Vous consultez : Le Typhlophile / Lettre d'Information de l'UEA, N° 60, – Janvier-Février 2008.
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Lettre d'Information de l'UEA, N° 60, – Janvier-Février 2008.

Quatre cannes blanches.

Dimanche 10 décembre 2017 à 22:43:52 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'une machine à SwellTouch.
Cet appareil permet de reproduire des graphiques en relief sur du papier SwellTouch. Procédé par lequel, sous l'effet de la chaleur, l'encre prend du volume pour donner un relief sur le papier.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Lettre d'Information de l'UEA, N° 60, – Janvier-Février 2008.

Publiée par le Bureau de l'UEA

Avec le soutien financier de la DG Emploi, Affaires Sociales et Egalité des Chances de la Commission Européenne.

Sommaire


Editorial

Chers lecteurs,

Cette première édition de notre Lettre d'Information en 2008 fait le point sur un certain nombre d'actions menées par l'UEA. Ainsi, nos lecteurs pourront prendre connaissance des résultats - combien décevants même si nous nous y attendions - de notre campagne pour la sauvegarde de la franchise postale dans un marché libéralisé, ou encore des efforts visant à la mise en œuvre effective de la directive européenne sur les produits pharmaceutiques et plus particulièrement de sa disposition relative au marquage en braille des médicaments.

Il existe de nombreuses initiatives nationales et locales qui ne sont malheureusement pas diffusées au-delà des frontières. C'est pourquoi nous avons décidé de mettre en place une nouvelle rubrique intitulée "Brèves Nationales". Bien sûr, l'essai ne pourra être transformé que dans la mesure où nos membres nous tiendront régulièrement informés des actions et des bonnes pratiques ayant cours dans leurs pays.

Nous nous faisons également l'écho de publications particulièrement intéressantes : un atlas mis au point par la Bibliothèque pour Aveugles et Malvoyants de Leipzig ; un recueil d'images cosmiques accessibles réalisé par la NASA !

Enfin, vous trouverez également la transcription d'un entretien que nous a accordé Vincent Michel, Président du CINAL, sur les commémorations qui marqueront le Bicentenaire de la Naissance de Louis Braille en 2009.

N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires et suggestions : ebuoffice@euroblind.org

Bonne lecture !

Retour au sommaire du document.


Franchise postale : où en est-on ?

Depuis des années, l'UEA se bat pour que soient mises en place au plan européen des dispositions contraignantes garantissant la franchise postale en faveur des déficients visuels et de leurs organisations.

La libéralisation du marché postal de demain se traduira vraisemblablement par de fortes pressions à la réduction des coûts. Si aucune protection juridique n'est prévue, il y a fort à craindre que la franchise postale s'en trouvera érodée, voire remise en question (comme nous l'avons vu lors de la libéralisation du marché postal néo-zélandais).

La directive permettait déjà la mise en œuvre de la franchise. Sa révision nous donnait l'occasion d'obtenir une clause contraignante la rendant obligatoire, clause que nous avions toutes les raisons de demander à la veille de l'ouverture du marché postal aux intérêts privés.

Les deux amendements introduits par l'UEA et adoptés par le Parlement Européen en première lecture garantissaient l'avenir de la franchise.

Cependant, le Conseil n'a pas retenu ces amendements et le texte présenté au Parlement en seconde lecture perdait son caractère contraignant - donc, retour à la case départ !

L'adoption d'amendements par le Parlement en seconde lecture requière une majorité plus large qu'en première lecture - 393 voix sur 755.

Markus Ferber, du Parti Populaire Européen / Démocrates Européens (EPP/ED) et Rapporteur en charge de la directive postale, nous a dès le départ déclaré son scepticisme quant à la possible adoption d'une clause contraignante.

Lors d'un entretien de la "dernière chance", le 30 janvier 2008, il s'est déclaré fermement résolu à combattre nos amendements. Son groupe, le EPP/ED, la formation la plus importante du Parlement, allait donc voter dans sa grande majorité contre nous. Mr Ferber a affirmé qu'il était favorable à la franchise mais opposé aux amendements de l'UEA parce que sa mise en œuvre devait relever des Etats Membres au nom du principe de subsidiarité.

En revanche, le Groupe Socialiste au Parlement et celui des Verts nous ont fortement soutenus.

Malheureusement, Mr Ferber est parvenu à jeter le doute sur le bien-fondé de la franchise postale à l'occasion du débat en séance plénière du 30 janvier, allant jusqu'à suggérer qu'il ne voyait pas pourquoi la franchise devait être accordée aux aveugles et pas aux personnes en fauteuils roulants !!! Naturellement, cette comparaison est insensée. Nous savons bien que les handicapés moteurs ont à surmonter de nombreuses barrières. Mais il se trouve que la franchise postale répond à un besoin propre aux aveugles et aux malvoyants qui dépendent de la poste pour leur accès à certains articles, les ouvrages en braille expédiés par les bibliothèques spécialisées notamment.

Mr Ferber et ses amis se sont fortement mobilisés contre les amendements de l'UEA. Mais un grand nombre d'autres parlementaires, dont Richard Howitt, Président de l'Intergroupe Handicap, n'ont pas ménagé leurs efforts pour nous venir en aide.

Finalement, notre amendement visant à renforcer l'Article 1 a été rejeté par 298 voix contre 335. Cet amendement précisait : "Les États membres assureront des services postaux gratuits pour les personnes aveugles et malvoyantes."

En revanche, nous avons remporté une victoire tout à fait inattendue puisque notre second amendement (voir ci-dessous) a été adopté d'une voix : 321 contre 320.

"Vu l'importance des services postaux pour les consommateurs aveugles et malvoyants, il est proposé de confirmer que le processus d'ouverture du marché ne devrait pas empêcher la poursuite de la fourniture de certains services gratuits qui ont été introduits par les États membres pour les aveugles et les malvoyants."

