait été possible.

Déposé à la maison natale de Coupvray, ce livre symbolisera notre volonté commune de conquérir toujours plus de droits.

Les fonds qu’il permettra de recueillir aideront le CINAL à populariser nos besoins à l’occasion de l’événement unique qu’est le bicentenaire.

Trois possibilités vous sont offertes :

  1. 50 € : nom, prénom et lieu de résidence ;
  2. 75 € : dédicace de dix mots ;
  3. 100 € : dédicace de trente mots.

Nom :

Prénom :

Ville :

Dédicace de 10 mots :

Dédicace de 30 mots :

CINAL, 58 av. Bosquet 75007 Paris

Pour faire de 2009 une année utile aux déficients visuels du monde entier.

Retour au sommaire du document


3) JOURNÉE DU 4 JANVIER

Trois évènements majeurs auront lieu au cours de la journée anniversaire de la naissance de Louis Braille. Tous sont organisés par le CINAL. Il est également possible que La Poste choisisse ce jour pour procéder au lancement officiel du timbre qui sera édité à l’effigie de Louis Braille pour commémorer ce 200ème anniversaire.

A) MESSE À L’INJA

En fin de matinée, à une heure qui reste à préciser, une messe sera concélébrée par des prêtres aveugles en la chapelle de l’INJA. Cette messe sera retransmise sur les ondes de France Culture. La chapelle de l’INJA, lieu où enseigna Louis Braille, ne permet d’accueillir qu’un nombre limité de personnes. Il s’agira, surtout, des invités des pays étrangers, des participants ou des intervenants au congrès du lendemain. Nous espérons, cependant, que quelques places seront disponibles pour les aveugles qui souhaiteraient se recueillir à cette occasion. Nous ne manqueront pas de vous donner des précisions complémentaires quelques semaines avant la fin de l’année.

B) CÉRÉMONIE AU PANTHÉON

Durant l’après-midi, une cérémonie aura lieu sur la tombe de Louis Braille dans la crypte du Panthéon. Nous n’en connaissons pas encore le déroulement précis, mais il est probable qu’elle sera réservée à des personnalités officielles. Nous avons sollicité la participation du Président de la République et de membres du Gouvernement. David Blunkett, qui fut Ministre de l’Intérieur en Angleterre bien qu’étant lui-même non-voyant, sera présent, de même que les Présidents de l’Union Mondiale des Aveugles, de l’Union Européenne des Aveugles et des principales associations venus de pays du monde entier.

C) CONCERT D’ORGUE À NOTRE-DAME

Monsieur Jean-Pierre Leguay, organiste aveugle, titulaire des Grandes Orgues de Notre-Dame de Paris, donnera un concert au cours duquel seront interprétées les œuvres de compositeurs non-voyants. L’entrée sera libre et le concert ouvert à tous.

Retour au sommaire du document


4) CONGRÈS AVH / INJA

Du 5 au 8 janvier 2009, à l’occasion du 200ème anniversaire de la naissance de Louis Braille, l’Association Valentin Haüy, en partenariat avec l’Institut National des Jeunes Aveugles, organise un colloque d’envergure internationale qui sera placé sous le Haut Patronage du Président de la République, avec le soutien de l’UNESCO, de l’UMA (Union Mondiale des Aveugles), du CNPSAA (Comité National pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes) et du CINAL (Comité International pour la Commémoration du Bicentenaire de la Naissance de Louis Braille).

L’objet de ce colloque est de faire le point sur le développement actuel du braille en relation avec les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication. Le braille, combiné à l’informatique, est plus que jamais une question d’actualité, à un moment où les formes d’accès à la culture ne cessent de se diversifier.

Les évènements organisés dans le cadre de la commémoration du bicentenaire de la naissance de Louis Braille du 4 au 8 janvier 2009 seront l’occasion de se remémorer la vie et l’action d’un homme qui a permis aux personnes aveugles d’accéder à la culture, au savoir et à la connaissance. Outre la commémoration du souvenir de Louis Braille, des groupes de travail et ateliers sont prévus afin d’entamer une réflexion de fond sur le système braille. Le lieu choisi est le siège de l’UNESCO à Paris, symbole de paix et de culture.

Site officiel : www.avh.asso.fr/bicentenaire

A) LE PRÉ-PROGRAMME

Sous le Haut Patronage de Monsieur le Président de la République française.

Avec le soutien de l’UNESCO, de l’Union Mondiale des Aveugles, du Comité International pour la Commémoration du Bicentenaire de la Naissance de Louis Braille (CINAL), du Comité National pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes (CNPSAA) et en coopération avec la Commission nationale française pour l’UNESCO.

Du 5 au 8 janvier 2009.

