Vous consultez : Le Typhlophile / Comment l'Homme a perdu l'odorat ?
Accès au contenu | Accès au au menu | Touches d'accès rapide du site

Comment l'Homme a perdu l'odorat ?

Quatre cannes blanches.

Vendredi 15 décembre 2017 à 22:37:31 HnE

Tournois d'échecs pour déficients visuels

Chercher sur le site

Interroger Google

Logo de Google.


Photographie d'un livre pour enfant.
Une page de livre pour enfant réalisée sur du papier SwellTouch (thermogonflage). Procédé par lequel l'encre prend du relief lorsqu'on applique une chaleur.





Typhlophile écrit en braille.
Une vitrine virtuelle à l'attention des AMIS DES AVEUGLES

Le Typhlophile / Comment l'Homme a perdu l'odorat ?

28 mai 2003

Ambassade de France en Israël
Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique (ADIT)

_________________________

BULLETIN ÉLECTRONIQUE D'ISRAËL du Service Scientifique de l'Ambassade de France à Tel Aviv

Mensuel - numéro 12 - 28 mai 2003

---------------------------
-> GÉNÉTIQUE - BIOTECHNOLOGIES
---------------------------

Comment l'Homme a perdu l'odorat ?

Il y a une épreuve au moins dans laquelle l'Homme ne peut en aucun cas rivaliser avec son meilleur ami, le chien. En effet, alors que ce dernier peut être entraîné à détecter les drogues et les explosifs, ou à trouver les traces d'un criminel par l'odeur, l'Homme en est incapable. Des chercheurs de l'Institut Weizmann et de l'Institut Max Planck d'Anthropologie évolutionnaire proposent une solution à cette enigme. Tous les mammifères, y compris l'homme, possèdent environ mille gênes qui codent les protéines détectrices d'odeurs, les récepteurs olfactifs. Ceux-ci, localisés dans la muqueuse du nez, identifient les odeurs en se liant aux molécules des substances odorantes. Mais tous ces gênes de récepteurs olfactifs ne fonctionnent pas dans toutes les espèces. C'est le pourcentage des gênes olfactifs actifs qui détermine la finesse de l'odorat chez l'Animal et chez l'Homme.

Des recherches antérieures avaient permis au groupe du Professeur Lancet, du Département de Génétique moléculaire de l'Institut Weizmann, de découvrir que plus de la moitié de ces gênes contiennent chez l'Homme une mutation qui les empêche de remplir correctement leur fonction. Dans une nouvelle étude, publiée dans le "PNAS" (Proceedings of the National Academy of Sciences), les chercheurs ont tenté de répondre à la question suivante : cette "perte" génétique est-elle un phénomène relativement ancien qui affecte tous les primates, ou seuls les humains l'ont-ils subie ?

Pour trouver la réponse, les chercheurs ont comparé les séquences ADN de cinquante gênes de récepteurs olfactifs communs aux humains et à différentes espèces de singes. Ils ont trouvé que, chez l'Homme, 54 % des gênes étaient abimés, contre seulement 28 à 36 % chez les autres espèces. Cette recherche a permis de reconstituer ce qui s'était passé apparemment, cet effacement a eu lieu durant une "période d'évolution", il y a trois à cinq millions d'années, à une vitesse quatre fois supérieure dans la branche menant à l'Homme que chez les autres primates.

Les chercheurs en ont conclu que la perte de l'acuite de l'odorat est une caractéristique de l'Homo sapiens. Elle provient sans doute du développement du cerveau dans la direction humaine, ce qui a amélioré la vision, et a développé la capacité à distinguer les couleurs et à identifier d'autres membres de l'espèce par leur aspect plutôt que par l'odeur.

Sources : Weizmann Institute of Science - avril 2003

________________________________________________________________________

L'abonnement au BE Israël est libre et gratuit. Merci de faire connaître ce bulletin à vos collègues ou relations qui pourraient être intéressés.

Demande d'abonnement :
Courriel : subscribe.be.israel@adit.fr

________________________________________________________________________

Service scientifique - Ambassade de France à Tel Aviv
1/28 Ben Yehuda - Migdalor 63801 Tel Aviv - Israël
Téléphone : + 972 3 520 84 24
Télécopieur : + 972 3 520 84 20
Courriel : science@ambafrance-il.org
Site Web : www.ambafrance-il.org/sciences/

________________________________________________________________________

ADIT - Agence pour la Diffusion de l'Information Technologique
2, rue Brulee - 67000 Strasbourg - France
Téléphone : +33 3 88 21 42 42
Télécopieur : +33 3 88 21 42 40
Courriel : be.israel@adit.fr
Site Web : www.adit.fr



Dernière mise à jour de cette page :  4 juin 2003


Fac ut videam (Faites que je vois)
Le mot latin Fac écrit en braille. 
Le mot latin Ut écrit en braille. 
Le mot latin Videam écrit en braille.

Éphéméride du jour

Aucune éphéméride en déficience visuelle pour aujourd'hui.

Saviez-vous que :

Louis Braille naquit le 4 janvier 1809 à Coupvray, petit village agricole de la banlieue Est de Paris. Il mourut à Paris, à l'âge de 43 ans, le 6 janvier 1852. C'est vers 1825 qu'il mit au point l'alphabeth qui, déshormais, porte son nom. Aujourd'hui encore, il est utilisé comme système de lecture et d'écriture par les aveugles du monde entier.

TyphloPensée

« Une ville sans cloche est comme un aveugle sans sa canne. »

Jean Fischart

Étymologie

Typhlophile tire sa racine de « typhlo » d'origine grecque et qui veut dire « cécité »; et « phile » veut dire ami, sympathisant, etc. Donc, Typhlophile veut dire l'ami des aveugles.

Un clin d'œil vers :

Haut de la page.

Politique d'accessibilité du site
[Certifier Bobby Approved (v 3.2). | Description]
[Validation HTML/XHTML du W3Québec | Valide CSS! | Ce document rencontre les conformités Valid XHTML 1.0 Strict]
DERNIÈRE MISE À JOUR DU SITE 20 janvier 2012
© 1996/2017; Le Typhlophile - Longueuil, Québec (Canada)

Pour vos commentaires et suggestions.