Malheureusement, cet amendement n'a pu être retenu puisque, comme nous l'avons vu plus haut, 393 voix étaient nécessaires à son adoption en seconde lecture.

Nous ne sommes donc pas parvenus à amender la directive de sorte que la mise en œuvre de la franchise postale soit obligatoire sur le territoire de l'UE. Le Conseil devrait adopter le texte définitif sans plus de difficultés.

Pour conclure sur une note plus positive, il est indéniable que nous avons suscité un grand intérêt autour de la franchise postale. Il appartient désormais aux associations membres de l'UEA de se mobiliser au plan national pour s'assurer que les promesses du Conseil et de Mr Ferber : "La franchise postale n'est pas menacée ; vous n'avez rien à craindre", ne restent pas lettres mortes.

Pour plus d'informations contacter Dan Pescod, Chargé des Campagnes Européennes et Internationales au RNIB, dan.pescod@rnib.org.uk

Retour au sommaire du document.


Réduction de la TVA sur les livres audio en Suède : décision reportée

Grâce à l'action conjointe du gouvernement suédois, de la Fédération des Aveugles et Malvoyants de Suède (SRF) et d'autres associations d'une part, de l'UEA et de la Fédération Européenne d'Edition (Federation of European Publishers, FEP) d'autre part, la Commission Européenne aurait suspendu, apprend-on de source officieuse, la procédure de litigation engagée à l'encontre de la Suède pour avoir réduit à 6 % le taux de TVA applicable aux livres audio.

En août 2007, alors qu'elle engageait sa procédure, la Commission expliquait que les livres audio ne pouvaient pas bénéficier de la même réduction de TVA que les livres conventionnels parce qu'ils ne correspondent pas à la définition stricto sensu de ce qu'est un "livre". Il s'agit là d'un cas flagrant de discrimination indirecte à l'endroit des aveugles, des malvoyants et de toutes les personnes empêchées de lire. Le gouvernement suédois, soutenu en cela par la SRF et le secteur de l'édition en Suède, a exposé et défendu sa position devant les services de la Commission.

De leur côté, l'UEA et la FEP ont adressé une lettre conjointe aux Présidents de la Commission et du Parlement, aux commissaires européens en charge du dossier ainsi qu'à l'ensemble des Ministres des Finances de l'UE pour protester contre cette interprétation étroite et discriminatoire de ce qu'est un livre.

Plusieurs Etats Membres nous ont exprimé leur soutien et le Président du Parlement Européen a souhaité que nos préoccupations soient prises en compte à l'occasion de la révision du cadre de référence sur la TVA prévue pour 2008.

Le Conseil ayant proposé la révision de ce cadre, la Commission aurait suspendu la procédure de litigation entamée contre la Suède jusqu'à l'adoption du nouveau cadre.

L'UEA poursuivra son lobbying pour que les livres audio soient inclus dans la nomenclature des articles pouvant bénéficier d'une TVA à taux réduit et pour que la définition de ce qu'est un livre soit revue et actualisée pour tenir compte des développements technologiques.

Pour plus d'informations contacter Anne Spinali, Chargée des Campagnes Européennes au RNIB, anne.spinali@rnib.org.uk

Retour au sommaire du document.


Marquage en braille des produits pharmaceutiques

Après l'adoption en 2004 de la directive européenne sur les produits pharmaceutiques et plus particulièrement de son Article 56 A sur l'accès des déficients visuels à l'information pharmaceutique (marquage en braille des médicaments notamment), des travaux ont été menés par le Groupe 261 TC 5 du Centre Européen de Normalisation (CEN) pour déterminer un certain nombre de paramètres, dont la hauteur du point braille.

Le Groupe 261 s'attache également à rassembler le plus grand nombre possible de tables nationales braille. Par ailleurs, il a établi une liste de symboles récurrents dans l'information pharmaceutique destinés à être utilisés de façon harmonisée dans le marquage en braille des médicaments sur le marché européen.

Cependant, il est plus que probable qu'un certain nombre de pays resteront attachés aux spécificités de leur code braille national.

Une base de données est en cours de développement et devrait permettre à l'industrie pharmaceutique, aux entreprises d'emballage, voire aux agences nationales de réglementation du médicament, un accès systématisé à la liste des symboles harmonisés et à l'ensemble des tables braille nationales. Les utilisateurs de la base de données devront souscrire un abonnement annuel d'environ 1100 Livres Sterling.

Pour plus d'informations contacter John Heilbrunn, jh@dkblind.dk

Retour au sommaire du document.


Commissions de l’UEA

Réadaptation et Formation Professionnelle

La nouvelle Commission Réadaptation, Formation Professionnelle et Emploi de l'UEA a tenu sa première réunion à Almasa (Suède) du 22 au 24 février 2008, sous la direction de sa présidente, Ulrika Norelius. Elle a arrêté son programme de travail pour les quatre années à venir comme suit :

  1. Poursuivre la mise en œuvre de la « double stratégie » de l'UEA pour combattre l'inactivité économique des aveugles et des malvoyants. Cette stratégie a été mise au point à l'occasion de la conférence Views Ahead à Bratislava (Slovaquie), en 2005.
  2. Promouvoir l'adoption de lois garantissant un "congé de maintien dans l'emploi" pour toutes les personnes qui viendraient à perdre la vue, totalement ou partiellement, au cours de leur vie professionnelle.
  3. Mener une étude sur les travailleurs indépendants aveugles ou malvoyants en Europe en vue de promouvoir cette forme d'emploi en tant qu'activité économique viable.
  4. Etudier l'impact des lois de non-discrimination, des systèmes de quota et des allègements fiscaux sur l'emploi des aveugles et des malvoyants. Une première étude portera sur la nouvelle législation serbe.
  5. Développer le répertoire des emplois occupés par des aveugles ou des malvoyants sur le site internet de l'UEA.
  6. Promouvoir les bonnes pratiques en matière de réadaptation en se fondant sur le rapport établi par la commission précédente et adopté par la 8ème Assemblée Générale de l'UEA en 2007.