Colloque international organisé par l’Association Valentin Haüy (AVH) et l’Institut National des Jeunes Aveugles (INJA)

« Braille 1809-2009 » L’écriture à 6 points et son avenir.

Siège de l’UNESCO

Entrée du Colloque : 125, avenue de Suffren - 75007 Paris

Métro : Ségur ou Cambronne

Plus de détails sur les journées :

Lundi 05 Janvier 2009

09h00 - 10h00 : Accueil des congressistes

10h00 - 10h45 : Président de séance : Philippe Chazal, France

Discours officiels

- Représentant de l'UNESCO

- Représentant du Gouvernement français

- Représentant de la Ville de Paris

- Président de l'Association Valentin Haüy

- Président de l'Institut National des Jeunes Aveugles

10h45 - 11h00 : pause

11h00 - 12h15 : Séance plénière « Louis Braille et son temps »

Président de séance : Tommaso Daniele, Italie

- Euclid Herie, Canada

- Françoise Madray-Lesigne, France

- Michael Mellor, USA

12h30 - 14h00 : DÉJEUNER

14h15 - 15h30 : Tables rondes « Le système braille et ses applications »

Au choix : musique, mathématiques, informatique

- Musique

Présidente : Kicki Nordström, Suède

William McCann, USA

Antonio Quatraro, Italie

Nadine Baptiste-Jessel, France

- Mathématiques

Président : Jean-Marie Cierco, France

Françoise Magna, France

Mateja Jencic, Slovénie

- Informatique

Présidente : Judy Dixon, USA

Christian Coudert, France

Pierre Ferland, Canada

Frédéric Brugnot, France

15h30 - 16h00 : pause

16h00 - 17h15 : Ateliers - au choix :

- Atelier (A) : Cartes de géographie - Dessins et Livres d'enfants en relief

Animateur : Philippe Claudet, France

Catherine Feignez, France

Kim Charlson, USA

Pierre Ferland, Canada

- Atelier (B) : Graphisme tactile, Espace, Œuvres d'Art

Animatrice : Hoëlle Corvest, France

Michel Bris, France

Cyrille Gouyette, France

Christian Bessigneul, France

- Atelier (C) : Le Braille et les Jeux

Animateur : Tommy Théberge, Canada

Lydia Gonzalez, Belgique

Alain Plourde, Canada

Mardi 06 Janvier 2009

Président de séance : Lord Colin Low, Grande-Bretagne

09h00 - 09h45 : Café d'accueil

09h45 - 10h50 : Séance plénière « Le braille dans les diverses langues du monde »

- exposé général : Pedro Zurita, Espagne

- le braille en japonais : Tetsuji Tanaka, Japon

10h50 - 11h10 : pause

Président de séance : Vincent Michel, France

11h10 - 12h15 : « Le braille dans les diverses langues du monde » reprise de la séance plénière

- le braille en arabe : Naser A. Al Mosa, Arabie Saoudite

- le braille dans les langues slaves : Vladislav Stepanov, Russie

12h30 - 14h00 : DÉJEUNER

14h15 - 15h30 : Table ronde « Unification du braille : succès et obstacles »

- Président : Richard Lavigne, Canada

- Jean-Marie Cierco, France

- Joseph Sullivan, USA

- Wiraman Niyomphol, Thaïlande

- Otto Prytz, Norvège

15h30 - 15h50 : pause

15h50 - 17h15 : Table ronde « Le point de vue des usagers à travers le monde : le braille dans les pays émergents »

- Président : Caty Cavaillès, France

- Paul Tézanou, Cameroun

- Imed E. Chaker, Tunisie

- Bouraïma Asmanou, Togo

- Boniface Gnonlonfoun, Bénin

17h30 : départ pour l'AVH

18h00 - 20h00 : Inauguration de la nouvelle médiathèque de l'AVH suivie d'un cocktail

Mercredi 07 Janvier 2009

Quelles perspectives pour le braille ?

Présidente de séance : Françoise Sabotier-Grenon, France

09h00 - 09h45 : Café d'accueil

09h45-11h15 : Séance plénière

Le braille face aux nouvelles technologies, complémentarité ou concurrence ?

