Vous consultez : Le Typhlophile / Braille, qui est-tu ?
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Braille, qui est-tu ?

Quatre cannes blanches.

Dimanche 10 décembre 2017 à 19:22:10 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'une machine bimanuelle à écrire le Braille.
La Perkins Brailler a été inventée par un Américain Frank H. Hall à la fin du XIXe siècle. Un clavier de 9 touches permet de reproduire les 64 symboles braille et d'effectuer toutes les tâches requises pour l'écriture. De construction robuste, elle n'a à peu près pas connu de transformation majeure et elle est toujours en usage malgré l'avènement des systèmes informatisés.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Braille, qui est-tu ?

5 avril 2008

BRAILLE, QUE DEVIENS-TU ?

Après plus de 180 ans d'existence, le braille se retrouve maintenant à un carrefour déterminant. Braille d'antan ? braille informatique ? Ou quoi encore ? De ce choix dépend peut-être son avenir.

Le braille d'antan

Il existe un braille que j'ai appris à l'Institut Nazareth dès l'âge de six ans; on pourrait le considérer sans l'ombre d'un doute, de Braille traditionnel. C'est celui qui est issu du cerveau d'un génie unique; ce génie c'était Louis Braille. Ce tout nouveau système d'écriture fut créé par un aveugle et pour les aveugles. Ce braille a connu depuis son invention un long parcours. Ce braille, au départ, déjà très structuré, n'a cessé d'évoluer au fil des décennies, pour devenir au Québec, autour de 1990, ce code très rigoureux mais qui permettait déjà depuis près de cent ans, de traduire dans un médium accessible à tout aveugle, ce qu'on appelle l'écriture ou l'imprimé courant. Ce braille, qui s'adapta à de multiples contextes, nous donne accès aux secteurs les plus variés de la connaissance humaine, soit : la littérature, les sciences, les mathématiques et aussi la musique.

Il est bien évident que des codes spécifiques pour chacun de ces secteurs, apparurent très tôt, et il le fallait bien. Louis Braille lui-même, connaissant la polyvalence de son système, fut à l'origine de plusieurs d'entre eux. Puis ces différents codes, à leur tour, n'ont pas cessé d'évoluer au cours des années et selon les besoins du moment. Parmi les premiers à surgir, il y a le code de l'abrégé orthographique dont le but est d'accélérer l'écriture et la lecture en langue française. Un deuxième code fut imaginé pour reproduire les chiffres lesquels sont nécessaires à la compréhension des mathématiques et des sciences; ces disciplines à leur tour ne cessant d'évoluer et de se transformer tout au long du 20e siècle, requéraient une adaptation continuelle du code des chiffres. De ce fait l'expansion du code des chiffres aboutit à un code mieux adapté et encore plus rigoureux qui s'identifie par le nom de son créateur le code Nemeth. Ce dernier connu d'abord aux États-Unis, fut adapté au Québec, au début des années '80 afin de pouvoir être utilisé dans un contexte francophone. Finalement dès les premiers temps apparut aussi le code servant à transcrire les partitions musicales.

En outre, la grande force du système de Braille fut de s'adapter avec une rapidité et une facilité étonnantes aux caractéristiques propres aux différentes langues occidentales. Tout cela, - et c'est là le merveilleux de l'histoire, - a pu se réaliser par la simple magie des combinaisons possibles de six petits points émergeant en un relief perceptible au bout des doigts !

Six petits points ! Pourquoi pas 8, 9 ou même 10 ? Deux colonnes de quatre trois colonnes de trois… Tout était possible alors. Ces possibilités ont sûrement été considérées par l'inventeur. Louis Braille lui-même, a dû envisager ces différentes situations, il en a analysé les avantages et les inconvénients avant d'arrêter son choix et créer le système que nous connaissons. Donc il opta pour le plus simple, 6 points disposés en 2 colonnes de trois, lesquels génèrent 63 combinaisons auxquelles s'ajoute l'espace qu'il n'a pas créé…

Tout compte fait, pour un alphabet de 26 lettres cela devait sembler bien suffisant. Il est moins difficile pour une mémoire moyenne de retenir une soixantaine de symboles. Même si l'aveugle est réputé développer de manière magistrale, sa mémoire par mode de compensation. En outre, pour la surface de sensibilité tactile du doigt humain, les six points représentent ce qui semble le plus adéquat et le plus raisonnable. Par contre pour un œil humain fonctionnel, la perception spatiale est beaucoup moins limitée. Deux ou trois points de plus ne changeraient pas grand-chose pour l'œil qui peut voir.

Une alternative : Le braille informatique ?