Pour plus d'informations contacter Ulrika Norelius, Présidente, ulrika.norelius@home.se

Retour au sommaire du document.


Brèves Nationales

L’audiovision sur les routes au Danemark

En janvier et février 2008, l'Association des Aveugles du Danemark (AAD) a sillonné les routes du pays avec dans ses bagages le premier film en audiovision de langue danoise. L'opération s'est soldée par un véritable succès : 530 billets vendus et une bonne couverture médiatique à chaque projection.

Le film a été ainsi projeté dans 7 villes danoises (dans le Sealand, le Funen et le Jutland), en présence d'adhérents de l'AAD mais aussi de nombreuses personnes voyantes. En lançant cette opération, l'AAD souhaitait réaliser les deux objectifs suivants : donner au plus grand nombre possible de ses adhérents l'occasion de faire l'expérience de l'audiovision au cinéma, et non plus seulement à la télévision ; grâce à une bonne couverture médiatique, afficher sa détermination et faire pression sur les décideurs et les industries concernées pour obtenir plus d'audiovision tant au cinéma qu'à la télévision.

Les premiers éléments de l'évaluation en cours montrent d'ores et déjà que les projections se sont déroulées dans de bonnes conditions et que l'audiovision a suscité l'intérêt des médias.

Pour plus d'informations contacter l’Association Danoise des Aveugles, jh@dkblind.dk

Retour au sommaire du document.


Italie : Cours d’informatique pour étudiants déficients visuels

Dans le prolongement d'une initiative du Ministère de l'Education Italien visant à développer les compétences informatiques des enseignants et des étudiants, l'Union Italienne des Aveugles a mis en place un programme de formation similaire :

  • Jusqu'à 15 étudiants déficients visuels dans chacune des 20 régions qui composent l'Italie ont suivi des cours d'informatique en utilisant des matériels et des logiciels adaptés.
  • Des formations ont également été mises en place pour les maÎtres spécialisés mais aussi pour des professeurs de collège destinés à devenir eux-mêmes formateurs en informatique adaptée pour les non et malvoyants.
  • Une partie du programme a été consacrée à la formation de formateurs.

Au total, 100 étudiants et 50 enseignants ont été formés.

Pour plus d'informations contacter l’Union Italienne des Aveugles, inter@uiciechi.it

Retour au sommaire du document.


Pays-Bas : Lire un document PDF avec un téléagrandisseur ou un logiciel de revue d'écran

Un nombre toujours croissant de documents sont édités en PDF. Ils sont difficilement accessibles aux déficients visuels. Les logiciels qu'ils utilisent (télé agrandisseurs, logiciels de revue d'écran) permettent un accès plus que satisfaisant aux formats conventionnels mais sont beaucoup moins performants avec les documents PDF.

S'il existe une littérature abondante sur la façon de produire des documents PDF accessibles, il n'en va pas de même de la lecture des textes édités dans ce format. C'est pour combler ce vide que VIZIRIS s'est attelé à la tâche et a mis au point un manuel intitulé "Comment lire un document en PDF à l'aide d'un télé agrandisseur ou d'un logiciel de revue d'écran". Cet ouvrage a suscité un grand intérêt et a fait l'objet d'une traduction du néerlandais en anglais.

"Comment lire un document en PDF à l'aide d'un télé agrandisseur ou d'un logiciel de revue d'écran" est disponible dans les formats Word et PDF sur notre site : www.viziris.nl/scrivo/

Retour au sommaire du document.


Royaume-Uni : "Zones partagées"

La Fédération Nationale des Aveugles a diffusé le communiqué de presse suivant :

La National Federation of the Blind est résolument opposée à l'aménagement de "zones partagées". Les aveugles ne disposent d'aucun repère dans ces nouveaux espaces puisque ces derniers ne comportent plus ni trottoirs ni passages protégés qui leur permettent de traverser en toute sécurité.

Les municipalités qui procèdent à de tels aménagements ou les envisagent doivent prendre la mesure des risques et du danger qu'elles font courir aux personnes non ou malvoyantes. En outre, elles ont le devoir de veiller à l'égalité de traitement de la personne handicapée en vertu de la loi de non discrimination, Disability Discrimination Act. Les trottoirs et les passages protégés doivent donc être réintroduits là où les zones partagées existent déjà de sorte que les déficients visuels et les autres piétons puissent se déplacer en toute sécurité et sans crainte de la circulation.

Ce nouveau concept est une pure folie et son auteur n'a en aucune façon tenu compte des besoins des aveugles. Le principe du "contact oculaire" entre conducteurs et piétons ne tient pas la route s'agissant de déficients visuels ou de personnes atteintes de déficience cognitive.

La Fédération appelle toutes les municipalités concernées à prendre les mesures appropriées dans les plus brefs délais.

Pour plus d'informations contacter Jill Allen-King, MBE – Chargée des Relations Publiques de la NFB, jill.allenking@tiscali.co.uk

Retour au sommaire du document.


Annnonces

Séminaires de futsal en Europe : dates confirmées

La Fédération Internationale des Sports pour Aveugles (IBSA) a confirmé les dates de deux séminaires internationaux de futsal en Europe lors du premier semestre 2008. Les séminaires se dérouleront dans le cadre du “Projet Européen pour le Développement du Futsal” avec le soutien financier de l’UEFA.

Hereford (Angleterre), 3 - 6 Avril :

Les entraineurs et les arbitres d’Angleterre, d’Ecosse, du Pays de Galle, d’Irlande du Nord et de la République d’Irlande sont invités à participer à ce séminaire organisé par l’Institut Royal des Aveugles Britanniques à Hereford.

Allemagne, 3 - 6 Juillet :

Ce séminaire est destiné aux représentants d’Allemagne, d’Autriche, de Belgique, des Pays-Bas, du Liechtenstein et de la Suisse.