- braille et insertion scolaire : Marie-Renée Hector, France

- braille et insertion professionnelle : Philippe Chazal, France

- braille et recherche scientifique : Joana Belarmino, Brésil

11h15 - 12h00 : pause et visite des stands

12h15 - 13h45 : DÉJEUNER

14h00 - 15h00 : Table ronde « Braille et vie quotidienne »

- Président : John Heilbrunn, Danemark

- Monica Maiorano, Italie

- Tonny van Breukelen, Pays-Bas

- Agathe Douvry, Séverine de Bock, France

15h00 - 16h00 : Table ronde « Insertion Sociale et Emploi »

- Président : Fred Reid, Grande-Bretagne

- Hervé Cochet, France

- Chuji Sashida, Japon

- Roger Cosandey, Suisse

Alternativement :

14h00 - 16h00 : Ateliers ludiques

16h00 - 16h20 : pause

16h20 - 17h30 : Session de clôture : sous la Présidence de l'Union Mondiale des Aveugles

Résultats des concours :

- « Le poinçon magique » organisé par l'Association Valentin Haüy et l'Union Francophone des Aveugles

- « Siaka Diarra », concours littéraire de nouvelles, organisé par l'Union Francophone des Aveugles

Synthèse des Travaux : Françoise Madray-Lesigne, France

Discours de clôture : William Rowland, Afrique du Sud

20h00 : BANQUET de CLÔTURE

Jeudi 08 Janvier 2009

Sur les traces du génial inventeur

Exposition historique : « Louis Braille, sa vie, son œuvre » : Institut National des Jeunes Aveugles, 56, boulevard des Invalides, 75007 Paris

(Objets en provenance du Musée Louis Braille de Coupvray, du Musée de l'Institut National des Jeunes Aveugles et du Musée de l'Association Valentin Haüy)

Parcours des cendres :

- visite par groupes du tombeau de Louis Braille au Panthéon

- et/ou visite de la maison natale de Louis Braille (participation au transport : 10 euros)

B) INSCRIPTIONS

L’inscription au colloque est validée dès réception du règlement des frais d’inscription.

Le montant de l’inscription est forfaitaire pour toute la durée du colloque, quelle que soit la durée de la participation.

Le montant de l’inscription est de 50 euros pour un règlement parvenu au Comité d’organisation avant le 30 septembre 2008. Au-delà de cette date, le montant est de 80 euros.

L’inscription se fait par formulaire (un formulaire par participant). Le formulaire d’inscription peut être téléchargé, complété et adressé au Comité d’organisation par mail ou imprimé, rempli manuellement et retourné par courrier postal. Des formulaires sont également à disposition sur simple demande téléphonique ou par courrier

Télécharger le formulaire d’inscription sur le lien : www.avh.asso.fr/bicentenaire/inscriptions/

Contacts :

Marie-Françoise Arnould
Comité d’Organisation Bicentenaire
Association Valentin Haüy
5 rue Duroc
75343 Paris Cedex 07
Téléphone : 01 44 49 27 27
Courriel : mf.arnould@avh.asso.fr

Christian Coudert
Comité d’Organisation Bicentenaire
Association Valentin Haüy
5 rue Duroc
75343 Paris Cedex 07
Téléphone : 01 44 49 27 27
Courriel : ch.coudert@avh.asso.fr

C) HÉBERGEMENT / RESTAURATION

L’hébergement et la restauration sont à la charge des participants et de leurs accompagnateurs. La réservation de l’hébergement est également de leur responsabilité.

- Hébergement :

Hôtels : à titre indicatif, une liste d’hôtels à proximité de l’Unesco a été transmise par l’Office du Tourisme de Paris et est téléchargeable ou disponible sur demande téléphonique ou par courrier au Comité d’organisation. Une liste complémentaire y est adjointe.

- Télécharger la liste des hôtels sur le lien : (Hôtels à proximité de l’Unesco, Hôtels 2, 3, 4 étoiles)

- Résidence hôtelière : pour un hébergement simple, plus éloigné de l’Unesco (environ 30 minutes par transport en commun), deux résidences hôtelières (l’une dans le 12ème arrondissement, l’autre dans le 13ème arrondissement) proposent des tarifs de l’ordre de 40 euros pour une chambre individuelle ou 28 euros par personne pour une chambre à deux lits). Un tarif de demi-pension est possible.

Contacter la centrale de réservation au 01 43 58 96 00 www.cisp.fr

Télécharger les tarifs www.avh.asso.fr/bicentenaire/inscriptions/hebergements_restauration

- Restauration :

Pendant la durée du colloque à l’Unesco uniquement (3 jours), le déjeuner est possible sur place au tarif de 15 euros. Les jours choisis sont à porter sur le formulaire d’inscription et le règlement doit s’effectuer avec les frais d’inscription.

- Banquet de clôture

Des informations seront fournies ultérieurement.

Contact :

Marie-Françoise Arnould
Comité d’Organisation Bicentenaire
Association Valentin Haüy
5 rue Duroc
75343 Paris Cedex 07
Téléphone : 01 44 49 27 27
Courriel : mf.arnould@avh.asso.fr

Christian Coudert
Comité d’Organisation Bicentenaire
Association Valentin Haüy
5 rue Duroc
75343 Paris Cedex 07
Téléphone : 01 44 49 27 27
Courriel : ch.coudert@avh.asso.fr

Retour au sommaire du document


5) CONGRÈS DE COUPVRAY

Congrès Coupvray

Congrès D.V-2009

18-20 juin 2009 - Coupvray

200 ans après Louis BRAILLE, aveugles et malvoyants dans le monde contemporain.