Autour des années '95 apparut le braille informatisé ou le braille sans papier ou le braille éphémère. Cette nouvelle façon d'écrire en braille avec l'aide d'un ordinateur, nous offre de nouvelles possibilités. La technologie par définition n'a pas de limites. Après VersaBraille, vint au monde la plage tactile qu'il suffit de brancher à n'importe quel ordinateur. La plage tactile permettra de former aisément des caractères en relief composés de 8 points, soit 2 colonnes de quatre. Si c'est possible, sacrebleu ! pourquoi pas ! Ainsi théoriquement, il nous serait possible de lire du braille avec 256 symboles différents. C'est phénoménal ! Plus n'est besoin de caractères polyvalents; donc plus de confusion possible. Vraiment spectaculaire ! Vive l'univocité ! Quel merveilleux avenir s'ouvre maintenant devant nous ! C'est peut-être là une idée sous-jacente à l'utilisation qui commence à se répandre, des chiffres Antoine. Même si ceux-ci furent créés autour de 1920. Dans l'écriture courante, le chiffre est beaucoup plus important que tous ces accents et ces trémas peut-être appelés à disparaître un jour. Il nous faudra donc réviser tous nos codes… La transcription de l'imprimé courant, l'adaptation mirobolante du braille à la science et aux mathématiques; enfin plus de problèmes ! « Nemeth pourra aller se rhabiller » dirait peut-être un certain Antoine dans ses élucubrations ! C'est super révolutionnaire. Suffisait d'y penser. Sérieusement ! vers quoi s'en va le braille ? Louis 1er doit bien se recroqueviller dans sa tombe !

Le braille à la croisée des chemins

Braille d'antan ou braille informatique ?

Est-ce que le braille que l'on connaît nous rend si malheureux ? Est-il si peu adaptable à toutes nos situations nouvelles ? Si le braille informatique s'en tenait aux six points habituels, étoufferait-il par manque d'espace ? Si tout demeure encore faisable avec les codes actuellement en vigueur, pourquoi perdre tant d'énergies et s'ingénier sur un médium qui n'est pas accessible à la majorité des aveugles ?

Depuis une vingtaine d'années nos spécialistes québécois ont élaboré et perfectionné un code de transcription de l'imprimé courant vers le braille. Ce code, à mon point de vue, a atteint un standard de qualité exceptionnel et remarquable. Les producteurs de livres en France, avec l'informatique n'atteignent pas ce niveau. Plus encore, certains de leurs produits me sont apparus exécrables en comparaison avec ce qui se fait ici, au Québec.

Ainsi toute transformation, surtout si elle est radicale, m'apparaît pour l'instant, mal venue et superflue. À mon point de vue la plus grande illusion porte sur l'intrusion des chiffres Antoine. Non pas qu'ils soient incompréhensibles ou irrationnels. Mais ils n'apportent rien d'utile au système actuel. Pour les sciences et les mathématiques le code Nemeth qui utilise les chiffres Louis-Braille apparaît encore très adéquat. D'autre part, la transcription des partitions musicales nous obligeraient à connaître deux codes de chiffres. Le même commentaire vaut aussi pour l'apprentissage ou simplement l'approche d'une autre langue que le français connue en Occident : telle l'anglais, l'espagnol ou l'italien. Ces langues en adaptant le système braille à leur génie propre, ont adopté les chiffres Louis-Braille. Je crois que puisque nous vivons à l'ère de la mondialisation, et que l'Internet domine impérativement le monde des communications, notre action doit porter sur le perfectionnement de notre code traditionnel et doit primer tout changement radical visant à mener à l'uniformisation d'un nouveau braille français.

Il ne s'agit pas d'être contre l'uniformisation du braille francophone. Mais de bien regarder ce que nous faisons en prenant cette orientation. L'impact du changement proposé jusqu'à maintenant, risque de nous conduire dans un chaos où chacun fera comme il veut et comme il pense. Exactement le contraire de ce qui est souhaité. D'ailleurs un certain chaos est déjà présent dans l'écriture informatique courant dans presque toutes les langues de la planète via l'Internet. Ce qui est possible ou envisageable grâce au changement n'est pas toujours le plus souhaitable.

Jean-Noël Doucet, M Ps, M A Th
Courriel : janodou@videotron.ca



Dernière mise à jour de cette page :  5 avril 2008


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

C'est à la foire de Saint-Ovide (France), en septembre 1771, que Valentin Haüy vit des aveugles faire les clowns sous les quolibets et les rires de la foule. La vue de ces hommes impuissants, dégradés et ridiculisés le choqua profondément. Cet incident fut à l'origine de la campagne qu'il mena pour fonder ce qui fut la première école au monde réservée aux aveugles.

TyphloPensée

« Comme un aveugle n'a aucune idée des couleurs, de même nous n'avons aucune idée de la manière dont Dieu infiniment sage perçoit et comprend toutes choses. »

Isaac Newton - Principes mathématiques de la philosophie naturelle

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2017; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.