L’IBSA est à la recherche de pays hôtes pour assurer l’organisation de deux séminaires supplémentaires au cours du deuxième semestre 2008. La Russie et la Turquie ont exprimé leur intérêt. Toutes précisions seront publiées ultérieurement sur le site de l’IBSA, www.ibsa.es

Pour plus d'informations contacter Neil O’Donovan, Président de IBSA Europe, neil@ibsports.ie

Retour au sommaire du document.


Publications

Nouvel atlas du monde pour aveugles et malvoyants

La Bibliothèque pour Aveugles (DZB) de Leipzig a le plaisir d'annoncer la publication de son atlas du monde en anglais pour aveugles et malvoyants. Ce nouvel atlas comprend une carte générale de la terre, dix cartes individuelles (Amérique du Nord et Centrale, Amérique du Sud, Europe, Afrique, Asie, Australie, Arctique, Antarctique, Océans Atlantique et Indien, Océan Pacifique) ainsi que des informations statistiques.

Il est disponible en relief et en gros caractères. Il existe également sur un support combinant ces deux formats (relief transparent et gros caractères).

Pour plus d'information : www.dzb.de/en/media-production/reliefs/atlas-of-the-world. - verlag@dzb.de ou verlag@dzb.de

Retour au sommaire du document.


La NASA publie un livre d'images cosmiques en relief

Le 15 janvier dernier, la NASA a présenté, au siège de la Fédération Nationale des Aveugles (NFB), un ouvrage en relief de vues du cosmos prises au Grand Observatoire, les mettant ainsi à la portée des aveugles.

Ce livre de 60 pages, "Touch the Invisible Sky" (Touche le ciel invisible) reproduit des images en couleurs de nébuleuses, d'étoiles, de galaxies ainsi que de télescopes ayant servi aux prises de vues originales. Les images sont en relief. Lignes, renflements et différentes textures sont autant d'éléments tactiles utilisés pour traduire des couleurs, des formes et autres caractéristiques parfois complexes d'objets cosmiques, et les rendre accessibles aux aveugles. Des légendes en braille et en gros caractères accompagnent chacune des 28 photos de l'ouvrage.

"Touch the Invisible Sky" montre des vues spectaculaires prises depuis de grands observatoires : Hubble Space Telescope, Chandra X-ray Observatory, Spitzer Space Telescope, ou à partir de télescopes au sol particulièrement puissants. Les objets célestes sont reproduits comme ils apparaissent au télescope, certains éléments étant visibles à la lumière, d'autres dans différentes régions spectrales invisibles à l'œil nu - radio à infrarouge, ultraviolet, rayons-X.

Il expose le concept de la lumière et du spectre. Il explique comment les résultats obtenus par les différents observatoires se complètent. Le lecteur s'embarque pour un voyage cosmique qui, à travers des images, le mène du soleil aux galaxies en lui faisant découvrir les reliques d'explosion ou de disparition d'étoiles.

(…) "Pour les étudiants aveugles intéressés par les études scientifiques, l'accès à l'information visuelle reste l'une des grandes difficultés à résoudre", a déclaré Marc Maurer, Président de la NFB. "Des livres comme celui-ci sont une ressource inestimable puisqu'ils donnent aux aveugles l'accès à des informations habituellement présentées sur des supports visuels. Avec ce type d'images, les aveugles pourront poursuivre des études scientifiques au même titre que leurs amis voyants."

Pour plus d' information : www.nasa.gov/home/hqnews/2008/jan/HQ_08007_Braille_Book

Retour au sommaire du document.


DOSSIER : 2009, Bicentenaire de la Naissance de Louis Braille

Entretien avec Vincent Michel, Président du CINAL (Comité International pour la Commémoration du Bicentenaire de la Naissance de Louis Braille)

Par Mokrane Boussaïd, Directeur de l’Union Européenne des Aveugles

Q : 2009 sera l'année du bicentenaire de la naissance de Louis Braille. Le CINAL a été créé pour coordonner les célébrations qui marqueront cet anniversaire. Pourquoi 2009 est-il si important ? Quelles célébrations sont-elles envisagées ?

R : L'objectif que nous nous sommes fixé pour 2009 est bien sûr de rendre hommage à cet inventeur de génie qui a permis aux aveugles de se libérer de la mendicité et de la marginalisation pour accéder au monde du savoir et de l'éducation et réussir leur inclusion sociale. C'est aussi et avant tout de faire de 2009 une année utile dans ce sens où elle nous permettra de faire le point sur les moyens dont nous disposons aujourd'hui pour trouver et occuper notre place dans la société. De nombreuses activités sont prévues tout au long de l'année. Les célébrations seront lancées le 4 janvier par une Journée de la Mémoire (Louis Braille est né le 4 janvier 1809, à Coupvray). Une cérémonie officielle d'ouverture se déroulera au Panthéon, à Paris, puisque c'est là que les cendres de Louis Braille ont été déposées. Elle sera suivie dans la soirée par un grand concert d'orgues dans la cathédrale Notre-Dame. Jean-Pierre Leguay, célèbre organiste aveugle, interprètera des œuvres de compositeurs aveugles. Plus tôt dans la journée, un office religieux sera célébré dans la chapelle de l'Institut National des Jeunes Aveugles (INJA) où Louis Braille a étudié et enseigné.

Q : Une cérémonie religieuse ?

R : On nous pose souvent la question. Et bien oui, nous avons effectivement programmé une cérémonie religieuse parce que beaucoup nous l'ont demandé. N'oublions pas que traditionnellement, les ordres religieux ont joué un rôle non négligeable dans l'éducation des aveugles : je pense aux ordres de Saint Gabriel et de Saint Vincent-de-Paul notamment.