Dans un monde où tout est image, la déficience visuelle sévère et la cécité peuvent être légitimement considérées comme un handicap majeur.

Pourtant, il y a deux siècles, Louis Braille nous a démontré que le génie de l’homme était susceptible de venir à bout des obstacles les plus redoutables.

Près de deux siècles après cette invention décisive, où en sont aveugles et malvoyants du monde entier ?

Du 18 au 20 juin 2009, dans la ville où naquit Louis Braille, responsables politiques et économiques, enseignants et formateurs, médecins et chercheurs, psychologues et sociologues, hommes des médias et de la culture, qu'ils soient voyants ou déficients visuels, se retrouvent pour approfondir cette question et penser des solutions porteuses d’une espérance nouvelle.

- Lieu : site Eurodisney, commune de Coupvray.

- Langues du congrès : français, anglais, espagnol et italien.

- Organisation d’un espace rencontre et d’un espace exposition.

Contenu scientifique.

Par la confrontation de leurs travaux de recherche, de leurs expériences pratiques et de leurs réalisations, des professionnels de nombreuses disciplines et de cultures différentes, voyants, aveugles et amblyopes, mais ayant pour point commun leur intérêt pour la déficience visuelle, tentent de dégager des perspectives nouvelles d'intégration pour les personnes privées de vue.

Le congrès Coupvray DV-2009 se déroulera sur trois journées pleines. Chacune d'elles sera centrée sur un thème précis:

  1. Jeudi 18 juin : Aveugles et malvoyants dans le monde contemporain ou vivre sans voir.
  2. Vendredi 19 juin : Déficience visuelle et intégration, éducation et vie économique.
  3. Samedi 20 juin : Déficience visuelle médias et culture ou le difficile accès au monde de l'information et de la connaissance.

Chaque journée sera décomposée en deux sessions de 3 heures 30.

Chaque session débutera par une conférence introductive de 45 minutes, laquelle sera suivie de 4 exposés de 25 minutes. Un échange avec la salle clôturera chaque session.

Chaque journée s'achèvera par une table ronde réunissant les principaux intervenants de la journée et animée par un professionnel choisi en raison de ses compétences en la matière.

Un espace exposition contigu à la salle des délibérations permettra aux entreprises, aux associations et aux pays participants de présenter leurs initiatives.

Journée 1 : La personne déficiente visuelle dans le monde contemporain ou vivre sans voir.

Il s'agit d'une journée de témoignages d'aveugles ou malvoyants du monde entier qui seront amenés tout à la fois à nous faire partager leur expérience de déficients visuels et à présenter la situation des déficients visuels dans leur propre pays. Parmi les intervenants certains à ce jour, Mr David Blunkett, Grande-Bretagne, Mr William Rowland, Afrique du sud, Mme Leila Boussaid, Algérie....

Dans un monde où tout est image, comment approcher les choses de la vie, c'est-à-dire, apprendre, travailler, créer, en un mot vivre au cœur du monde, lorsque la vue vous manque ou vous abandonne.

A l'occasion de la première journée du congrès D.V 2009 qui s'ouvrira par une conférence introductive consacrée à la place des aveugles dans l'Histoire et qui soulignera les apports de la « révolution Braille », la parole sera donnée à huit personnalités aveugles ou malvoyantes de culture et d'horizons différents.

Au travers de leur propre témoignage, ancré dans leur vécu personnel, il leur sera demandé d'exposer comment, dans leur pays d'origine, malvoyance et cécité peuvent être abordées et compensées.

Journée 2 : Déficience visuelle et intégration.

Cette deuxième journée, le vendredi 19 juin, portera sur les problématiques d'insertion, avec une matinée consacrée à l'éducation et un après-midi consacré à l'intégration professionnelle. Le professeur Vileen Shah interviendra le matin pour nous présenter l'organisation de l'éducation des enfants déficients visuels aux Etats-Unis.

Dans un monde où la vision joue un rôle prépondérant dans les processus d'acquisition des connaissances et de production au sens le plus large du terme, comment malvoyants et aveugles peuvent-ils prendre toute leur place dans le monde scolaire et universitaire ainsi que dans celui de l'entreprise et de la vie économique en général ?