Il est vrai aussi que de nombreux aveugles ont réussi leur inclusion sociale à travers la musique et plus particulièrement grâce à la maîtrise de l'orgue. On compte de nombreux musiciens aveugles de renom : Gaston Litaize, Jean Langlais, Helmut Walcha, Louis Thiry et aujourd'hui encore, Jean-Pierre Leguay. Donc, cette cérémonie religieuse est en quelque sorte une forme de clin d'œil à la tradition que je viens d'évoquer et à l'attachement des aveugles à la musique. Mais nous la voulons œcuménique ; tous les admirateurs de Louis Braille, qu'ils soient juifs, musulmans ou athées, sont chaleureusement invités à y prendre part.

Nous prévoyons aussi deux grands moments pédagogiques : le premier est une conférence sur le braille et son avenir, organisée conjointement par l'Association Valentin Haüy (AVH) et l'INJA, du 6 au 10 janvier. Des spécialistes se retrouveront à cette occasion pour débattre du braille, de son impact présent et à venir sur la formation et l'autonomie de la personne aveugle.

Le second est une grande convention multidisciplinaire, VI2009, qui se tiendra à Coupvray, village natal de Louis Braille, du 18 au 20 juin. Organisée par le CINAL, ces journées de réflexion seront consacrées plus spécifiquement à la déficience visuelle. Le premier jour portera sur ce que signifie être aveugle ou malvoyant dans le monde d'aujourd'hui. Des intervenants de pays et d'horizons culturels différents nous diront comment ils vivent leur handicap. Le deuxième jour sera consacré à l'inclusion sociale par l'éducation et par l'emploi. Le troisième aura pour thème l'accès à la culture et aux médias, et plus généralement comment les déficients visuels peuvent appréhender le monde du savoir.

Une exposition itinérante sur le braille, ses précurseurs et les nouveaux moyens d'accès à l'information et à la culture constituera un des temps forts du Bicentenaire. Cette exposition, où les premières esquisses de Valentin Haüy côtoieront les ordinateurs du 21ème siècle, voyagera à travers la France et l'Europe – Londres, Bruxelles, Varsovie, Rome, Madrid... Elle pourrait même parcourir la rive méridionale du bassin méditerranéen, depuis le Maroc jusqu'en Israël en passant par la Tunisie et l'Egypte dans le cadre d'un projet mis en place par la Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France avec, nous l'espérons, le concours financier du programme européen Euromed Héritage IV. L'exposition nous permettra par ailleurs d'améliorer la visibilité de la personne aveugle ou malvoyante et de sensibiliser l'opinion à ses besoins.

Une grande manifestation culturelle est également au programme et nous espérons pouvoir compter sur deux grands interprètes aveugles pour l'occasion : Andrea Bocelli et Stevie Wonder.

Enfin, nous aimerions conclure l'année du Bicentenaire par l'adoption de recommandations politiques, une charte en quelque sorte, que nous soumettrons au Parlement et au Gouvernement français, au Parlement Européen, voire même à l'Assemblée Générale des Nations Unies par l'intermédiaire de l'Union Mondiale des Aveugles.

Voilà en quelques phrases la trame de cette année 2009. Il y aura d'autres initiatives pour commémorer le Bicentenaire en France ou à l'étranger. Naturellement, il est important que toutes ces manifestations soient l'occasion d'un échange de connaissances. Les résultats de la convention de Coupvray ne doivent pas rester confinés en France mais bien au contraire très largement diffusés à travers les cinq continents.

Q : Est-ce que vous ne compliquez pas trop les choses pour les étrangers qui souhaitent prendre part aux commémorations ? Beaucoup n'ont pas les moyens de faire deux fois le voyage pour assister à la conférence et à la convention. Comment voyez-vous la participation de l'étranger et comment comptez-vous donner une dimension internationale au Bicentenaire ? Après tout, l'héritage de Louis Braille n'appartient pas aux seuls Français mais à tous les aveugles du monde.

R : Il est vrai que cela peut poser problème. Je dois dire que l'effort de coordination n'est intervenu que tardivement et, par exemple, nous n'avions pas connaissance de la conférence sur le braille, en janvier 2009. Quoi qu'il en soit, cette dernière abordera divers aspects de l'écriture et de la lecture en relief alors que la convention de juin portera sur la déficience visuelle proprement dite. L'ultime objectif de cette dernière manifestation est de mettre au point, sur la base des témoignages que nous aurons recueillis, une charte sur la déficience visuelle qui pourrait s’appeler "Charte de Coupvray". Il s'agira d'un ensemble de recommandations que nous soumettrons aux gouvernements du monde entier pour promouvoir l'inclusion sociale des non et des malvoyants. Encore une fois, nous ne concevons pas la convention de Coupvray comme une manifestation spécialisée consacrée à un thème précis - comme la conférence sur le braille - mais comme une grande rencontre et un moment d'échange entre chercheurs, chefs d'entreprise, spécialistes de l'éducation, hommes politiques, les médias et le public.

Au cours d'une grande exposition qui se tiendra en marge de la convention, associations et entreprises pourront nous montrer ce qui se fait dans leurs pays respectifs pour répondre aux besoins et aux aspirations des aveugles et des malvoyants.

En fait, les deux manifestations de janvier et de juin sont complémentaires. La logistique se met en place et nous essayons de rassembler toutes les conditions pour qu'elles soient accessibles au plus grand nombre. En ce qui concerne la convention de Coupvray sur laquelle je travaille personnellement, nous projetons la mise en place d'un système d'inscription à taux variable qui permette aux pays les plus pauvres de participer gratuitement ou à moindre coût. Nous essaierons aussi d'obtenir des réductions sur les billets d'avion.

Q : En ce qui concerne l'organisation de l'exposition itinérante en Europe, avez-vous pris contact avec des associations dans les pays concernés ou comptez-vous travailler directement avec des musées grand public et autres institutions culturelles ?

R : Pour le moment, nous n'en sommes qu'aux tout premiers balbutiements de cette opération. La ONCE en Espagne, le RNIB au Royaume-Uni, la Ligue Braille en Belgique, l'Union des Aveugles de Tunisie pour ne citer que quelques associations nous ont déjà assurés de leur soutien. Mais nous sommes également en relation avec des musées grand public comme le Museum d'Egyptologie du Caire.

La grande difficulté aujourd'hui est d'orchestrer les commémorations du Bicentenaire depuis la France, de mobiliser tous les aveugles et les malvoyants du monde et de les rassembler autour d'un projet commun. Nous avons besoin de savoir comment les autres pays comptent honorer la mémoire de Louis Braille de façon à donner au Bicentenaire une dimension véritablement internationale.

Q : Concrètement, qu'attendez-vous de l'UEA ?

R : Le programme de la convention de Coupvray est maintenant quasiment bouclé. Ce que nous attendons de l'UEA et de ses associations membres, c'est qu'elles nous aident à identifier des intervenants des quatre coins du monde susceptibles de nous apporter des témoignages intéressants sur leur expérience de la déficience visuelle. Nous sommes également à la recherche d'experts à même de contribuer utilement aux grands thèmes qui seront traités : accès à l'éducation, à l'emploi et à la culture, média et déficience visuelle...

Nous voulons éviter que la convention ne soit une manifestation franco-française. Il me semble naturel que la France joue un rôle de premier plan mais il n'en reste pas moins que la convention doit être ouverte au monde. Si une institution italienne, espagnole ou britannique par exemple fait un travail concluant sur l'insertion professionnelle des non et des malvoyants, nous devons leur donner la possibilité de nous le présenter à Coupvray. Il en va de même pour les pays en avance dans le domaine de l'accès à l'information (je pense tout particulièrement aux pays nordiques) ; il est important de les avoir parmi nous pour que tous, nous puissions bénéficier de leur expérience. Nous voulons entendre le témoignage de tel aveugle africain sur la façon dont il vit sa déficience visuelle. Nous recevrons probablement plus de contributions que nous n'en pourrons traiter pendant les trois jours de la convention, mais nous avons l'intention de publier toutes celles qui auront été retenues par notre Comité Scientifique. Nous espérons être en mesure de le faire "en noir" et en braille et dans au moins trois langues : en anglais, en français et en espagnol. Elles seront également publiées sur Internet, et pourquoi pas d'ailleurs sur le site de l'UEA.

J'appelle aussi tous les déficients visuels d'Europe et du monde à signer le Livre d'Or du Bicentenaire. Je n'en ai pas encore parlé mais c'est un élément important des commémorations prévues. Le Livre d'Or sera déposé et ouvert le 20 juin 2009 en la maison natale de Louis Braille à Coupvray. Les aveugles et les malvoyants pourront le signer mais aussi y rédiger un texte court (de 10 à 30 mots) pour rendre hommage et remercier à titre personnel notre Grand Homme. Ce sera également le moyen de contribuer financièrement au Bicentenaire : 50 Euros pour les nom, prénom, adresse et signature ; 75 Euros pour un texte de 10 à 15 mots ; 100 Euros pour un texte d'environ 30 mots. L'UEA pourrait nous aider en diffusant cette information le plus largement possible en Europe et au-delà. Ainsi, les aveugles du monde entier pourront exprimer leur gratitude dans leur propre langue : en français, anglais, espagnol, italien, tchèque, slovaque, roumain, hébreu, arabe, et pourquoi pas en papou ou en chinois.

Q : Le programme est-il définitivement clos ? Je vous pose la question parce qu'un certain nombre d'associations envisage encore de se joindre aux commémorations du Bicentenaire en 2009. A titre d'exemple, l'UEA projette de marquer son 25ème anniversaire, également en 2009, en publiant les 25 meilleurs essais rédigés à l'occasion d'un concours d'écriture sur le braille que nous avons organisé en 2007. Nous souhaitons également utiliser cette publication pour rendre hommage à Louis Braille. Est-il encore possible d'intégrer ce type d'initiatives dans le programme du CINAL ?

R : Je ne vous ai donné ici qu'un aperçu très général du programme, sans rentrer dans le détail des activités prévues. Il y aura par exemple un concours littéraire sur le thème "dire ce qui ne peut être vu". Toutes les initiatives locales ou internationales sont encore bienvenues mais il nous faut tout de même finaliser le programme assez rapidement, disons d'ici le 30 juin. Il faudra ensuite nous concentrer sur la logistique et nous occuper entre autres des réservations d'hôtels. Cela suppose un budget énorme et nous sommes actuellement à la recherche de sponsors. France Télévision, Radio France et d'autres médias nous ont d'ores et déjà assurés de leur soutien.

Q : L'appel lancé à l'occasion de la 8ème Assemblée Générale de l'UEA en octobre dernier pour la mise en place de clubs nationaux Louis Braille n'a pas été suivi de beaucoup d'effet. Le club créé par l'Union Italienne des Aveugles s'avère pourtant une source précieuse de financement pour le Musée de la Maison Natale de Louis Braille. Le Bicentenaire pourrait-il être mis à profit pour promouvoir cette idée ?

R : C'est en tout cas quelque chose à considérer. J'espère que 2009 nous permettra de résoudre durablement la question du financement du musée de Coupvray. Il n'est pas normal que la Fédération des Aveugles de France ait à supporter le gros du fardeau (je parle ici en ma qualité de Secrétaire Général de la Fédération !). Le fonctionnement du musée ne demande pas un budget énorme, pas plus de 100000 Euros par an. Cela est tout à fait réalisable si nous nous y mettons tous. Bien sûr, nous solliciterons aussi les pouvoirs publics français. Mais Coupvray est petit, ce n'est pas le Louvre ! et c'est bien le diable si nous ne parvenons pas à trouver une solution durable à ce problème.

Pour plus d'informations contacter Vincent Michel, cinal@cinal.fr

Retour au sommaire du document.