La deuxième journée du congrès D.V 2009 tentera de répondre à ces questions au travers de conférences et d’exposés prononcés sur les thèmes suivants :

  • L'éducation des enfants déficients visuels dans le monde contemporain, état des lieux et perspectives ; conférence.
  • La pratique du braille et le développement cognitif de l'enfant aveugle ou malvoyant ; exposé.
  • L'éducation des enfants déficients visuels : le modèle américain du nord ; exposé.
  • L'éducation des enfants déficients visuels: le modèle de l'Europe du Nord ; exposé.
  • L'éducation des enfants déficients visuels dans les pays émergeants ; exposé.
  • Aveugles et déficients visuels dans le monde du travail ; conférence.
  • L'emploi des déficients visuels et les nouvelles technologies ; exposé.
  • Déficience visuelle et formation professionnelle ; exposé.
  • L’entreprise et les déficients visuels : exposé.

Journée 3 : Déficience visuelle, médias et culture ou le difficile accès au monde de la connaissance.

La journée du samedi 20 juin portera sur l'accès aux medias et à la culture avec l’intervention du Ministre de la Culture danois qui présentera le projet de lecture publique au Danemark; nous pensons à l'intervention de la Bibliothèque Nationale du Congrès de Washington et également à une intervention de Madame Hoëlle Corvest sur tout ce qui touche au tactile.

Dans un monde où le visuel en général et l'image en particulier sont les principaux vecteurs de la formation et de la connaissance, le handicap visuel, s'il n'est pas compensé, devient indiscutablement cause d'exclusion.

La troisième journée du congrès D.V 2009 tentera, au travers d'une conférence et de six exposés, de proposer des démarches concrètes permettant d'éviter qu'aveugles et malvoyants ne retombent dans le monde de l'exclusion.

  • Voir, s'informer, connaître ou l'indissociable lien entre l'œil, l'information et la connaissance ; conférence.
  • Décrire l'image ou l'audiodescription ; exposé.
  • Ecouter et lire, deux démarches différentes ; exposé.
  • Une politique d'accès au texte écrit : l'exemple danois ; exposé.
  • Une politique d'accès au texte écrit : la Bibliothèque Nationale du Congrès de Washington ; exposé.
  • La révolution informatique et la déficience visuelle : possibilités et limites ; exposé.
  • Pour une politique publique de la lecture adaptée ; exposé.

A l'issue du Congrès de Coupvray, un document de synthèse proposant une dizaine de recommandations devrait être rédigé par les principaux experts et constituer ce que nous appellerons la Charte de Coupvray.

Nous ne sommes pas encore en mesure de vous communiquer des informations précises concernant les droits d’inscription et les conditions d’hébergement. Ces points sont encore en négociation. Nous ne manquerons pas de revenir vers vous dès que nous disposerons d’éléments plus précis à ce sujet.

Retour au sommaire du document


6) CONCOURS

A) CONCOURS « SIAKA DIARRA, LOUIS-BRAILLE ET VOUS! »

À l'occasion du bicentenaire de la naissance de Louis Braille, l'Union Francophone des Aveugles invite tous les utilisateurs de braille des pays francophones à participer à son concours littéraire, le concours « Siaka Diarra », dont les prix seront remis lors du colloque sur notre génial inventeur qui se tiendra en janvier 2009, au siège de l'UNESCO, à Paris en France.

Plus que jamais, le B.R.A.I.L.L.E. demeure ce Bénéfique Relief pour les Aveugles, Instrument Lumineux de Libération et d'Enchantement... Que représente ce merveilleux système d'écriture et de lecture pour chacun d'entre nous aujourd'hui ? Qu'avons-nous à dire à son remarquable inventeur ?

N'hésitez pas, « braillistes » de tous poils, à prendre la plume ou, plus exactement, le poinçon ou la Perkins pour nous en faire part.

Dans cet esprit, composez un poème ou rédigez une nouvelle sur le thème, « Louis Braille et son écriture : que représentent-t-ils pour vous ?».

Un jury, comprenant des écrivains francophones d'Afrique, d'Amérique du Nord et d'Europe, décernera quatre prix : deux (bourses de 500 euros) pour les écrivains en herbe (moins de dix-huit ans), catégorie poésie et catégorie nouvelle; deux (bourses de 1 000 euros) pour les écrivains d'âge plus mûr (plus de dix-huit ans), catégorie poésie et catégorie nouvelle.

Adressez vos productions (en braille intégral ou en braille abrégé) avant le premier octobre 2008, à :

Union Francophone des Aveugles, Concours Siaka Diarra,
5 rue Duroc,
75343 Paris Cedex 07.
France

Pour de plus amples informations, contacter l'UFA :

Courriel: info@unionfrancophonedesaveugles.org

RÈGLEMENT DU CONCOURS SIAKA DIARRA

Article 1 : Objet

A l’occasion du bicentenaire de la naissance de Louis Braille, l’Union Francophone des Aveugles (UFA) organise un concours littéraire intitulé « Concours Siaka Diarra » qui a pour thème : « Louis Braille et vous ».