Programme

Dimanche 4 janvier 2009

Journée organisée par l’Union Mondiale des Aveugles et le Comité International pour la commémoration du Bicentenaire de la Naissance de Louis Braille.

10h00 : Messe commémorative organisée dans la Chapelle de l’Institut National des Jeunes Aveugles suivie d’un vin d’Honneur offert par l’Institut.

(sur invitation)

15h00 : Dépôt d’une gerbe au Panthéon par les Autorités françaises et internationales.

(cérémonie restreinte)

21h00 : Concert d’orgue à Notre-Dame de Paris en hommage aux grand organistes aveugles, avec la participation de M. Jean-Pierre Leguay, organiste aveugle, titulaire des Grandes Orgues de Notre-Dame de Paris.

(concert public)

Du 5 au 8 janvier 2009

Colloque international organisé par l’Association Valentin Haüy et l’Institut National des Jeunes Aveugles : « Braille 1809-2009 » , L’écriture à 6 points et son avenir.

Maison de l’UNESCO

7, place de Fontenoy, 75007 Paris

Métro Ségur / Cambronne

Langues du colloque : Français et Anglais

Lundi 5 janvier

08h30 – 09h00 : Accueil des congressistes

09h00 – 10h30 : Séance inaugurale sous la Présidence du CNPSAA

Discours officiels

* Représentant de l’UNESCO

* Représentant du gouvernement français

* Représentant de la Ville de Paris

* Président de l’Association Valentin Haüy

* Président de l’Institut National des Jeunes Aveugles

10h30 – 11h00 : pause

11h00 – 12h45 : Séance plénière « Louis Braille et son temps »

Président de séance : Tommaso Daniele, Italie

* Euclid Herie, Canada

* Françoise Madray-Lesigne, France

* Michael Mellor, USA

13h00 – 14h15 : DEJEUNER

14h15 – 15h30 : Tables rondes « Le système braille et ses applications »

Président de séance : à confirmer

Au choix : musique, mathématiques, informatique

* Musique

Présidente : Kicki Nordström, Suède

William McCann, USA

Antonio Quatraro, Italie

Nadine Baptiste-Jessel, France

* Mathématiques

Président : Jean-Marie Cierco, France

Françoise Magna, France

Mateja Jencic, Slovénie

* Informatique

Présidente : Judy Dixon, USA

Christian Coudert, France

Pierre Ferland, Canada

Frédéric Brugnot, France

15h30 – 16h00 : restitution en plénière des 3 tables rondes

16h00 – 16h30 : pause

16h30 – 17h30 : Ateliers - au choix :

Atelier (A) : Cartes de géographie – Dessins et Livres d’enfants en relief

Animateur : Philippe Claudet, France

Catherine Feignez, France

Kim Charlson, USA

Pierre Ferland, Canada

Atelier (B) : Graphisme tactile, Espace, Œuvres d’Art

Animatrice : Hoëlle Corvest, France

Michel Bris, France

Cyrille Gouyette, France

Christian Bessigneul, France

Atelier (C) : Le braille et les jeux

Animateur : Tommy Théberge, Canada

ONA, Belgique

Mardi 6 janvier

Président de séance : Vincent Michel, France

09h00 – 11h00 : Séance plénière « Le braille dans les diverses langues du monde »

* exposé général : Pedro Zurita, Espagne

* le braille en japonais : Tetsuji Tanaka, Japon

* le braille en arabe : Naser A. Al Mosa, Arabie Saoudite

* le braille dans les langues slaves : Vladislav Stepanov, Russie

11h00 – 11h30 : pause

11h30 – 12h30 : Table ronde « Unification du braille : succès et obstacles »

Président : Lord Colin Low, Grande Bretagne

Jean-Marie Cierco, France

Joseph Sullivan, USA

Wiraman Niyomphol, Thaïlande

Otto Prytz, Norvège

13h00 – 14h15 : DEJEUNER

14h30 – 16h00 : Table ronde « Le point de vue des usagers à travers le monde : le braille dans les pays émergents »

Président de séance : à confirmer

Président : Richard Lavigne, Canada

Paul Tézanou, Cameroun

Imed E. Chaker, Tunisie

Bouraïma Asmanou, Togo

Boniface Gnonlonfoun, Bénin

16h00 – 16h30 : pause

16h30 – 18h00 : Inauguration de la nouvelle médiathèque de l’AVH

Mercredi 7 janvier

QUELLES PERSPECTIVES POUR LE BRAILLE ?

Présidente de séance : Françoise Sabotier-Grenon, France

09h00 – 10h30 : Séance plénière

Le braille face aux nouvelles technologies, complémentarité ou concurrence ?

* braille et insertion scolaire : Marie-Renée Hector, France

* braille et insertion professionnelle : Philippe Chazal, France

* braille et recherche scientifique : Joana Belarmino, Brésil

10h30 – 11h00 : pause

11h00 – 11h45 : Table ronde « Braille et vie quotidienne »

Président : John Heilbrunn, Danemark

Monica Maiorano, Italie

Tonny van Breukelen, Pays-Bas

Agathe Douvry, Séverine de Bock, France

11h45 – 12h30 : Table ronde "Insertion Sociale et Emploi"

Président : Fred Reid, Grande-Bretagne

Hervé Cochet, France

Chuji Sashida, Japon

Roger Cosandey, Suisse

13h00 – 14h15 : DEJEUNER

14h30 – 16h00 : Ateliers ludiques « Jouons avec le braille »

* ONA, Belgique

* Tommy Théberge, Canada

* Alain Plourde, Canada

16h00 – 16h30 : pause

16h30 – 17h00 : Session de clôture :

sous la Présidence de l’Union Mondiale des Aveugles

Résultats des concours :

« Le poinçon magique » organisé par l’Association Valentin Haüy et l’Union Francophone des Aveugles

« Siaka Diarra », concours littéraire de nouvelles, organisé par l’Union Francophone des Aveugles

Discours de clôture : William Rowland, Afrique du Sud

Synthèse des Travaux : Françoise Madray-Lesigne, France

20h00 : BANQUET de CLÔTURE

Jeudi 8 janvier

Sur les traces du génial inventeur

Exposition historique : « Louis Braille, sa vie, son œuvre »

Institut National des Jeunes Aveugles, 56, boulevard des Invalides, 75007 Paris.