Article 2 : Participants

Peuvent participer à ce concours, tous les utilisateurs de braille des pays francophones.

Article 3 : Ecriture braille

Pour participer au concours, il est nécessaire de maîtriser l’écriture braille et d’adresser les œuvres proposées au jury en braille intégral ou en braille abrégé.

Article 4 : Catégories de candidats

Le concours s’adresse à 2 catégories de candidats :

  1. âgés de moins de 18 ans
  2. âgés de plus de 18 ans.

Pour chacune de ces catégories, 2 formes littéraires sont possibles :

  1. un poème
  2. une nouvelle.

Un prix sera décerné dans chacune de ces 4 séries.

Article 5 : Limitations de candidature

Tout candidat ne peut concourir que dans une catégorie en adressant une seule œuvre au jury, qu’il s’agisse d’un poème ou d’une nouvelle.

Article 6 : Forme et longueur des œuvres présentées

Dans le genre littéraire « poème », les formes classiques de versification ou le vers libre sont acceptées sans limitation de longueur pour l’œuvre proposée.

Dans la catégorie « nouvelle », le texte proposé ne doit pas dépasser 15 pages en braille intégral ou 10 pages en braille abrégé.

Article 7 : Date limite de réception

Tous les textes doivent parvenir avant le 1er octobre 2008, cachet de la poste faisant foi, à l’adresse suivante :

Union Francophone des Aveugles
Concours Siaka Diarra
A l’attention de Madame Françoise MADRAY-LESIGNE
5 rue Duroc
75343 Paris Cedex 07
France

Article 8 : Remise des Prix

Quatre prix seront remis : un prix de 500 euros dans la catégorie « Poèmes moins de 18 ans », un prix de 500 euros dans la catégorie « Nouvelles moins de 18 ans », un prix de 1 000 euros dans la catégorie « Poèmes plus de 18 ans » et un prix de 1 000 euros dans la catégorie « Nouvelles plus de 18 ans ».

Les prix seront remis le mercredi 7 janvier 2009 à 14h30 lors du Colloque International réuni à l’UNESCO (Paris) et organisé en l’honneur du bicentenaire de la naissance de Louis Braille à l’initiative de l’Association Valentin Haüy (AVH) et de l’Institut National des Jeunes Aveugles (INJA).

PS : Merci de bien vouloir nous spécifier dans votre envoi votre date de naissance pour que nous puissions déterminer la catégorie dans laquelle vous concourrez.

B) CONCOURS « DIRE LE NON-VISUEL »

Avec le Comité International pour le bicentenaire de la Naissance de Louis Braille (CINAL), participez au concours d’écriture « Dire le non-visuel. »

Avant le 31 octobre, rédigez un témoignage ou un récit d’imagination faisant appel au toucher, à l’ouïe, à l’odorat ou au goût. Vos textes contribueront à des lectures publiques pour sensibiliser nos concitoyens aux difficultés et aux atouts des déficients visuels.

Le GIAA, dans le cadre du CINAL, organise un concours de nouvelles (textes courts de témoignage ou d’imagination) ouvert à tout individu, ou groupe d’individus écrivant en langue française.

Ce concours a pour enjeu la production de témoignages ou de récits imaginaires (de 3 000 à 15 000 signes) narrant une expérience sensible autre que visuelle ou impliquant la description non visuelle de personnages, d’objets ou de lieux.

Les textes ainsi recueillis seront édités ou lus publiquement., afin de faire dialoguer les sensibilités d’auteurs et de lecteurs voyants, malvoyants et aveugles autour de ce que c’est qu’entendre, toucher, humer ou goûter.

Comment connaissons-nous le monde et sentons-nous la vie autrement que par la vue ? Que savons-nous de la ville ou de la nature par la succession de leurs bruits, de leurs senteurs et de leur contact ? Que pouvons-nous dire du son, de l’odeur et du toucher des objets que nous manipulons, de la nourriture que nous préparons, des plantes que nous soignons... ? Que nous apprennent des gens une voix, une poignée de main ou une embrassade ?

En-deçà de l’objectivité des choses et de l’abstraction des idées, c’est cette face muette de la réalité qu’il s’agit d’explorer. De fait, à l’exception du goût, dont les Français continuent à parler, la société contemporaine relègue dans l’accessoire ou dans l’anecdotique l’écoute, le tact et l’olfaction. Pour les déficients visuels, écouter, toucher et humer sont des nécessités fonctionnelles qu’ils intériorisent à tel point qu’ils ne les évoquent presque jamais.

Et si les aveugles redonnaient aux voyants le désir et le plaisir de cultiver les quatre autres sens que nous pouvons partager ? « Dire le non-visuel », ce sera faire mentir l’adage du pigeon voyageur de La Fontaine : « Quiconque ne voit guère, n’a guère à dire aussi ».

Les textes sont à envoyer au plus tard le 31 octobre 2008. Pour tout renseignement rendez-vous sur www.giaa.org/Concours-Dire-le-non-visuel ou auprès de Julie Bertholon au 01 44 42 91 91.

RÈGLEMENT DU CONCOURS

Art. 1 : Le CINAL organise un concours de nouvelles (textes courts de témoignage ou d’imagination) ouvert à tout individu, ou groupe d’individus écrivant en langue française.

Art. 2 : Le thème de ce concours est : « Dire le non-visuel » : narrer une expérience sensible autre que visuelle ou impliquant la description de personnages, d’objets ou de lieux grâce aux perceptions auditives, tactiles, olfactives ou gustatives (cf. la Présentation du concours).

Art. 3 : Chaque auteur ou groupe d’auteurs présentera une seule nouvelle originale et inédite dans une des six catégories suivantes :

  1. Auteurs ayant déjà publié une œuvre de fiction ou de témoignage,
  2. Grand public (personnes majeures non handicapées visuelles),
  3. Jeune public (personnes mineures non handicapées visuelles),
  4. Adultes déficients visuels*,
  5. Jeunes déficients visuels,
  6. Français langue seconde.

Art. 4 : Les catégories Jeune public et Jeunes déficients visuels sont notamment ouvertes aux productions collectives réalisées dans le cadre de classes des écoles, des collèges ou des lycées.

Art. 5 : Les nouvelles devront obéir aux normes suivantes :

– un fichier informatique au format .rtf (Rich Text Format) entre 3 000 et 15 000 caractères espaces compris,

– et cinq exemplaires typographiques au format 21 x 29,7 cm, caractère 12 et interligne 1,5.

Art. 6 : Les textes devront comporter un titre et ne pas être signés. Afin de préserver l’anonymat du concours, le titre de la nouvelle sera reporté sur :

– le courriel auquel sera attaché le fichier électronique

– et la lettre accompagnant l’envoi papier.

Le courriel et la lettre d’accompagnement indiqueront les noms et coordonnées des auteurs (adresse, courriel, téléphone), le titre de la nouvelle et la catégorie dans laquelle elle est présentée.

Art. 7 : Les nouvelles seront envoyées avant le 31 octobre 2008 à

– bertrand.verine@orange.fr

– CINAL, « Dire le non-visuel », 58 avenue Bosquet 75007 Paris (Tél : 01 44 42 91 91 ; Fax : 01 44 42 91 92).

Art. 8 : Les résultats seront proclamés à l’occasion du congrès international Déficient Visuel 2009, Marne-la-Vallée, 18-20 juin 2009.

Art. 9 : Les prix sont, pour chacune des six catégories :

– 1er prix, une sculpture originale et la publication de la nouvelle dans le recueil Dire le non-visuel

– 2ème et 3ème prix, la publication de la nouvelle dans le recueil Dire le non-visuel.

Art. 10 : Le jury, souverain, est composé à parité de personnes voyantes et de personnes déficientes visuelles. Il est présidé par une personnalité du monde de la culture francophone. Aucune personne présentant une nouvelle au concours ne peut être membre du jury.

Art. 11 : Le jury se réserve le droit de ne pas attribuer tous les prix, en fonction du nombre et de la qualité des textes présentés.

Art. 12 : Tous les participants autorisent gracieusement la citation de leur nom et de tout ou partie de la nouvelle qu’ils présentent, à l’occasion des lectures publiques, des articles et des ouvrages qui pourront être réalisés sur le thème « Dire le non-visuel ».

Art. 13 : La participation au concours entraîne la pleine adhésion à ce règlement et l’acceptation sans réserve des décisions du jury.

(*) : La déficience visuelle s’entend au sens défini par la réglementation en vigueur au sein des pays de l’Union Européenne.

Retour au sommaire du document


7) EXPOSITION ITINERANTE « BRAILLE, AU DOIGT ET A LOUIS », 15 MARS – 15 DÉCEMBRE 2009

D’une dimension d’environ 60 m², elle s’articule en 4 thèmes à explorer dans tous les sens :

  1. Le Braille, un domino pour tout savoir ;
  2. L’histoire de Louis Braille et de la réussite de son système ;
  3. Le développement des techniques de production et la conquête d’une nouvelle frontière : l’image tactile ;
  4. Vivre au quotidien sans voir, la suppléance des sensations.