(Objets en provenance du Musée Louis Braille de Coupvray, du Musée de l’Institut National des Jeunes Aveugles et du Musée de l’Association Valentin Haüy).

Parcours des cendres :

* visite par groupes du tombeau de Louis Braille au Panthéon

* et/ou visite de la maison natale de Louis Braille (participation au transport : 10 euros)

Soir : sous réserves : Opéra Oratorio en hommage à Louis Braille

Retour au sommaire du document.


Calendrier

Comité Exécutif de l’UEA

17 – 18 Mai 2008 Pays-Bas

25 – 27 Septembre 2008 Rethimnon (Crète)

Contact : Birgitta Blokland, Secrétaire Générale

bjb202@hotmail.com

Autres organisations

3 – 6 Avril 2008, HEREFORD (Angleterre).

Séminaire International de Futsal.

Contact : Neil O’Donovan, Président de IBSA Europe,

neil@ibsports.ie

25 – 30 Avril 2008, ZAGREB (Croatie).

6ème Conférence des Sourds Aveugles de l'UEA et 2ème Assemblée Générale de l’Union Européenne des Sourds Aveugles.

Contact : Tajana Tarczay, coordonnatrice,

edbu2007@dodir.hr

16 – 20 Juin 2008, PONTEVEDRA (Espagne).

Premier Congrès International pour les Enfants Aveugles et Malvoyants.

Organisé par l’Organisation Nationale des Aveugles d’Espagne (ONCE) et le Comité Enfants de l’Union Mondiale des Aveugles.

Contact : Ana Pelaez,

rrii@once.es

3 – 6 Juillet 2008, Allemagne.

Séminaire International de Futsal.

Contact : Neil O’Donovan, Président de IBSA Europe,

neil@ibsports.ie

6 - 10 Juillet 2008, MONTREAL (Canada).

9ème Conférence Internationale sur la Basse Vision.

Au cours de sessions plénières et parallèles, d’éminents chercheurs et universitaires présenteront leurs travaux sur la recherche scientifique, les services de réadaptation et les aspects psychosociaux de la réintégration.

www.vision2008.ca

9 - 11 Juillet 2008, LINZ (Autriche).

11th Conférence Internationale sur l'Informatique, une aide pour les personnes ayant des besoins spécifiques

“L'eEgalité : un défi global” – Accès pour tous à la Société de l'Information.

www.icchp.org

16 – 22 Août 2008, GENEVE (Suisse).

7ème Assemblée Générale et 4ème Forum des Femmes de l'Union Mondiale des Aveugles.

www.wbu2008.ch

25 – 28 Août 2008, QUEBEC (Canada).

21ème Congrès Mondial de Rehabilitation International.

Droits des personnes handicapées et intégration sociale : garantir une Société pour Tous.

Le Congrès a pour thème la nouvelle Convention des Nations Unies pour la Protection des Droits des Personnes Handicapées, qui est appelée à servir de cadre au développement des bonnes pratiques et à réalisation de projets qui amélioreront sensiblement les conditions de vie de centaines de millions de personnes handicapées.

RI-Québec 2008 rassemblera plus de 1,500 experts, chercheurs, militants des droits de la personne handicapée, représentants de gouvernements, prestataires de services, leaders de la société civile. Pendant trois jours, un programme de travail intensif, des animations et des visites touristiques de la ville de Québec leur seront proposés. C’est l’occasion de rencontrer des exposants du monde entier et de découvrir les derniers produits.

RI rassemble plus de 700 organisations dans une centaine de pays. C’est un réseau d’échange où les membres confrontent approches et solutions novatrices. RI a pour but de promouvoir le changement social, l’inclusion et les droits des personnes handicapées.

www.riquebec2008.org ou www.riglobal.org

Retour au sommaire du document.




Dernière mise à jour de cette page :  30 mai 2008


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

Charles Bonnet (1720-1793) Naturaliste et philosophe suisse, découvreur de la parthénogénèse (la reproduction sans fertilisation) et qui a élaboré la théorie de l'évolution. Bien que Bonnet était un avocat, sa vraie passion était les sciences naturelles. S'attardant d'abord à l'entomologie, il a étudié le comportement des aphides, et a découvert que l'insecte femelle pouvait se reproduire sans fertilisation par le mâle. En 1742, il a découvert que les chenilles et les papillons respirent par leurs pores, qu'il a nommées stigmates. Bonnet s'est ensuite intéressé à la botanique, en y étudiant les structures et les fonctions des feuilles.

Atteint de cécité, il s'est intéressé cette fois à la philosophie. Dans ses - Considérations sur les corps organisés - (1762), il élabora une théorie selon laquelle tout organisme femelle contient dans ses cellules sexuelles une quantité infinie d'individus préformés, entraînant l'immortalité et l'immuabilité des espèces. Dans la Palingénésie philosophique - (1769) il a élaboré l'idée que la Terre subi périodiquement des catastrophes universelles qui détruisent presque toutes les espèces vivantes, dont les survivantes accèdent au prochain stade évolutif. Bonnet a été le premier à employer le mot - évolution - dans un contexte biologique. Dans son - Essai de psychologie - (1754) ainsi que dans - Essai analytique sur les facultés de l'âme - (1760), il avait déjà entrevu la psycho-physiologie.

TyphloPensée

« Comment voulez-vous que ne périsse pas celui qui par un aveugle égoïsme, voudra lutter seul contre les intérêts réunis des autres. »

Marquis de Sade - Justine

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2017; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.