A) LE BRAILLE, UN SIMPLE DOMINO POUR TOUT SAVOIR ET DANS TOUTES LES LANGUES

Présentation active des différentes variantes du braille : le visiteur manipule de gros cubes articulés pour écrire un même mot dans plusieurs langues, des opérations arithmétiques simples et de courtes phrases musicales.

Le visiteur transcrit en braille le mot « bonjour » en vis-à-vis de sa graphie dans des langues utilisant des alphabets différents : latin, grec, cyrillique, arabe, hébreu, hindi, chinois, japonais, langue africaine. Il transcrit quelques opérations arithmétiques simples dont il lit les résultats tactilement, sous des caches.

Une courte séquence vidéo montre le travail d’élèves et d’enseignants aveugles en mathématiques.

Le visiteur déchiffre quelques exemples simples de mélodies connues, puis une phrase musicale complexe pour instruments.

B) L’HISTOIRE DE LOUIS BRAILLE ET DE LA RÉUSSITE DE SON SYSTÈME

Présentation multiforme : on découvre, par la manipulation, la diversité des systèmes d’écriture ; par la lecture, le contexte historique de l’invention du braille ; et par l’écoute d’une courte dramatique enregistrée, la vie de Louis Braille et l’histoire de l’adoption de son système dans le monde entier.

Quelques exemples simples permettent de comprendre le principe des hiéroglyphes, des caractères cunéiformes, des écritures à nœuds, des prémices de la sténotypie, de l’écriture coupée par incisions de signes dans plusieurs feuilles de papier (ancêtre du polycopié), du système à douze points de Barbier de la Serre…

Des panneaux et un livret expliquent l’engouement des années 1800 pour la cryptologie, le déchiffrage des langues anciennes, les écritures rapides, la recherche d’un alphabet universel sonographique.

Une courte dramatique diffusée dans le noir en sons spatialisés raconte la vie de Louis Braille, l’élaboration du code à six points, l’émergence des instruments d’écriture, sa diffusion grâce au progrès des communications, aux expositions universelles et à la création de nombreuses institutions spécialisées pour l’éducation des aveugles.

C) LE DÉVELOPPEMENT DES TECHNIQUES DE PRODUCTION ET LA CONQUÊTE D’UNE NOUVELLE FRONTIÈRE : L’IMAGE TACTILE

Un échantillon d’objets illustre l’évolution des techniques d’accès à la lecture, l’indispensable adaptation des codes graphiques à la sensibilité tactile et la diversité des matériaux utilisables.

Des panneaux résument la mise en place des bibliothèques pour aveugles et la complémentarité entre le braille papier, l’enregistrement audio (disques, bandes, cassettes, CD, MP3, Daisy) et l’accès aux fichiers texte par la synthèse vocale et le braille éphémère.

Des pages de livres pour enfants, de manuels scientifiques et d’ouvrages artistiques montrent comment l’absence de l’usage de la perspective est suppléée par les ressources du dessin technique, et, comment l’aération graphique de la page répond aux seuils de sensibilité tactile.

Des planches à toucher présentent l’intérêt technique et la variété de rendus des divers supports : thermogonflage, thermoformage, sérigraphie relief, polymère photosensible, verre sablé, résine, collage, gravure, gaufrage.

D) VIVRE AU QUOTIDIEN SANS VOIR, LA SUPPLÉANCE DES SENSATIONS

Par l’observation, l’analyse et la mise en situation, le visiteur comprend que, notamment grâce à Louis Braille, être aveugle est une autre manière de partager le même monde.

Un montage vidéo fait alterner des séquences de la série « À vous de voir » (Bleu Krystal Media) présentant la vie des aveugles d’aujourd’hui, et de brèves analyses des fonctionnements sensori-moteurs formulées par une philosophe spécialiste des modes perceptifs.

Des représentations (à voir et à toucher) des mécanismes sensoriels impliquant le tactile et l’auditif permettent d’appréhender l’unité et la diversité des informations perceptives.

Grâce à la « machine à déclarations » de la Cité des Sciences et de l’Industrie, chaque visiteur peut imprimer en braille un billet d’amour humoristique qu’il déchiffrera à l’aide d’un alphabet.

Cette exposition est destinée à tous les publics : aveugles et voyants, adultes et enfants (accompagnés de leurs parents ou de leurs enseignants). Elle se veut joyeuse, informante, interactive et multisensorielle.

Retour au sommaire du document




Dernière mise à jour de cette page :  30 juillet 2008


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

Environ 5 millions de personnes souffrent de glaucome en Amérique du Nord, près de la moitié d'entre elles ignorent leur état parce qu'en général, elles ne ressentent aucun symptôme avant-coureur.

TyphloPensée

« Évidence. - Vous aveugle, quand elle ne crève pas les yeux. »

Gustave Flaubert - Dictionnaire des idées reçues

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2017; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.